Castagniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Castagniers
Castagniers
L'église Saint-Michel de Castagniers.
Blason de Castagniers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Intercommunalité Métropole Nice Côte d'Azur
Maire
Mandat
Jean-François Spinelli
2020-2026
Code postal 06670
Code commune 06034
Démographie
Gentilé Castagnérenques
Population
municipale
1 656 hab. (2019 en augmentation de 7,74 % par rapport à 2013)
Densité 220 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 47′ 32″ nord, 7° 13′ 56″ est
Altitude Min. 68 m
Max. 881 m
Superficie 7,52 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Nice
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Tourrette-Levens
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Castagniers
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
Voir sur la carte topographique des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Castagniers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castagniers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castagniers
Liens
Site web mairie-castagniers.com

Castagniers (Castanhiers en occitan niçois < castanhier fr: châtaignier) est un village perché situé dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Castagnérenques.

Jusqu'en 1860, le nom officiel était en italien : Castagnera.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Représentations cartographiques de la commune
Maki2-town-hall-12.svg Mairie
Carte OpenStreetMap
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte topographique
Avec les communes environnantes
Avec les communes environnantes
1 : carte dynamique ; 2 : carte OpenStreetMap ; 3 : carte topographique ; 4 : avec les communes environnantes

Ancien hameau d'Aspremont détaché en 1874. Village situé à hauteur de Carros, mais en rive gauche du Var[1], à 18 km de Nice.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Ce petit village de l’arrière pays niçois qui tient son nom d’un châtaignier séculaire qui offrait un abri aux voyageurs, est très étendu. Le châtaignier donne son nom au village et figure dans les armoiries de la commune.

Ce petit territoire qui domine la vallée du Var se trouve au centre d’un paysage de collines boisées. Il se compose de plusieurs hameaux aux noms évocateurs : les Moulins, la Grotte, la Garde, le Vignon, le Cabrier, le Carretier... Son plus ancien quartier, le Masage, aux rues pavées et passages voûtés date de 1870.

Village niché sous le mont Cima, point culminant de la commune avec ses 154 m d'altitude.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone de sismicité moyenne[2].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval :

Castagniers dispose de la station d'épuration intercommunale de Nice d'une capacité de 650 000 équivalent-habitants[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csb dans la classification de Köppen et Geiger[4].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Accessible depuis la Route nationale 202, sortie Les Moulins, route de Castagniers par le vallon de la Gorguette.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Commune desservie par le réseau Lignes d'Azur.

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Métropole Nice Côte d'Azur.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune est intégrée dans le plan local d'urbanisme métropolitain approuvé le 25 octobre 2019[5].

Typologie[modifier | modifier le code]

Castagniers est une commune rurale[Note 1],[6]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[7],[8]. Elle appartient à l'unité urbaine de Nice, une agglomération intra-départementale regroupant 51 communes[9] et 942 886 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Nice est la septième plus importante de la France en termes de population, derrière celles de Paris, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Lille (partie française), Toulouse et Bordeaux[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Nice, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 100 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[12],[13].

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[14].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (68,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (73,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (43 %), zones urbanisées (22 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (19,9 %), zones agricoles hétérogènes (7,2 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (5,2 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,6 %), eaux continentales[Note 3] (0,1 %)[15].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[16].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Castagniers est le fief des Borriglione jusqu’à la Révolution française. En 1874, Castagniers ainsi que la commune de Colomars se détachent d’Aspremont à la demande de la population et deviennent ainsi deux communes indépendantes.

En , un incendie brûle plus de 100 hectares de forêt sur la commune[17].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[18][modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1874 1875 Seraphin Cauvin   Agriculteur
1875 1888 Christophe Garidelli   Agriculteur
1888 1900 Vincent Guigo   Agriculteur
1900 1908 Vincent Garidelli   Agriculteur
1908 1921 Louis Bergondi    
1921 1923 Séraphin Pin   Agriculteur
1923 1933 Victor Garidelli   Instituteur
1933 1935 Séraphin Pin   Agriculteur
1935 1945 Vincent Clericy   Commerçant
1945 1947 Baptistin Pin    
1947 1948 Vincent Clericy   Commerçant
1948 1953 Albert Baudino   Commerçant
1953 1970 Paul Clericy FGDS Député (1967-1968)
1970 1971 Jean Curan   Commerçant
1971 1975 Albert Bonhomme   Préfet
1975 1977 Henri Michaud   Professeur
1977 En cours Jean-François Spinelli [19] DVD[20] ou LR[21] Retraité (Industriel)

Budget et fiscalité 2019[modifier | modifier le code]

La mairie.

En 2019, le budget de la commune était constitué ainsi[22] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 372 000 , soit 853  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 160 000 , soit 721  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 1 017 000 , soit 632  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 479 000 , soit 298  par habitant ;
  • endettement : 1 765 000 , soit 1 097  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 14,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 69,91 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2017 : médiane en 2017 du revenu disponible, par unité de consommation : 23 770 [23].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1876. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[25].

En 2019, la commune comptait 1 656 habitants[Note 4], en augmentation de 7,74 % par rapport à 2013 (Alpes-Maritimes : +1,25 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
461645518543504388392418341
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
3724505083504016928209581 076
1990 1999 2006 2008 2013 2018 2019 - -
1 2291 3591 4781 5111 5371 6351 656--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[28] :

  • Écoles maternelles et primaires,
  • Collèges à Tourrette-Levens, Saint-Martin-du-Var,
  • Lycées à Nice, Drap.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[29] :

  • Médecins à Castagniers, Aspremont, Saint-Martin-du-Var,
  • Pharmacies à Aspremont, Saint-Martin-du-Var,
  • Hôpitaux à Saint-Jeannet, Nice.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Moulin de Castagniers[31].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • 8 Gîtes communaux[32].
  • 2 hôtels.
  • 3 Restaurants.

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Commerces locaux à Levens[33].
  • Services de proximité.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'abbaye Notre-Dame-de-la-Paix.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Castagniers Blason
D'argent à la branche de châtaignier fruitée au naturel et posée en pal; au chef d'azur chargé de trois coquilles renversées d'or et mal ordonnées[38].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Village de Castagniers
  2. Didacticiel de la règlementation parasismique
  3. Description de la station NICE-HALIOTIS
  4. Table climatique
  5. Plan local d'urbanisme métropolitain (PLUm)
  6. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  8. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Unité urbaine 2020 de Nice », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  10. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  11. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  12. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  14. Le Plan Local d’Urbanisme de la commune de Castagniers a été approuvé par délibération du Conseil Métropolitain le 29/03/2013
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  16. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  17. « Incendie « hors de contrôle » dans les hauteurs de Nice », sur Conflits-fr, (consulté le )
  18. Pierre Robert Garino, Aspremont Castagniers Colomars, Serre Éditeur, , 319 p. (ISBN 2-86410-170-X)
  19. Site de la préfecture des Alpes-Maritimes, consulté le 20 juin 2008
  20. Annuaire des maires des communes des Alpes-Maritimes, EIP, 2006-2007, p. 34 (ISBN 9782352581055) [lire en ligne]
  21. Thierry Prudhon, « LR investit 37 candidats dans les communes azuréennes de moins de 30.000 habitants », Nice-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. Les comptes de la commune
  23. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  28. Établissements d'enseignements
  29. Professionnels et établissements de santé
  30. Paroisse Saint-Benoît-les-Oliviers
  31. Moulin de Castagniers
  32. Hôtels et restaurants
  33. Commerces et services de proximité
  34. Un des plus anciens moulin à huile d'olive de la région de Nice
  35. Abbaye Notre-Dame-de-la-Paix
  36. L'église Saint-Michel
  37. Plaque commémorative, Conflits commémorés : 1914-1918
  38. Nice Côte d'Azur 2 : Castagniers, Vexillologie provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]