Aller au contenu

Aire d'attraction de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aire d'attraction de Nice
Localisation de l'aire d'attraction de Nice dans le département des Alpes-Maritimes.
Localisation de l'aire d'attraction de Nice dans le département des Alpes-Maritimes.
Géographie
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Départements - Alpes-Maritimes - Alpes-de-Haute-Provence
Caractéristiques
Type Aire d'attraction d'une ville
Code Insee 017
Catégorie Aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants
Nombre de communes 100 soit
98 (Alpes-Maritimes) + 2 (Alpes-de-Haute-Provence)
Population 626 218 hab. (2021)

Carte

L'aire d'attraction de Nice est un zonage d'étude défini par l'Insee pour caractériser l’influence de la commune de Nice sur les communes environnantes. Publiée en octobre 2020, elle se substitue à l'aire urbaine de Nice, qui comportait 129 communes dans le zonage de 2010[1].

Définition

[modifier | modifier le code]

L'aire d'attraction d'une ville est composée d’un pôle, défini à partir de critères de population et d’emploi ainsi que d’une couronne constituée des communes dont au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle. Le pôle d’attraction constitue ainsi un point de convergence des déplacements domicile-travail[2],[3].

Géographie

[modifier | modifier le code]

L’aire d'attraction de Nice est une aire inter-départementale qui comporte 100 communes : 98 situées dans les Alpes-Maritimes et 2 dans les Alpes-de-Haute-Provence (La Rochette et Saint-Pierre)[4].

Carte de l'aire d'attraction de Nice.
  • Commune-centre
  • Commune du pôle principal
  • Commune de la couronne
  • Composition communale

    [modifier | modifier le code]
    Catégorie Département Communes
    Nombre Libellé
    Commune-centre Alpes-Maritimes 1 Nice.
    Communes du pôle principal Alpes-Maritimes 6 Cagnes-sur-Mer, Saint-André-de-la-Roche, Saint-Laurent-du-Var, La Trinité, Villefranche-sur-Mer, Villeneuve-Loubet.
    Communes de la couronne Alpes-Maritimes 91 Aiglun, Amirat, Ascros, Aspremont, Auvare, Bairols, Beaulieu-sur-Mer, Belvédère, Bendejun, Berre-les-Alpes, Beuil, Bézaudun-les-Alpes, Blausasc, La Bollène-Vésubie, Bonson, Bouyon, Le Broc, Cantaron, Carros, Castagniers, Châteauneuf-Villevieille, Clans, Coaraze, La Colle-sur-Loup, Collongues, Colomars, Conségudes, Contes, Coursegoules, Cuébris, Drap, Duranus, L'Escarène, Falicon, Les Ferres, Gars, Gattières, La Gaude, Gilette, Ilonse, Lantosque, Levens, Lieuche, Lucéram, Malaussène, Marie, Le Mas, Massoins, Les Mujouls, Peille, Peillon, La Penne, Péone, Pierlas, Pierrefeu, Puget-Rostang, Puget-Théniers, Revest-les-Roches, Rigaud, Rimplas, Roquebillière, Roquefort-les-Pins, Roquestéron, La Roque-en-Provence, La Roquette-sur-Var, Roubion, Roure, Le Rouret, Saint-Antonin, Saint-Blaise, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Jeannet, Saint-Martin-du-Var, Saint-Martin-Vésubie, Saint-Paul-de-Vence, Saint-Sauveur-sur-Tinée, Sallagriffon, Sigale, Thiéry, Toudon, Touët-de-l'Escarène, Touët-sur-Var, La Tour, Tourette-du-Château, Tournefort, Tourrette-Levens, Tourrettes-sur-Loup, Utelle, Venanson, Vence, Villars-sur-Var.
    Alpes-de-Haute-Provence 2 La Rochette, Saint-Pierre.

    Démographie

    [modifier | modifier le code]

    Cette aire est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[2], une catégorie qui regroupe 23,6 % de la population au niveau national[5],[6].

    Avec environ 615 000 habitants en 2020, l'aire d'attraction de Nice est la 13e de France.

    Notes et références

    [modifier | modifier le code]
    1. « Composition 2010 de l'aire urbaine de Nice », sur insee.fr (consulté le )
    2. a et b « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le )
    3. « Aire d'attraction des villes - définition », sur insee.fr, (consulté le )
    4. « Aire d'attraction de Nice - Code officiel géographique », sur insee.fr (consulté le )
    5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le )
    6. Nicolas Chauvot, Carole Zampini (Insee), « 48 « aires d’attraction des villes » en Provence-Alpes-Côte d'Azur », sur insee.fr, (consulté le )

    Articles connexes

    [modifier | modifier le code]