Commandement des formations militaires de la sécurité civile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Commandement des Formations Militaire de la Sécurité Civile (ComForMiSC) est créé par décret le 24 mars 1988.

Commandé par un officier supérieur de l'armée de terre du grade de colonel, le ComForMiSC se situe à la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crise (DGSCGC), Sous-Direction des Moyens Nationaux, Bureau des Moyens Nationaux Terrestres, Civils et Militaires. Il est installé dans les locaux de la DGSCGC qui est située depuis la fin de l'année 2015 dans l'immeuble GARANCE, 20e arrondissement de Paris. Le ComForMiSC est l’État-major qui commande l'ensemble des formations militaires de la sécurité civile (ForMiSC). Le ComForMiSC commande notamment les 3 unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile.

Les formations militaires de la sécurité civile assurent les missions définies par leur décret de création (décret 88-286 du 24 mars 1988).

Missions générales[modifier | modifier le code]

  • Instruction en matière de défense civile et de sécurité civile du personnel accomplissant le service militaire actif (Attention, depuis la professionnalisation des armées, le service national a été suspendu).
  • Entraînement et perfectionnement des personnels de réserve affectés dans les formations du corps de défense, désignées par le ministre de l'Intérieur.
  • Renforcement en détachements constitués des moyens de secours territoriaux pour l'exécution des tâches de défense et de sécurité civile.
  • Intervention en tous lieux sur le territoire national ou à l'étranger pour répondre aux catastrophes de toute nature.
  • Armement du Centre Opérationnel de la Gestion Interministériel des Crises (COGIC) situé au ministère de l'Intérieur (place Beauvau) et des 7 Centres Opérationnels de Zone de défense et de sécurité (COZ) des États-majors Interministériels de Zones de défense et de sécurité (EMIZ) en métropole et outre mer.

Ces formations n'ont pas de compétence territoriale, elles sont un renfort national au même titre que les moyens aériens nationaux, les démineurs, les établissement de soutien opérationnels et logistiques (ESOL).

Missions particulières[modifier | modifier le code]

  • Prévention des incendies de forêts par écobuage et débroussaillement de zones sensibles du sud-est méditerranéen.
  • Étude des nouvelles techniques de lutte dans le domaine des secours.
  • Armement du Centre Opérationnel de la Gestion Interministériel des Crises (COGIC) situé au ministère de l'Intérieur (place Beauvau depuis la fin 2015) et des 7 Centres Opérationnels de Zone de défense et de sécurité (COZ) des États-majors Interministériels de Zones de défense et de sécurité (EMIZ) de métropole et d' outre mer.

Unités de renfort national, ces unités rassemblent environ 1 500 hommes. Sur un sinistre dépassant les capacités d'un département ou d'une zone de défense et de sécurité, elles sont engagées par la Direction Générale de la Sécurité civile et de la Gestion des crises et se placent aux ordres du commandant des opérations de secours (COS). Les ordres d'engagement sont transmis par le ComForMiSC qui participe à l'élaboration du plan de renforcement des secours.

Corps de troupes de l'armée de terre appartenant à la composante secours de l'arme du génie, leurs personnels sont affectés et administrés par le ministère de la défense.

Chaque UIISC est articulée en compagnies composées de plusieurs sections d'intervention calquées sur le même schéma des régiments de l'armée de terre.

Mises à la disposition du ministre de l'intérieur pour emploi notamment dans la protection des populations contre les risques du temps de paix et du temps de guerre, elles reçoivent leurs ordres du Prefet Directeur général de la sécurité civile et de la Sécurité Civile. Elles sont prises en charge par le budget du ministère de l'intérieur pour l'ensemble des moyens humains, matériels et immobiliers.