Duranus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Duranus
Duranus
Vue orientée nord sur le village.
Blason de Duranus
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Intercommunalité Métropole Nice Côte d'Azur
Maire
Mandat
Jean-Michel Maurel
2020-2026
Code postal 06670 ou 06390 (L'Engarvin)
Code commune 06055
Démographie
Gentilé Duranussiens
Population
municipale
150 hab. (2019 en diminution de 2,6 % par rapport à 2013)
Densité 9,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 39″ nord, 7° 15′ 35″ est
Altitude Min. 194 m
Max. 1 500 m
Superficie 16,10 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Nice
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Tourrette-Levens
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Duranus
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
Voir sur la carte topographique des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Duranus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Duranus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Duranus

Duranus [dyʁanys] est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Duranussiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située à 14 km d'Utelle, et 34 de Nice par la M14 et M19.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Reliefs :

Catastrophes naturelles - Sismicité[modifier | modifier le code]

Le 2 octobre 2020, de nombreux villages des diverses vallées des Alpes-Maritimes (Breil-sur-Roya, Fontan, Roquebillière, St-Martin-Vésubie, Tende...) sont fortement impactés par un "épisode méditerranéen" de grande ampleur[1]. Certains hameaux sont restés inaccessibles jusqu'à plus d'une semaine après la catastrophe et l'électricité n'a été rétablie que vers le 20 octobre. L'Arrêté du 7 octobre 2020 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle a identifié 55 communes, dont Duranus , au titre des "Inondations et coulées de boue du 2 au 3 octobre 2020"[2].

Commune située dans une zone de sismicité moyenne[3].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

L’eau alimentant le village était prélevée dans le vallon dit du Cognet puis conduite par un canal jusqu’au village. La route est franchie grâce à un aqueduc construit vers 1858.

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[4] :

  • rivière la Vésubie ;
  • ruisseaux traversant son territoire : le Couto[5], le Campon[6], l’Affaia et le Duranus ;
  • le paillon de contes.

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csb dans la classification de Köppen et Geiger[7].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Accès par la M 19 entre Bérenguier et Levens.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Transport en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Métropole Nice Côte d'Azur.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune est intégrée dans le plan local d'urbanisme métropolitain approuvé le 25 octobre 2019[9].

Typologie[modifier | modifier le code]

Duranus est une commune rurale[Note 1],[10]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[11],[12].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Nice, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 100 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[13],[14].

La commune disposait d'une carte communale[15], elle est désormais couverte par le PLUm de l'intercommunalité Métropole Nice Côte d'Azur[16].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (97,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (100 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (54,4 %), forêts (43,3 %), zones agricoles hétérogènes (2,3 %)[17].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[18].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Duranus
Utelle Utelle Lucéram
Utelle Duranus Lucéram
Levens Coaraze Lucéram

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village était anciennement appelé Roccasparviera en italien (soit le Rocher des Eperviers en français[19]). Il a ensuite été renommé Duranus, venant du latin Dur Nux (noyer difficile)[20] du fait des nombreux noyers poussant naturellement[21].

Histoire[modifier | modifier le code]

À la sortie du village (en direction de Saint-Jean-la-Rivière) se trouve le Saut des Français, haut-lieu de la résistance des Barbets contre l’occupation du comté de Nice par les troupes françaises de la Révolution : les soldats français étaient précipités du haut de cette falaise de 300 m dans la Vésubie en contrebas (légendaire).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[22]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1793 1800 Honoré Passeron    
1800 1800 Louis-Pascal Roux    
1801 1813 Jean-Baptiste Giauffer    
1813 1814 Honoré Passeron    
1814 1815 Antoine Giauffer    
1815 1817 Barthélemy Dalbera    
1818 1819 Antoine Laurenti    
1819 1821 François Robaut    
1822 1823 Barthélemy Imbert    
1823 1827 Pierre Giauffer    
1827 1839 Antoine Carlon    
1839 1840 Joseph Gasiglia    
1840 1841 Barthélemy Dalbera    
1842 1844 Pierre Giauffer    
1845 1872 Antoine Carlon    
1872 1877 Antoine Imbert    
1878 1883 François Raineri    
1884 1903 Félix Laurenti    
1904 1935 Adrien Blancart    
1935 1946 Baptistin Roux    
1947 1953 Victor Blancart    
1954 1967 Roger Massiera    
1967 1972 Armand Grosso    
1973 1991 François Dalmas    
1991 2001 Maryse Carlon DVD  
2001 2014 Henri Roux    
2014 En cours Jean Michel Maurel DVG Agent technique

Budget et fiscalité 2019[modifier | modifier le code]

En 2019, le budget de la commune était constitué ainsi[23] :

  • total des produits de fonctionnement : 140 000 , soit 1 027  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 75 000 , soit 549  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 103 000 , soit 758  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 187 000 , soit 1 372  par habitant ;
  • endettement : 87 000 , soit 642  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 5,75 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 5,15 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 35,68 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2017 : médiane en 2017 du revenu disponible, par unité de consommation : 21 810 [24].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[26].

En 2019, la commune comptait 150 habitants[Note 3], en diminution de 2,6 % par rapport à 2013 (Alpes-Maritimes : +1,25 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
234220231238246266241252231
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
220201208182178178189189160
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
131130110111807910511885
1982 1990 1999 2004 2006 2009 2014 2019 -
118142156163156177139150-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[27] puis Insee à partir de 2006[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L’actuelle mairie, aujourd’hui implantée au cœur du village, abritait autrefois l’école communale.

Établissements d'enseignements[29] :

  • Écoles maternelles et primaires à Utelle, Levens,
  • Collèges à L'Escarène, Saint-Martin-du-Var, Contes,
  • Lycées à Drap, Nice, Gassin.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[30] :

  • Médecins à Levens,
  • Pharmacies à Levens,
  • Hôpitaux à Roquebillière, Villars-sur-Var.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Les principales productions étaient l’huile d’olive, le vin, le froment et le seigle, auxquels s’ajoutaient des cultures potagères autour des habitations.
  • Élevage d'ovins et de caprins[32].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Chambres d'hôtes.
  • Gîtes.

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerce de proximité à Levens, Utelle.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Village abandonné de Rocca Sparviera.
  • Ancienne mine d'arsenic à l'Eguisse (galeries condamnées) de laquelle on extrayait deux sulfures d'arsenic (le réalgar et l'orpiment) et un autre minéral, la duranusite[35]. Accès pédestre depuis le bourg : 3 à 4 h aller-retour, assez pénible. La mine a été fermée en 1931. En 1910 à son maximum d'activité, 18 ouvriers pouvaient extraire jusqu'à 3 t de minerai par jour. Celui-ci était « grillé » sur place au moyen d'installations, très importantes qui subsistent dans des bâtiments en ruines, mais dont les murs sont bien conservés. La cheminée de l'usine est visible de loin.
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption datant du XVIIe siècle[36].
L’église Notre-Dame de l’Assomption.
  • Chapelle Sainte-Eurosie[37], au hameau de l'Engarvin[38].
  • Chapelle Saint-Michel Roccasparvièra ou Rocasparvièra[39].
  • La fontaine du village[40], sur la place Saint-Michel.
  • Vallon de Duranus[41].
  • Monument aux morts sur la place saint Michel à proximité de l'église, et plaque commémorative sur le mur de l'église[42].

Particularité[modifier | modifier le code]

La commune dispose de deux codes postaux

  • 06670 Pour le village de Duranus
  • 06390 Pour le hameau de L'Engarvin qui dépend du service postal de Contes

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Duranus

Tranché: au 1er d'azur à la tour d'argent, au 2e de gueules à la coquille d'or; à la cotice d'argent brochant sur la partition.[43]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alex : Épisode méditerranéen en Provence en octobre 2020
  2. Communes reconnues en état de catastrophe naturelle - Alpes-Maritimes et Côtes-d'Armor
  3. Didacticiel de la règlementation parasismique
  4. L'eau dans la commune
  5. Ruisseau de Couto
  6. Ruisseau de Campon
  7. Table climatique
  8. Réseau Lignes d'Azur
  9. Plan local d'urbanisme métropolitain (PLUm)
  10. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  12. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  13. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. La carte communale de la commune de Duranus a été approuvée par délibération du Conseil Métropolitain du 20 septembre 2013, et par arrêté préfectoral du 31 octobre 2013
  16. « Métropole NCA |PLUm approuvé le 25.10.2019 », sur www.nicecotedazur.org (consulté le )
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  18. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  19. Département des Alpes-Maritimes, « Rocca Sparvièra », sur Département des Alpes-Maritimes (consulté le )
  20. (it) Attilio Zuccagni-Orlandini, Corografia fisica, storica e statistica dell'Italia e delle sue isole: corredata di un Atalante di mappe geograf e topografiche, e di altre tavole illustrative, Editori, , 1110 p. (lire en ligne), p. 114
  21. « Duranus. Géographie physique, Toponymie, Histoire, Salto Français », sur boowiki.info (consulté le )
  22. « 06055 - Duranus — Geneawiki », sur fr.geneawiki.com (consulté le )
  23. Les comptes de la commune
  24. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  25. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  29. Établissements d'enseignements
  30. Professionnels et établissements de santé
  31. Paroisse Saint Pons
  32. Exploitant agricole
  33. Ruines de Roccasparvièra ou Rocasparvièra
  34. La légende de la Reine Jeanne
  35. La duranusite, As4S, un nouveau minéral, par Zdenek Johan, Claude Laforêt, Paul Picot, Jean Feraud. Bulletin de Minéralogie Année 1973 96-2 pp. 131-134
  36. Église Notre Dame de L'Assomption
  37. Chapelle Sainte Eurosie Engarvin
  38. Les églises et édifices religieux recensés par l'Observatoire du patrimoine religieux
  39. Chapelle Saint-Michel Roccasparvièra ou Rocasparvièra
  40. Le sculpteur est Jean-Pierre Augier
  41. Vallon de Duranus
  42. Plaque commémorative, Conflit commémoré : 1914-1918
  43. Nice Côte d'Azur 2 : Duranus, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]