Mousgoum (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec muskum.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue mousgoum. Pour le peuple mousgoum, voir Mousgoum (peuple).
Mousgoum
Pays Cameroun, Tchad
Région Nord
Nombre de locuteurs 85 900[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mug
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF mug

Le mousgoum (ou mousgou, mousgoum, mousgoun, mulwi, munjuk, musgum, musuk, muzuk[2]) est une langue tchadique parlée dans l'Extrême-Nord du Cameroun dans les départements du Diamaré, du Mayo-Danay, du Logone-et-Chari et dans la plaine de Mora dans le Mayo-Sava , ainsi qu'au Tchad, jusqu'au Chari.

Classification[modifier | modifier le code]

Le mousgoum est une des langues tchadiques biu-mandara. Les langues tchadiques sont une des branches de la famille afro-asiatique.

Écriture[modifier | modifier le code]

Alphabet mousgoum[3]
Majuscule A B Ɓ D Ɗ E Ə F G H I K L M N
Minuscule a b ɓ d ɗ e ə f g h i k l m n
Majuscule NY Ŋ O P R S SL T U V W Y Z ZL
Minuscule ny ŋ o p r s sl t u v w y z zl

Les tons sont indiqués sur certains mots que l’on confondrait ou encore sur le sujet pronominal du verbe distinguant l’accompli des autres temps. L’accent aigu sur une voyelle indique le ton haut et l’accent grave le ton bas.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent l'inventaire phonémique du dialecte mousgoum de Girvidik[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées i [i] u [u]
Mi-fermées e [e] ə [ə] o [o]
Ouvertes a [a]

Les voyelles longues existent, en nombre limité.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Labiales Alvéolaires Latérales Palatales Vélaires
Occlusives sourdes p [p] t [t] k [k]
sonores b [b] d [d] g [g]
implosives ɓ [ɓ] ɗ [ɗ]
Fricatives sourdes f [f] s [s] sl [ɫ] h [x]
sonores v [v] z [z] zl [ɮ]
Affriquées sourdes c [t͡ʃ]
sonores j [d͡ʒ]
Nasales m [m] n [n] ŋ [ŋ]
Liquides l [l]
Roulées r [r]
Semi-voyelles w [w] y [j]

Le mousgoum présente d'autres phonèmes qui ne se trouvent que dans quelques mots, voire un seul: kw [], gw [], ny [ɲ], mb [m͡b] et nd [n͡d].

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le mousgoum est une langue à tons. Ceux-ci sont au nombre de quatre: haut, bas, moyen et descendant[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hilke Meyer-Bahlburg, Studien zur Morphologie und Syntax des Musgu, Hambourg, Helmut Buske Verlag, coll. « Hamburger Philologische Studien » (no 24), (ISBN 3-87118-053-X)
  • Henri Tourneux (avec la collaboration de Patan Hamat), Lexique pratique du Munjuk des rizières : dialecte de Pouss : français-munjuk, munjuk-français, Paris, Geuthner ; ORSTOM, coll. « Études tchadiques : Monographies », , 130 p. (ISBN 9782705307387, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]