Opera Mundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mundi.

Opera Mundi

Création 1928
Disparition Années 1990
Fondateurs Paul Winkler
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité presse écrite
Produits bandes dessinées

Opera Mundi (par la suite connue sous le nom Agepresse) est une agence de presse créée par Paul Winkler en 1928 et disparue au cours des années 1990.

Historique[modifier | modifier le code]

Spécialisée dans la diffusion de bandes dessinées, notamment à travers les magazines Le Journal de Mickey (1934), Robinson (1936) et Hop-là ! (1937), Opera Mundi a publié des comic strips rachetées au King Features Syndicate mais aussi des créations originales, en partenariat avec Hachette. Son titre destiné au femmes, Confidences, est lancé en 1937-1938.

La société, placée sous les lois de Vichy durant l'occupation allemande, est restituée à Winkler en 1945. Deux ans plus tard, il fonde, avec Hachette, la société Édi-Monde qui exploite d'autres formes de magazines.

Dessinateurs ayant travaillé pour cette maison d’édition[modifier | modifier le code]

Évocations[modifier | modifier le code]

  • Serge Gainsbourg fait allusion à cette agence dans sa chanson Marilou sous la neige : « Marilou se sentait prise au piège / Tous droits d'reproductions interdits / Moi naïf j'pensais que me protégeaient / Les droits du copyright Opera Mundi ».
  • Hubert-Félix Thiéfaine détourne l'allusion en créant le copyright apéro mundi, chanté dans l'album La Tentation du bonheur (1996) : « Devant ton whisky / Tu restes en stand-by / Loin des faux-amis / Sur le copyright / Apéro mundi ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]