Protection civile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PC.
Ne doit pas être confondu avec Sécurité civile.

Histoire [1] :

1931 : L’Association des « Lieux de Genève” est fondée à Paris par le Médecin Général Georges SAINT-PAUL. Son but est de créer des zones neutres ou des villes ouvertes dans lesquelles certaines catégories de la population civile (femmes, enfants, malades et personnes âgées) peuvent chercher refuge en temps de guerre. Elle vise également à protéger les monuments historiques et les biens culturels.

1937 : À la demande de SAINT-PAUL, l '«Association Internationale des Lieux de Genève" est transférée à Genève et devient l' «Association internationale pour la protection des populations civiles et des bâtiments historiques en temps de guerre".

1949 : À l'initiative du gouvernement de la Suisse, la Conférence diplomatique est convoquée. Au cours de cette Conférence, trois Conventions de Genève sont révisées et la quatrième - relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre - est adoptée et signée. La quatrième Convention prévoit des zones de sécurité ainsi que des localités pour la population civile.

1958 : L’ « Association Internationale des Lieux de Genève » devient l’Organisation Internationale de la Protection Civile (OIPC), organisation non-gouvernementale, et se voit dotée de nouveau statut.

Quelles sont les tâches de la protection civile ?[2] :

La définition de la protection civile est fondée en DIH sur le critère des fonctions exercées plutôt que sur les structures exerçant ces fonctions.
Ainsi, le Protocole I dresse une liste de «tâches humanitaires» en vue d'atteindre les objectifs suivants (art.61) :

  • protéger la population civile contre les dangers des hostilités ou des catastrophes;
  • l'aider à surmonter leurs effets immédiats et;
  • assurer les conditions nécessaires à sa survie.

La liste se limite aux quinze tâches suivantes :

  • service de l'alerte;
  • évacuation;
  • mise à disposition et organisation d'abris;
  • mise en œuvre des mesures d'obscurcissement;
  • sauvetage;
  • services sanitaires y compris premiers secours et assistance religieuse;
  • lutte contre le feu;
  • repérage et signalisation des zones dangereuses;
  • décontamination et autres mesures de protection analogues;
  • hébergement et approvisionnements d'urgence;
  • aide en cas d'urgence pour le rétablissement et le maintien de l'ordre dans les zones sinistrées;
  • rétablissement d'urgence des services d'utilité publique indispensables;
  • services funéraires d'urgence;
  • aide à la sauvegarde des biens essentiels à la survie;
  • activités complémentaires nécessaires à l'accomplissement de l'une de ces tâches.


Le terme protection civile désigne la protection des populations contre les accidents et les calamités naturelles. En France, il n'est pas synonyme de « sécurité civile » qui désigne exclusivement les services de secours mis en place par la puissance publique, en l'occurrence le ministère de l'Intérieur.

Le signe distinctif international de la protection civile est représenté par un triangle équilatéral bleu sur fond orange selon la définition donnée dans le Protocole additionnel 1 de 1977 établi aux Conventions de Genève de 1949, articles 66 et 15 de l’annexe 1.

Il est recommandé:

  1. si le triangle bleu se trouve sur un drapeau, un brassard ou un dossard, que le drapeau, le brassard ou le dossard en constituent le fond orange;
  2. que l'un des sommets du triangle soit tourné vers le haut, à la verticale;
  3. qu'aucun des sommets du triangle ne touche le bord du fond orange.

De nombreux organismes sont voués à l'organisation de la protection civile.

Protection civile par pays[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Algérie Algérie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protection civile en Algérie.

Drapeau de l'Allemagne Allemagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Katastrophenschutz.

Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protection civile en Belgique.

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

La protection civile est assurée par plusieurs organismes :

Drapeau du Luxembourg Luxembourg[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protection civile au Luxembourg.

Drapeau de l'Irlande Irlande[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protection civile en Irlande.

Drapeau de l'Italie Italie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protection civile en Italie.

Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protection civile en Suisse.

La protection civile est un corps organisé en vingt-trois associations cantonales, dont le but est d'assurer une assistance de second échelon à la population en cas d'évènements dommageables[3]. Il s'agit de l'un des cinq piliers de la protection de la population, aux côtés des pompiers, de la police, des services techniques et des services sanitaires (ambulances, hôpitaux, etc.). L'obligation de servir à la protection civile est fédérale et concerne tous les hommes déclarés aptes qui n'effectuent pas de service militaire ou de service civil[4] .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Protection civile - Histoire », sur OIPC - Organisation Internationale de Protection Civile (consulté le 25 avril 2017)
  2. (fr) « La protection civile dans le droit international humanitaire », sur ICRC - Comité International de la Croix-Rouge (consulté le 25 avril 2017)
  3. (fr) « Protection civile - Mission », sur Confédération suisse (consulté le 11 mai 2008)
  4. (fr) « Protection civile - Obligation de servir », sur Confédération suisse (consulté le 11 mai 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]