Phildar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Phildar
logo de Phildar
Logo de Phildar

Création 1943
Forme juridique Sasu
Siège social Neuville en Ferrain
Drapeau de France France
Direction Jeremie Nathan
Activité Industrie textile
Produits Tricot et prêt à porter
Effectif 257 en 2017
SIREN 808 534 895
Site web https://www.phildar.fr/

Chiffre d'affaires 38 151 500 e en 2017
Résultat net -1 736 700 e (perte en 2017)

Phildar[1] est une entreprise française de prêt-à-porter féminin et de prêt-à-tricoter.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1943, Gérard Mulliez ouvre un magasin à Poitiers, nommé Les textiles d'art, qu'il renomme rapidement Au fil d'art[2]. L'entreprise croît entre 1945 et 1950 ; elle se repose sur deux stades : la fabrication et la distribution[2]. En 1950, l'entreprise emploie 1 400 salariés[2]. Puis, en 1956 est créée la première franchise de la marque dans le Nord.

Lorsqu'Auchan fut créé à Roubaix en 1961, elle s'installe dans une ancienne usine de retordage de l'entreprise Phildar ; Gérard Mulliez avait refusé d'y installer ses bureaux pour que son fils installe ses premières gondoles[2]. Vu que les premières années de l'enseigne de grande distribution sont difficiles, Phildar retabli les comptes[2]. Dans les années 1960, Gérard Deman, responsable du groupe se souvient qu'« on disait qu'à côté de chaque église, il y avait un magasin Phildar »[3].

En 1971, Phildar lance son premier magasin de prêt-à-porter féminin sous la marque Pimkie à Lille qui prendra son indépendance trois ans plus tard. En 1973, l'entreprise compte 3 000 salariés[3]. Cependant avec le travail des femmes, le prêt-à-porter et le développement de la grande distribution, le tricot s'étiole ; Phildar diversifie ses activités[3]. Elle produit des chaussettes, des bas collant, de la lingerie entre autres et crée de nouvelles enseignes Pimkie, Canelle, Grain de Malice, Xanaka, Phildar for Men[3]. Dans les années 1990, l'usine roubaisienne ferme[3].

Dans les années 2000, pour redonner envie à la nouvelle génération le plaisir de tricoter, Phildar lance le concept Prêt-à-tricoter, un kit complet avec patrons, pelotes de laine, aiguilles et accessoires.

En 2018 Phildar se relance dans le prêt à porter[4].

Concept[modifier | modifier le code]

Phildar dispose de 572 points de ventes dont 44 établissements actifs (à fin octobre 2018).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Phildar », sur www.societe.com (consulté le 8 juin 2019)
  2. a b c d et e Sauvage 2012, p. 36.
  3. a b c d et e Sauvage 2012, p. 37.
  4. « Phildar se relance dans le prêt-à-porter », sur lesechos.fr (consulté le 26 janvier 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valérie Sauvage, « Phildar : ce fil qui a tricoté son histoire et un empire de la grande distribution », La Saga des marques, t. 1,‎ , p. 36-37.