Bob Morane (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bob Morane (homonymie).

Bob Morane
Série
Logo de la série
Logo de la série

Scénario Henri Vernes
Dessin Dino Attanasio
Gérald Forton
William Vance
Coria
Dimitri Armand
Genre(s) Aventure, espionnage, science-fiction

Personnages principaux

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale français
Éditeur Éditions Marabout
Dargaud
Le Lombard
Michel Deligne
Claude Lefrancq
Première publication 1959
Format couleur
Nb. de pages 44-48

Prépublication Femmes d’Aujourd'hui
Pilote
Tintin
Adaptations Voir Adaptations

Bob Morane est une série de bande dessinée belge créée par Henri Vernes (scénario) et Dino Attanasio (dessinateur), publiée à partir du dans l'hebdomadaire belge Femmes d’Aujourd'hui et éditée en album de 1960 à 2012 par les Éditions Marabout, puis Dargaud, Le Lombard, Michel Deligne et Claude Lefrancq. Elle a été poursuivie au dessin par Gérald Forton, William Vance et Coria. Une tentative de relancer la série en la modernisant sous le titre Bob Morane - Renaissance a été initiée entre 2015 et 2016, sur un scénario original, ne devant rien à Henri Vernes, de Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray et un dessin de Dimitri Armand.

Description[modifier | modifier le code]

Résumé général, synopsis[modifier | modifier le code]

Conçu au départ comme une sorte d’aventurier mi-justicier mi-barbouze, le personnage a évolué en un demi-siècle et vit désormais des aventures plus variées, du voyage exotique au récit d’espionnage ou de science-fiction.

Personnages[modifier | modifier le code]

Bob Morane[modifier | modifier le code]

Français au visage osseux, aux cheveux coupés en brosse et aux yeux gris, nyctalope, adroit au ju-jitsu et au maniement des armes, Robert Morane dit « Bob » est éternellement âgé de 33 ans. Aventurier qui pratique l’espionnage à l’occasion et ne craint pas de fréquenter un monde interlope, il a des relations dans les services secrets (comme l’espion américain Herbert Gains de la CIA ou l’agent aux dents d’or Roman Orgonetz), chez les représentants les plus colorés des militaires démobilisés et dans toutes les pègres du monde. Bob Morane cultive aussi, avec une galanterie fleur bleue et une fidélité assez méritoire, un certain nombre d’amitiés féminines. Parmi celles-ci, les plus remarquables sont la journaliste Sophia Paramount, Tania Orloff, nièce de l’Ombre Jaune, et la capiteuse Miss Ylang-Ylang, chef omnipotente de l’Organisation Smog. La nature de ces relations est selon le cas bourrue, tendre ou condescendante, mais toujours platonique. Le grand amour de sa vie est Tania Orloff, mais ils s’aiment à la manière de Roméo et Juliette, représentants résignés de deux clans rivaux.

Bill Ballantine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bill Ballantine.

Bill Ballantine, géant roux à la faconde argotique, est l’ami infatigable de Bob Morane. Figé lui aussi à l’âge de 34 ans, il est éleveur de poulets en Écosse et grand amateur du whisky ZAT 77. Ce fidèle second, costaud, grognon et tonique, surnomme son illustre compagnon « commandant » en référence à une mission commune lors de la Seconde Guerre mondiale, à laquelle il est de moins en moins fait allusion à mesure que les années passent, en dépit de quoi le surnom perdure.

L'Ombre Jaune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ombre Jaune.

Ennemi juré de Bob Morane, il se fait connaître sous l'identité de Monsieur Ming. Il se veut d'ailleurs le descendant de la dynastie Ming. Il s'est surnommé lui-même « Ombre Jaune » prétendument parce que, à son combat implacable dans l'ombre, succédera le jaune de la lumière. Extrêmement riche, il est à la tête d'une organisation tentaculaire, le Shin-tan, composée de mercenaires fanatiques et terrifiants, les dacoïts (tueurs aborigènes surdoués du couteau) et les thugs (étrangleurs indiens de grand talent). L'Ombre Jaune a créé de nombreux clones de lui-même, destinés à lui succéder successivement, en cas de mort violente, par le biais d'un appareil de conservation et de régénération appelé le Duplicateur.

Miss Ylang-Ylang[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Miss Ylang-Ylang.

Miss Ylang-Ylang est le chef du SMOG, une organisation internationale de mercenaires et de bandits. D'une beauté à la fois parfaite et inquiétante, personne ne connaît son véritable nom et on l'a surnommée « Ylang-Ylang » à cause de son parfum favori. Elle est fascinée par Bob Morane, ce qui lui vaudra quelques ennuis. Réciproquement, Bob Morane est secrètement attiré par elle.

Tania Orloff[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tania Orloff.

Tatyana (dite Tania) Orloff est la nièce de l'Ombre Jaune, très vaguement associée aux activités louches de son oncle, elle trouve toujours le moyen, au moment le plus catastrophique, de sauver Bob Morane des griffes de l'Ombre Jaune sans que ce dernier ne sache que sa nièce joue double jeu.

Sophia Paramount[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sophia Paramount.

Sophia Paramount, Journaliste au Chronicle de Londres, est une amie et une alliée de Bob Morane dans la lutte contre L'Ombre Jaune.

Analyse[modifier | modifier le code]

Bob Morane est une série de romans créé en 1953 par le romancier belge Henri Vernes. En 1959, l'hebdomadaire belge féminin Femmes d’Aujourd'hui, qui publie quelques pages de bande dessinée chaque semaine, demande à Henri Vernes une histoire en bande dessinée de Bob Morane : « C’est Femmes d’Aujourd’hui, un hebdomadaire féminin, qui m’a demandé d’en faire. J’ai dit : Pourquoi pas ? Et j’en ai fait, c’est tout »[1],[2].

La première série[modifier | modifier le code]

Vernes écrit alors le scénario de l’Oiseau de feu, dont le dessin est tout naturellement confié à Dino Attanasio qui réalisait déjà depuis l'origine en 1953 les illustrations intérieures des romans publiés aux édtions Marabout (les couvertures étant dessinées par Pierre Joubert) qu'il réalisera jusqu'en 1962[3].

Dessinateur au style humoristique, Attanasio a du mal à s'imposer comme dessinateur réaliste, ce qui engendre des tensions croissantes avec Henri Vernes, lequel a déclaré qu'Attanasio est le seul dessintauer de Bob Morane avec qui il a rencontré des difficultés : « J’envoie mes scénarios aux dessinateurs et je découvre leurs travaux à la sortie de l’album. Excepté avec Attanasio, je n’ai jamais rien eu à dire »[4]. Les deux hommes décident de mettre un terme à leur collaboration en 1962 après la réalisation de l'épisode Le Collier de Çiva[5].

Gérald Forton, qui réalisait également certaines illustrations intérieures des romans, reprend le dessin de la série en 1962 avec l'épisode La Piste de l'ivoire[6].

En 1967, en pleine publication de l'épisode Les Loups sont sur la piste dans Femmes d’Aujourd'hui, Gérald Forton disparaît soudainement alors que l'hebdomadaire attend les deux dernières planches de l'épisode en cours. Suite à des problèmes personnel, le dessinateur a quitté la France du jour au lendemain. La rédaction lance alors un appel pour trouver un remplaçant capable de reprendre au pied-levé l'épisode en cours. Un professionnel de la publicité va faire passer ce message à William Vance, auquel il a régulièrement commandé des illustrations. Vance, qui connaît bien l'univers de Bob Morane puisqu'il a été l'assistant de Dino Attanasio pour lequel il a réalisé les crayonnés et l'encrage des décors de l'épisode Le Collier de Çiva[7], accepte de reprendre le dessin des deux dernières planches de l'épisode en cours dans le style de Forton. Entièrement satisfaits, la rédaction du magazine et Henri Vernes demandent à William Vance de reprendre le dessin de la série, ce que celui-ci accepte à condition de pouvoir s'éloigner du style de Forton pour dessiner la série selon son style propre, ce qui lui est accordé[8].

La seconde série[modifier | modifier le code]

Le , la parution de l'épisode Les Contrebandiers de l’atome débute dans l'hebdomadaire, dessinée par William Vance qui poursuivra la série jusqu'en (1979). Désireux de se consacrer à d'autres travaux, notamment sa série Bruce J. Hawker, William Vance abandonne Bob Morane après l'épisode L’Empereur de Macao.

L'éditeur de la série, Le Lombard propose à Coria, beau-frère de William Vance (il est le frère de son épouse Petra) et son assistant sur Bob Morane depuis de nombreuses années, de reprendre le dessin de la série, ce que Henri Vernes accepte même s'il n'apprécie pas vraiment le trait de celui-ci : « Au début, ce n’était pas bien, puis il s’est un peu amélioré. Mais je dois reconnaître que son dessin est peu raide »[4]. Le premier épisode dessiné par Coria, Opération Wolf est publié dans Tintin dès 1979, peu de temps après la fin de la publication de L’Empereur de Macao. Coria dessinera la série jusqu'en 2012, date à laquelle Arnaud de la Croix, directeur éditorial des éditions du Lombard, décide de mettre fin à la série dont les ventes « étaient alors insuffisantes, voire inexistantes »[9].

La renaissance[modifier | modifier le code]

Le Lombard décide de relancer la série sous la forme d'un reboot. Les droits de la série sont alors détenus par Claude Lefrancq depuis qu'Henri Vernes les lui a cédés en 2010 au travers de la société Bob Morane Inc. (avec laquelle Vernes est d'ailleurs alors en procès)[10], qui donne son accord. L'éditeur sollicite également l'accord d'Henri Vernes, détenteur du droit moral sur ses personnages, qui ne semble pas hostile à l'idée : « J’ai d’abord été content que quelque chose soit enfin décidé pour relancer cette série, car cela faisait longtemps que plus rien n’avait été fait pour elle »[4]. Il est décidé de relancer la série sans Henri Vernes au scénario afin de la moderniser puisque Bob Morane devient un Casque bleu en mission, se trouvant au cœur d'enjeux géopolitiques contemporains. Gauthier Van Meerbeeck, nouveau directeur éditorial du Lombard, rejette ainsi le projet de reprise, qu'il estime trop respectueux de l'univers d'Henri Vernes, antérieurement présenté à Arnaud de la Croix, son prédécesseur, par Christophe Bec, lequel se retire du projet (il reprendra ce projet pour en faire le scénario des deux premiers tomes de la série Lancaster publiés en 2013 et 2014 chez Glénat). Gauthier Van Meerbeeck met alors le projet en route avec Luc Brunschwig, qui avait travaillé sur le projet avec Christophe Bec, lequel souhaite collaborer avec Aurélien Ducoudray. Le dessin est confié à Dimitri Armand, qui travaille alors sur le western Sykes pour le Lombard. Après avoir lu le premier tome, Henri Vernes annonce son mécontentement et demande à ce que l'album ne sorte pas, ce que Gauthier Van Meerbeeck refuse[9].

Henri Vernes s'est montré très dur envers ce reboot : « J’ai trouvé le résultat médiocre »[11], « On a complètement changé les personnages (…) Quant au scénario, il est écrit par des personnes qui ne savent pas écrire. Je ne compte pas le nombre de séquences où il ne se passe rien »[4].

Après la parution de deux tomes, constituant une histoire complète, Le Lombard annonce qu'il met fin à sa collaboration avec les scénaristes Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray en indiquant que, malgré le succès commercial, il n'existe pas de « relation de confiance et de respect mutuels avec les auteurs » dès lors qu'« aucun dialogue sur le déroulement du récit n’a pu être amorcé » et que la série se poursuivrait avec Dimitri Armand[12],[13], ce que ce dernier confirme en annonçant la parution d'un nouvel album en 2018[14], qui n'est pas paru.

Les autres albums[modifier | modifier le code]

À la demande de l'éditeur Michel Deligne, Jacques Géron redessine entièrement l'épisode Échec à la Main Noire initialement réalisé par Forton, paru dans le quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws, dont les planches étaient perdues[15],[16], qui est publié en album en par Claude Lefrancq, auquel Deligne avait cèdé les droits, en 1992.

À l'occasion de la réédition des premiers épisodes de la série par Claude Lefrancq, Dino Attanasio réalise un dernier épisode en 1994 en retravaillant l’adaptation d'un roman d’Henri Vernes publié en 1954, La Galère engloutie[17].

En 2015, à la demande des Éditions Joe, Gérald Forton réalise également, avec l'aide de Stephan Borrero au scénario, un ultime épisode de Bob Morane, sur un scénario inédit sans lien avec Henri Vernes, Dans l'ombre du cartel[18],[19].

Illustrations[modifier | modifier le code]

René Follet, qui avait illustré les couvertures des romans réédités chez Lefrancq et Nautilus, a également dessiné chez cet éditeur quelques couvertures des albums dessiné par Gérald Forton. Par la suite, Patrice Sanahujas a réalisé les illustrations de couverture des bandes dessinées publiées par Lefrancq.

Postérité[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • L’Espion aux cent visages : film produit en 1960 par Belgavidéo, avec Jacques Santi incarnant Bob Morane et Billy Kearns iinterprétant Bill Ballantine, qui ne fit l’objet que d’une seule représentation le dimanche 8 janvier 1961, au cinéma Scala de Bruxelles et est considéré comme perdu à la suite de la destruction de l’unique copie pendant l’incendie de Belgavidéo[11].
  • Bob Morane ou Les Aventures de Bob Morane : série télévisée française en 26 épisodes de 26 minutes, en noir et blanc, réalisée par Robert Vernay, diffusée à partir du sur la deuxième chaîne de l'ORTF et rediffusée en 1972 sur la première chaîne de l'ORTF, en 1988 sur la Cinq et en 1989 sur Antenne 2[20].
Article détaillé : Bob Morane (série télévisée).
Article détaillé : Bob Morane (série de jeux vidéo).

Publication[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

La série a été pré-publiée à partir de 1959 dans les périodiques suivants :

Albums[modifier | modifier le code]

Éditions Marabout[modifier | modifier le code]

scénario d'Henri Vernes, dessin de Dino Attanasio

  1. Bob Morane et l’Oiseau de feu (1960)
  2. Bob Morane et le Secret de l’Antarctique (1962)
  3. Bob Morane et les Tours de cristal (1962)
  4. Bob Morane et le Collier de Çiva (1963)
  5. Bob Morane contre la terreur verte (1963)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. Bob Morane et le Mystère de la zone “Z” (1964)
  2. Bob Morane et la Vallée des crotales (1964)

Dargaud (édition France) - Le Lombard (édition Belgique)[modifier | modifier le code]

reprend la numérotation à compter du tome 8 en suite de celle des éditions Marabout, le tome 7 étant ensuite réédité en 1969 et le tome 6 en 1970

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. Le Mystère de la zone “Z” (réédition du tome 6 des éditions Marabout, 1970)
  2. La Vallée des crotales (réédition du tome 7 des éditions Marabout, 1969)
  3. L’Épée du paladin (1967)
  4. Le Secret des sept temples (1968)

scénario d'Henri Vernes, dessin de William Vance

  1. Opération Chevalier Noir (1969)
  2. Les Poupées de l’Ombre jaune (1970)
  3. Les Fils du dragon (1971)
  4. Les Yeux du brouillard (1971)
  5. La Prisonnière de l’Ombre jaune (1972)
  6. L'Archipel de la terreur (1972)
  7. La Ville de nulle part (1973)
  8. L’Œil du Samouraï (1973)
  9. Les Contrebandiers de l’atome (1974)
  10. Guérilla à Tumbaga (1974)

Le Lombard[modifier | modifier le code]

avec une nouvelle numérotation

scénario d'Henri Vernes, dessin de William Vance

  1. Les Géants de Mû (1975)
  2. Panne sèche à Serado (1975)
  3. Les Sept Croix de plomb (1976)
  4. Les Sortilèges de l’Ombre jaune (1976)
  5. Le Temple des dinosaures (1977)
  6. Les Bulles de l’Ombre jaune (1978)

scénario (d'après un roman d'Henri Vernes) et dessin de William Vance, couleurs Petra

  1. L’Empreinte du Crapaud (1979)
  2. L’Empereur de Macao (1980)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Coria

  1. Opération Wolf (1980)
  2. Commando Épouvante (1981)
  3. Les Guerriers de l’Ombre jaune (1982)
  4. Service secret soucoupes (1982)
  5. Le Président ne mourra pas (1983)
  6. Les Chasseurs de dinosaures (1984)
  7. Une rose pour l’Ombre jaune (1984)
  8. La Guerre des baleines (1985)
  9. Le réveil du Mamantu (1986)
  10. Les Fourmis de l’Ombre jaune (1987)
  11. Le Dragon des Fenstone (1988)
  12. Les Otages de l’Ombre jaune (1988)
  13. Snake (1989)
  14. Le Tigre des lagunes (1989)
  15. Le Temple des crocodiles (1990)
  16. Le Masque de jade (1990)
  1. Trois petits singes (1991)
  2. Le Jade de Séoul (1992)
  3. La Cité des rêves (1993)
  4. L’Arbre de l'Eden (1994)
  5. Un parfum d’Ylang-Ylang (1995)
  6. Alias M.D.O. (1996)
  7. L’Anneau de Salomon (1997)
  8. La Vallée des brontosaures (1997)
  9. La Revanche de l’Ombre jaune (1998)
  10. Le Châtiment de l’Ombre jaune (1999)
  11. Yang = Yin (2000)
  12. Le Pharaon de Venise (2001)
  13. L’Œil de l’Iguanodon (2002)
  14. Les Déserts d’Amazonie (2003)
  15. La Panthère des hauts-plateaux (2004)
  16. L’Exterminateur (2005)
  17. Les Larmes du soleil (2005)
  18. La guerre du Pacifique n’aura pas lieu 1re partie (2006)
  19. La guerre du Pacifique n’aura pas lieu 2e partie (2007)
  20. Les Berges du temps (2008)
  21. Les Dents du tigre 1re partie (2009)
  22. Les Dents du tigre 2e partie (2010)
  23. El Matador (2011)
  24. Sur la piste de Fawcett (2012)

Dargaud - Le Lombard Intégrale[modifier | modifier le code]

scénario d'Henri Vernes, dessin de William Vance

  1. Atome et Brouillard (1995)
    reprend Opération Chevalier Noir, Les Contrebandiers de l’atome et Les Yeux du brouillard
  2. Ombre Jaune et Dragons (1995)
    reprend Les Guerriers de l’Ombre jaune, Les Poupées de l’Ombre jaune et Les Fils du dragon
  3. Monsieur Ming et l'Empereur (1996)
    reprend Les Sortilèges de l’Ombre jaune, Les Bulles de l’Ombre jaune et L’Empereur de Macao
  4. Terreur et Samouraï (1996)
    reprend L'Archipel de la terreur, La Ville de nulle part et L’Œil du Samouraï
  5. Géants et Dinosaures (1998)
    reprend Les Géants de Mû, Le Temple des dinosaures et L’Empreinte du Crapaud
  6. Guérillas et Pirates (1999)
    reprend Panne sèche à Serado, Les Sept Croix de plomb et Guérilla à Tumbaga

scénario d'Henri Vernes, dessin de Coria

  1. Animaux fantastiques (2000)
    reprend Opération Wolf, La Guerre des baleines et Le réveil du Mamantu
  2. Tigres et Dragons (2001)
    reprend La Cité des rêves, Le Tigre des lagunes et Le Dragon des Fenstone
  1. Épouvante et Soucoupes (2001)
    reprend Commando Épouvante, Trois petits singes et Service secret soucoupes
  2. L'Empereur et le Président (2001)
    reprend Le Président ne mourra pas, Les Guerriers de l’Ombre jaune et Les Otages de l’Ombre jaune
  3. Fourmis et Dinosaures (2002)
    reprend Les Chasseurs de dinosaures, Une rose pour l’Ombre jaune et Les Fourmis de l’Ombre jaune
  4. Miss Ylang-Ylang s'en-va-t'en-guerre (2003)
    reprend Le Jade de Séoul, Un parfum d’Ylang-Ylang et Alias M.D.O.
  5. Golems, Tombeaux et Momies (2003)
    reprend L’Arbre de l'Eden, L’Anneau de Salomon et Le Pharaon de Venise
  6. Reptiles et Triades (2003)
    reprend Le Temple des crocodiles, La Vallée des brontosaures et Yang = Yin
  7. Tibet et Ombre Jaune (2003)
    reprend Le Masque de jade, La Revanche de l’Ombre jaune et Le Châtiment de l’Ombre jaune
  8. Reptiles et Amazonie (2004)
    reprend Snake, L’Œil de l’Iguanodon et Les Déserts d’Amazonie

Le Lombard Intégrale Bob Morane nouvelle version[modifier | modifier le code]

Réédition en ordre chronologique de l'intégralité des épisodes de la série

scénario d'Henri Vernes, dessin de Dino Attanasio

  1. Intégrale 1 (2015)
    reprend Bob Morane et l'Oiseau de feu, Bob Morane et le Secret de l'Antarctique et Bob Morane contre la terreur verte

scénario d'Henri Vernes, dessin de Dino Attanasio et Gérald Forton

  1. Intégrale 2 (2016)
    reprend Bob Morane et les Tours de cristal, Bob Morane et le Collier de Çiva et La Piste de l'ivoire

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. Intégrale 3 (2016)
    reprend Échec à la Main Noire, Bob Morane et le Mystère de la zone Z, Bob Morane et la Vallée des crotales et L'Épée du paladin
  2. Intégrale 4 (2016)
    reprend Le Secret des sept temples, La Rivière de perles, La Couronne de Golconde, La Chasse aux dinosaures et La Malédiction de Nosferat
  3. Intégrale 5 (2017)
    reprend L'Île du passé, L'Ennemi sous la mer, Les Masques de soie et Les Loups sont sur la piste

scénario d'Henri Vernes, dessin de William Vance

  1. Intégrale 6 (2017)
    reprend Les Contrebandiers de l'atome, Les Fils du dragon, Opération Chevalier Noir, La Ville de nulle part et L'Archipel de la terreur
  2. Intégrale 7 (2017)
    reprend Les Yeux du brouillard, Les Poupées de l'Ombre Jaune, Les Sept croix de plomb, Guérilla à Tumbaga et La Prisonnière de l'Ombre Jaune
  3. Intégrale 8 (2018)
    reprend L'Œil du samouraï, Panne sèche à Serado, Les Géants du Mu, Le Temple des Dinosaures et Les Sortilèges de l'Ombre Jaune

scénario d'Henri Vernes, dessin de William Vance et Coria

  1. Intégrale 9 (2018)
    reprend Les Bulles de l'Ombre Jaune, L'Empreinte du crapaud, L'Empereur de Macao, Opération Wolf et Commando Épouvante

scénario d'Henri Vernes, dessin de Coria

  1. Intégrale 10 (2018)
    reprend Les Guerriers de l'Ombre Jaune, Service Secret Soucoupes, Le Président ne mourra pas, Les Chasseurs de dinosaures et Une rose pour l'Ombre Jaune

Le Lombard série Bob Morane Renaissance[modifier | modifier le code]

scénario de Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray, dessin de Dimitri Armand, couleurs d'Hugo Fasio

  1. Les Terres rares (2015)
  2. Le Village qui n'existait pas (2016)

Éditions Joe[modifier | modifier le code]

scénario de Gérald Forton et Stephan Borrero, dessin de Gérald Forton, couleurs de Gérard Berthelot

  1. Dans l'ombre du cartel (2015)

Michel Deligne[modifier | modifier le code]

éditions en noir et blanc des récits parus initialement dans Femmes d’Aujourd'hui et Pilote
scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. Les loups sont sur la piste + La Malédiction de Nosférat (1979)
  2. La Piste de l’ivoire (1979)
  3. L’Île du passé (1979)
  4. L’Ennemi sous la mer (1979)
  5. Les Masques de soie (1979)
  6. La Rivière de perles + La Couronne de Golconde, (1980)

Claude Lefrancq[modifier | modifier le code]

scénario d'Henri Vernes, dessin de Dino Attanasio

  1. L’Oiseau de feu (réédition du tome 1 des éditions Marabout, 1989)
  2. Le Secret de l’Antarctique (réédition du tome 2 des éditions Marabout, 1989)
  3. La Terreur verte (réédition du tome 5 des éditions Marabout, 1989)
  4. Les Tours de cristal (réédition du tome 3 des éditions Marabout, 1990)
  5. Le Collier de Çiva (réédition du tome 4 des éditions Marabout, 1989)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton, couleur studio Leonardo

  1. La Piste des éléphants (réédition avec nouveau titre du tome 2 des éditions Deligne La Piste de l'ivoire, 1991)

scénario d'Henri Vernes, dessin signé de Gérald Forton (mais en réalité, pour Échec à la Main Noire, de Jacques Géron qui a redessiné le récit de Gérald Forton), couleurs de Natacha Severin

  1. Échec à la Main Noire + La Rivière de perles (1992)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. La Vallée infernale (1993)
  2. La Chasse aux dinosaures + La Couronne de Golconde (1993)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Dino Attanasio

  1. La Galère engloutie (1994)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. L’Île du passé (1995)
  2. L’Ennemi sous la mer (1995)
  3. Les Masques de soie (1996)
  4. Le Club des longs couteaux (1996)
  5. La Malédiction de Nosférat + Les Loups sont sur la piste (1997)

Loup[modifier | modifier le code]

scénario d'Henri Vernes, dessin de Dino Attanasio

  1. L’Oiseau de feu (réédition du tome 1 des éditions Marabout) + Alerte au V1 (2003)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Coria

  1. Flashback (2002)
  2. Flashback II (épisode Retour au Crétacé, 2003)

scénario d'Henri Vernes, dessin de Gérald Forton

  1. Objectif Equus (2003)
  2. Les Mangeurs d’âmes (2005)

Divers[modifier | modifier le code]

  • Les loups sont sur la piste - La Couronne de Golconde (réédition, Parallax, 1986)
  • Les Tours de cristal (réédition, Récréabull, 1987)
  • La Chasse au dinosaures - La Rivière des perles (réédition, Parallax, 1988)
  • Alerte aux V1 (éd. L’Âge d’Or, 1992)
  • Le Lagon aux requins (éd. Nautilus, 2000)
  • Bob Morane T.1-3 : recueils d’illustrations des romans Marabout Junior (Point Image, 2000-2002)
  • Les Murailles d’Ananké (éd. Ananké, 2004)
  • Les Périls d’Ananké (éd. Miklo, 2004)
  • Les Caves d'Ananké (éd. L'Âge d'Or, 2015)

Collection chez les marchands de journaux[modifier | modifier le code]

En novembre 2012, les éditions Altaya sortent en association avec le journal L'équipe une collection intitulée La Collection Bob Morane. Disponible tous les quinze jours chez les marchands de journaux. Les albums sont présentés en grand format relié avec une frise de collection dessinée par William Vance. Pour les abonnés, sont offerts trois tirés à part, un carnet exclusif Bob Morane et une reproduction de la Jaguar Type E en 1/43. 60 numéros au total sont parus.

Autour de l’œuvre[modifier | modifier le code]

  • Indochine a composé une chanson consacrée à cette bande dessinée, intitulée L’Aventurier.
  • Bob Marone, série de bande dessinée créé par Yann et Conrad dans les années 1980, qui parodie les aventures de Bob Morane et représente « Bob Marone » et « Bill Gallantine » comme un couple d'homosexuels.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Caluwaerts et Yann, Henri Vernes : à propos de 50 ans d'aventures, éditions À Propos, 2003.
  • Jacques Dieu, Bob Morane et Henri Vernes, Glénat, 1990.
  • Jacques Dieu, Henri Vernes, l’album : 50 ans d’aventures avec Bob Morane, Éditions l’Âge d’or, 2003.
  • Bernard Marle, Bob Morane et Henri Vernes : un double phénomène, IDE, 1995.
  • Pascal Roman, Depuis 50 ans le monde est son royaume, Horizon BD, coll. « Anniversaire », 2003.
  • Francis Valéry, Bob Morane, éditions …Car rien n'a d'importance, 1994.
  • Henri Vernes, Bob Morane et moi… 50 ans d'aventures, éditions Ananké, 2004
  • Daniel Fano, Henri Vernes et Bob Morane, une double vie d'aventures, éditions Le Castor Astral, 2007
  • Patrick Gaumer et Claude Moliterni, Dictionnaire mondial de la bande dessinée - Bob Morane, page 78, Larousse, 1994

Revues[modifier | modifier le code]

  • dBD no 98, interviews d'Henri Vernes et Gauthier Van Meerbeeck, novembre 2015
  • BDM 2013-2014, pages 153 à 155

Internet[modifier | modifier le code]

sites personnels consacrés à Bob Morane en roman et bande dessinée :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.actuabd.com/Henri-Vernes-Que-quelqu-un-reprenne-Bob-Morane-Je-n-en-ai-rien-a-foutre.
  2. Bob Morane Intégrale 1, Le Lombard, (ISBN 2205043994), pages 15.
  3. http://www.bobmorane.be/attanasio.htm
  4. a b c et d Frédéric Bosser, « Henri Vernes, un feuilletoniste hors pair ! », dBD,‎ , p. 24 à 29 (ISSN 1951-4050).
  5. http://www.bobmorane.fr/attanasioBob.htm.
  6. http://www.bobmorane.fr/fortonBob.htm.
  7. http://bdzoom.com/7009/patrimoine/le-coin-du-patrimoine-william-vance-dans-femmes-daujourdhui-1ere-partie/
  8. Bob Morane Intégrale 3, Le Lombard, (ISBN 2803611953), pages 5 à 10.
  9. a et b Frédéric Bosser, « Bob Morane, aventurier du XXIè siècle ! », dBD,‎ , p. 30 et 31 (ISSN 1951-4050).
  10. https://www.actualitte.com/article/bd-manga-comics/le-createur-de-bob-morane-attaque-l-editeur-en-justice/60328
  11. a et b https://www.20minutes.fr/culture/1719151-20151028-comment-bob-morane-devenu-eternel
  12. https://www.actualitte.com/article/bd-manga-comics/changement-de-scenaristes-mouvemente-pour-le-reboot-de-bob-morane/68086
  13. http://www.9emeart.fr/post/news/franco-belge/le-lombard-se-separe-des-scenaristes-de-la-serie-bob-morane-renaissance-6277.
  14. https://www.generationbd.com/interviews/20-interviews-ecrites/3361-2016-11-20-18-33-24.html.
  15. https://www.bedetheque.com/BD-Bob-Morane-4-Lefrancq-07-Echec-a-la-main-noire-22348.html
  16. http://web.bob.morane.free.fr/bd08.htm
  17. http://bdzoom.com/93427/patrimoine/le-retour-de-bob-morane%E2%80%A6-en-integrale/
  18. https://www.lanouvellerepublique.fr/chinon/bob-morane-contre-tout-chacal-l-aventurier-du-chinonais
  19. http://bdzoom.com/84525/actualites/les-retours-de-bob-morane-l%E2%80%99aventurier-contre-tout-guerrier%E2%80%A6/
  20. a et b http://leerony.over-blog.com/article-bob-morane-a-la-tv-110588533.html
  21. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=553865.html
  22. https://quebec.huffingtonpost.ca/2014/08/19/un-producteur-qubcois-r_n_5692343.html?guccounter=1&guce_referrer_us=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_cs=yLSraKDrVCTbjfDZLiAFBg
  23. http://www.pressibus.org/bd/fa/vernes/morane1.html.
  24. http://bdoubliees.com/bayard/series1/bobmorane.htm
  25. http://www.bdoubliees.com/journalpilote/series1/bobmorane.htm.
  26. http://bdoubliees.com/tintinbelge/series1/bobmorane.htm.