Douaisis Agglo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté d’agglomération du Douaisis
Douaisis Agglo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Forme Communauté d'agglomération
Siège Douai
Communes 35
Président Christian Poiret (DVD)
Date de création 21 décembre 2001
Code SIREN 200044618
Démographie
Population 149 248 hab. (2015)
Densité 633 hab./km2
Géographie
Superficie 235,77 km2
Localisation
Localisation de Communauté d’agglomération du Douaisis
Localisation dans les Hauts-de-France.
Liens
Site web http://www.douaisis-agglo.com/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne
Ancien logo

La communauté d'agglomération du Douaisis (ou CAD) est une communauté d'agglomération française, située dans le département du Nord et la région Hauts-de-France, arrondissement de Douai.

Elle prend le nom de Douaisis agglo en 2019.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2002 La Communauté d'agglomération du Douaisis succède au SMAEZI (syndicat mixte d'aménagement et d'équipement des zones industrielles).

Lors de la cérémonie des vœux du , le président Poiret annonce que l'intercommunalité prend le nom de communication de Douaisis Agglo et change de logo, afin de se dynamiser[1],[2].

Le territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Une partie de ce territoire est situé en zone d'affaissement minier.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1891 trois tremblements de terre sont ressentis à Sin-le-Noble les 19 janvier, 15 avril où des cheminées de briques tombent et 25 septembre où des maisons sont lézardés[3]

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération du Douaisis regroupe 35 communes :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Douai
(siège)
59178 Douaisiens 16,88 40 736 (2014) 2 413


Anhiers 59007 Anhiersois 1,71 927 (2014) 542
Arleux 59015 Arleusiens 11,10 3 015 (2014) 272
Aubigny-au-Bac 59026 Aubignois 5,16 1 195 (2014) 232
Auby 59028 Aubygeois 7,12 7 320 (2014) 1 028
Brunémont 59115 Brunémontois 1,95 703 (2014) 361
Bugnicourt 59117 Bugnicourtois 6,28 936 (2014) 149
Cantin 59126 Cantinois 9,32 1 527 (2014) 164
Courchelettes 59156 Courchelettois 1,67 2 767 (2014) 1 657
Cuincy 59165 Cuincynois 7,01 6 500 (2014) 927
Dechy 59170 Dechynois 9,27 5 253 (2014) 567
Erchin 59199 Erchinois 5,28 715 (2014) 135
Esquerchin 59211 Esquerchinois 5,34 901 (2014) 169
Estrées 59214 Estrésiens 5,82 1 105 (2014) 190
Faumont 59222 Faumontois 9,58 2 143 (2014) 224
Féchain 59224 Féchinois 5,14 1 788 (2014) 348
Férin 59228 Férinois 5,52 1 479 (2014) 268
Flers-en-Escrebieux 59234 Flersois 7,11 5 923 (2014) 833
Flines-lez-Raches 59239 Flinois 19,22 5 519 (2014) 287
Fressain 59254 Fressinois 6,39 899 (2014) 141
Gœulzin 59263 Goeulzinois 4,79 1 001 (2014) 209
Guesnain 59276 Guesninois 4,05 4 694 (2014) 1 159
Hamel 59280 Hamelois 3,59 779 (2014) 217
Lallaing 59327 Lallinois 5,99 6 222 (2014) 1 039
Lambres-lez-Douai 59329 Lambresiens 8,81 5 096 (2014) 578
Lauwin-Planque 59334 Lauwinois 3,67 1 763 (2014) 480
Lécluse 59336 Léclusiens 4,96 1 365 (2014) 275
Marcq-en-Ostrevent 59379 Marcquois 6,27 715 (2014) 114
Râches 59486 Râchois 4,87 2 722 (2014) 559
Raimbeaucourt 59489 Raimbeaucourtois 11,08 4 068 (2014) 367
Roost-Warendin 59509 Roost-Warendinois 7,16 6 125 (2014) 855
Roucourt 59513 Roucourtois 3,19 448 (2014) 140
Sin-le-Noble 59569 Sinois 11,53 15 665 (2014) 1 359
Villers-au-Tertre 59620 Villersois 4,57 612 (2014) 134
Waziers 59654 Wazierois 4,34 7 497 (2014) 1 727

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
159 057159 872156 535155 687153 972152 206149 248
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2015[4])


Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Élus[modifier | modifier le code]

Christian Poiret lors de la manifestation contre la suppression des dessertes TGV en gare de Douai du 2 mars 2019.

La CAD est administrée par son conseil communautaire, composé de conseillers municipaux issus de chaque commune membre.

A la suite des élections municipales de 2014 dans le Nord, le conseil communautaire du a réélu son président, Christian Poiret (par 49 voix sur 60), et désigné ses vice-présidents pour le mandat 2014-2020 (une des vice-présidences du mandat 2008-2014 a été supprimée, le président se chargeant directement du développement économique). Il s'agit de :

  1. Martial Vandewoestyne, chargé des déchets et de l'énergie ;
  2. Jean-Luc Hallé, maire d'Hamel, chargé du développement rural, de la politique agricole, des espaces naturels ;
  3. Frédéric Chéreau, maire de Douai, chargé de l'habitat ;
  4. Freddy Kaczmarek, chargé de la cohésion sociale ;
  5. Lionel Courdavault, chargé du foncier ;
  6. Bruno Vandeville, alors adjoint au maire d'Arleux (puis devenu maire en mars 2017[5]), chargé de la prospective et des nouvelles technologies
  7. Alain Segond, chargé de l'archéologie ;
  8. J. J. Peyraud, maire de Flers-en-Escrebieux, chargé de la certification et de la commission d'appel d'offres ;
  9. Christophe Dumont, chargé de la gestion des équipements publics ;
  10. Gilles Poulain, maire de Brunémont, chargé des bâtiments ;
  11. Claude Hégo, chargé du contrôle de gestion ;
  12. Dominique Richard, chargé des finances ;
  13. Jean-Paul Fontaine, chargé de l'assainissement ;
  14. Jean-Michel Szatny, maire de Dechy, chargé du développement touristique ;
  15. Didier Tassel, chargé des voiries[6].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2002 2005 Jacques Vernier UMP Maire de Douai (1983 → 2014)
Démissionnaire
2005 2009 Jean-Jacques Delille   Démissionnaire
mai 2009 En cours
(au 17 janvier 2019)
Christian Poiret DVD Ancien Conseiller général du Canton de Douai-Sud-Ouest
Maire de Lauwin-Planque
réélu pour le mandat 2014-2020[7]

Compétences[modifier | modifier le code]

La communauté exerce des compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales..

Il s'agit notamment de l'eau et de l'assainissement, du développement économique et la gestion des déchets (dont une partie a été transmise au SYMEVAD)[8].

Fiscalité[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Environnement

La CAD a élaboré un schéma de trame verte et bleue qu'elle met en œuvre depuis 2009. L'écoquartier du Raquet s'inscrira dans cette trame.

Développement économique

Le parc d'activité de Lauwin-Planque accueille des entreprises importantes, telles que Goodman ou Amazon[8].

L'intercommunalité dispose de 21 parcs d'activité :

Les nouveaux

Transports et déplacements

La CAD participe et finance le syndicat mixte des transports du douaisis (SMTD), autorité organisatrice de transport urbain du réseau des Transports en commun de Douai(SMTD), connu sous le nom d'Évéole (anciennement : Le TUB du Douaisis)[8].

Culture

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'agglo change de nom et de logo : A la toute fin de son discours de vœux, le président de l'agglo a annoncé un changement de nom et de logo. Fini la Cad, vive Douaisis agglo ! Mais pourquoi cette mesure ? », L'Observateur du Douaisis, no 836,‎ , p. 19.
  2. « C. Poiret : « changer de nom ne coûte rien à l’agglo » », L'Observateur du Douaisis, no 840,‎ , p. 22 « Ce changement de statut a été voté avec deux abstentions, de Franz Quatreboeuf, représentant également Françoise Prouvost ».
  3. Stanislas Meunier, Nos terrains... par Gusman, Jacquemin, René-Victor Meunier et Bideault, A. Colin (Paris), (lire en ligne).
  4. INSEE, Recensement général de la population 2015, Document mentionné en liens externes.
  5. Françoise Tourbe, « Bruno Vandeville, le nouveau maire, un Arleusien pur jus : C’est lui qui a été élu maire d’Arleux, le 9 mars, dès le premier tour de scrutin, avec treize votes en sa faveur, mais aussi huit votes blancs. Portrait du successeur de Patrick Masclet », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2017).
  6. Laurent Goudet, « Election à l'agglo : Christian Poiret « ne lâche rien » : Le maire de Lauwin-Planque a été élu président de la communauté d'agglomération du Douaisis », L'Observateur du Douaisis, no 589,‎ , p. 5
  7. « Communauté d’agglomération du Douaisis : Christian Poiret réélu président », La Voix Du Nord, (consulté le 18 avril 2014)
  8. a b et c Laurent Goudet, « Christian Poiret seul candidat à l’agglo : Le maire divers droite de Lauwin-planque sera sans nul doute réélu président de la CAD vendredi 18 avril. Il a fait ses preuves en matière de développement économique et d’attractivité du territoire », L'Observateur du Douaisis, no 588,‎ , p. 8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]