Limbum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Limbum
Pays Cameroun
Région Donga-Mantung, Région du Nord-Ouest (Cameroun)
Nombre de locuteurs 130 000 (2005)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 lmp
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF lmp
Linguasphère 99-AGE-ba

Le limbum (ou bojiin, limbom, llimbumi, ndzungle, ndzungli, njungene, nsungali, nsungli, nsungni, wimbum) est une langue des Grassfields parlée au nord-ouest du Cameroun dans le département du Donga-Mantung, l'arrondissement de Nkambé, autour de Nkambé et Ndu[1].

En 2005, 130 000 locuteurs ont été dénombrés au Cameroun. Quelques-uns vivent également au Nigeria.

Écriture[modifier | modifier le code]

Le limbum est écrit avec l’alphabet latin, selon les recommandations de l’Alphabet général des langues camerounaises.

Alphabet limbum
Majuscules
A B C D E Ɛ F G H I J K L M N Ŋ O P R S T U Ʉ V W Y ʼ
Minuscules
a b c d e ɛ f g h i j k l m n ŋ o p r s t u ʉ v w y ʼ

En plus des lettres de l’alphabet, plusieurs digrammes sont utilisés pour représenter certains phonèmes : ‹ ny, ŋw, sh, gh ›. Les voyelles longues sont écrites en doublant les lettres : ‹ aa ee ɛɛ ii oo uu ʉʉ ›.

Les tons sont indiqués à l’aide de diacritiques au-dessus des voyelles :

  • le ton haut est par l’absence de diacritique ;
  • le ton bas est indiqué avec l’accent grave : ‹ à è ɛ̀ ì ò ù ʉ̀ › ;
  • le ton montant est indiqué avec l’antiflexe : ‹ ǎ ě ɛ̌ ǐ ǒ ǔ ʉ̌ › ;
  • le ton tombant est indiqué avec l’accent circonflexe : ‹ â ê ɛ̂ î ô û ʉ̂ ›.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]