Arnaud de la Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arnaud de la Croix
Description de cette image, également commentée ci-après
Arnaud de la Croix en janvier 2013
Naissance
Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Mouvement Essai historique et critique
Genres

Œuvres principales

  • Hitler et la franc-maçonnerie
  • Les Templiers, au cœur des croisades
  • L'érotisme au Moyen Âge

Arnaud de la Croix, né en 1959 à Bruxelles, est un éditeur, enseignant et écrivain belge. Il a écrit de nombreux ouvrages autour du Moyen Âge, des ordres chevaleresques qui s'y sont développés et des légendes qui entourent ces derniers. Sa contribution littéraire présente également des essais traitant de la franc-maçonnerie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnaud de la Croix est né à Bruxelles en 1959[1]. Il est philosophe de formation et historien par passion[2].

Il est éditeur successivement aux éditions Le Cri, Duculot, Casterman et Le Lombard[3]. De 2010 à 2011 il est directeur éditorial chez Dargaud-Lombard-Dupuis. Arnaud de la Croix est également auteur, en particulier d'ouvrages d'histoire. Ses essais sur la civilisation médiévale font référence[4]. Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits[5].

En 2012, il mène une recherche sur le nazisme et la Seconde Guerre mondiale qui aboutit, début 2014, à la parution de l'ouvrage Hitler et la franc-maçonnerie. Celui-ci éclaire l'avant-guerre, remonte aux sources de l'idéologie nazie - grâce à des articles et journaux intimes - abordant aussi la question de la passion des nazis pour l'ésotérisme et les sociétés secrètes. Peu d'historiens se sont penché sur l'antimaçonnisme que le Troisième Reich vouait à la franc-maçonnerie[6].

En avril 2014, il participe à la première édition de Masonica, la journée du livre maçonnique de Bruxelles, et annonce sa présence à la seconde édition de la biennale, le 26 avril 2015[1].

En 2015, il est enseignant à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles[1].

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Fiction[modifier | modifier le code]

En 1997, Arnaud de la Croix traduit en français A diversity of dragon d'Anne McCaffrey et de Richard Woods[7].

Il écrit par la suite deux romans, Marie ou la Renaissance en collaboration avec Christian Lutz, aux Éditions Le Cri en 2002, et Outplacement chez Couleur Livres en 2013.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Arnaud de la Croix s'intéresse à la bande dessinée, d'abord comme auteur d'un ouvrage didactique avec Frank Andriat, Pour lire la bande dessinée aux Éditions De Boeck en 1992. L'ouvrage part du constat que la matière n'est pas abordée dans le milieu scolaire, établissant que « l'école n'a pas encore parlé de la bande dessinée. En prétendant le faire, elle ne parle jamais qu'avec la bande dessinée. »[8]. Il collabore également un temps[Quand ?] à la revue Les Cahiers de la bande dessinée.

Il écrit également un ouvrage en 2007 sur le personnage de Blueberry de Charlier, Blueberry, une légende de l'Ouest, tour d'horizon des albums, et mise en contexte sur le western, les « influences littéraires et cinématographiques identifiables » ainsi que « l’apport personnel des auteurs à travers des thématiques récurrentes (ambiguïté morale, ruse, dédoublement, travestissement, métissage, quête du père…) »[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1997 à 2015, il publie douze ouvrages d'histoire, notamment aux Éditions du Rocher, Tallandier et Racine. Il s'intéresse à divers sujets, allant du Moyen Âge à l'époque contemporaine, dont l'ésotérisme, la franc-maçonnerie, les sociétés secrètes.

Si son livre L’Érotisme au Moyen Âge recueille dix citations[10], d'autres de ses ouvrages font également l'objet de citations par des historiens[11].(L'Ordre du Temple et le reniement du Christ (2004) est cité par Alain Demurger, Les Templiers, une chevalerie chrétienne au Moyen Age, éd. du Seuil, 2005, p. 490, p. 599 notes 22 et 25, p. 639 dans la bibliographie; ainsi que par Jean-Vincent Bacquart, Mystérieux Templiers, éd. Le cavalier Bleu, 2013, pp. 141-142, p. 211 dans la bibliographie. Hildegarde de Bingen : La langue inconnue (2008) est cité par Audrey Fella, Hildegarde de Bingen, la sentinelle de l'invisible, Le Courrier du Livre, 2009, p. 126 (notes 74 et 76), p. 319 dans la bibliographie. Hitler et la franc-maçonnerie (2013) est cité par François Delpla, Une histoire du IIIe Reich, éd. Perrin, 2014 (p. 82 note 27.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Essais historiques[modifier | modifier le code]

  • Sur les routes du Moyen Âge, Éditions du Rocher (1997)
  • L’érotisme au Moyen Âge, Éditions Tallandier (1999)
  • Arthur, Merlin et le Graal, un mythe revisité, Éditions du Rocher (2001)
  • Les Templiers, au cœur des croisades, Éditions du Rocher (2002)
  • L'Ordre du temple et le reniement du Christ, Éditions du Rocher (2004)
  • L'Age des ténèbres : La christianisation de l'Occident, Labor (2006)
  • Hildegarde de Bingen : La langue inconnue, Alphée (2008)
  • L'École de la nuit : Introduction à la magie noire, Camion noir (2009)
  • Hitler et la franc-maçonnerie, Éditions Racine (2013)
  • Les Illuminati : La réalité derrière le mythe, Éditions Racine (2014)
  • Les Templiers, chevaliers du Christ ou hérétiques ?, Éditions Tallandier (2014)
  • La Religion d'Hitler, Éditions Racine (2015)
  • Treize Livres maudits, Éditions Racine (2016)
  • Degrelle : 1906-1994, Editions Racine (2016)
  • Ils admiraient Hitler : 12 portraits de disciples du dictateur, Editions Racine (2017)
  • 13 complots qui ont fait l'histoire, Editions Racine (2018)
  • Himmler et le Graal, Éditions Racine (2018)

Essais critiques[modifier | modifier le code]

  • Barthes : Pour une éthique des signes, Éditions de Boeck (1987)
  • Pour lire la bande dessinée (en collaboration avec Frank Andriat), Éditions De Boeck (1992)
  • Conversation avec Gabrielle Vincent, Éditions Tandem (2001) - entretiens avec l'auteure-illustratrice belge Gabrielle Vincent, décédée l'année précédente
  • Blueberry, une légende de l'Ouest, Point Image (2007)

Fictions[modifier | modifier le code]

En qualité de traducteur
En qualité d'auteur
  • Marie ou la Renaissance (en collaboration avec Christian Lutz), Éditions le Cri (2002)
  • Outplacement, Couleur Livres (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Arnaud de la Croix », sur le site de Masonica, la journée du livre maçonnique de Bruxelles (consulté le 21 février 2015).
  2. « Arnaud de la Croix - Les Illuminati », sur le site des éditions Racine (consulté le 21 février 2015).
  3. « Arnaud de la Croix rejoint la direction éditoriale des éditions du Lombard », sur le site actuabd.com de Patrick Albray, journaliste et animateur radio spécialisé en BD, (consulté le 21 février 2015).
  4. Soraya Ghali, « Les derniers mystères des Templiers », Le Vif - L'express,‎ (lire en ligne)
  5. « Arnaud de la Croix », sur le site d'information Atlantico (consulté le 21 février 2015).
  6. Soraya Ghali, « Hitler contre les francs-maçons »,, 8 février 2013 (lire en ligne) », Le Vif - L'express,‎ (lire en ligne)
  7. Arnaud de la Croix sur le site NooSFere (consulté le 22 février 2015)
  8. Pédagogie de la bande dessinée Lectures d'un récit d'Edmond Baudoin., Québec, Presses de l'Universite du Québec, (OCLC 694342093), p. 5
  9. « Blueberry, une légende de l’Ouest », sur ActuaBD, (consulté le 22 février 2015)
  10. Citations de L’érotisme au Moyen Âge sur Google Scholar
  11. "arnaud+de+la+croix" Arnaud de la Croix sur Google Scholar

Liens externes[modifier | modifier le code]