Montaigu-de-Quercy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montaigu.
Montaigu-de-Quercy
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Castelsarrasin
Canton Pays de Serres Sud-Quercy
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Serres en Quercy
Maire
Mandat
Robert Alazard
2014-2020
Code postal 82150
Code commune 82117
Démographie
Population
municipale
1 358 hab. (2015 en diminution de 3,69 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 20′ 28″ nord, 1° 01′ 08″ est
Altitude 250 m
Min. 131 m
Max. 295 m
Superficie 76,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Montaigu-de-Quercy

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Montaigu-de-Quercy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montaigu-de-Quercy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montaigu-de-Quercy

Montaigu-de-Quercy est une commune française située dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Montacutains.

Montaigu-de-Quercy.jpg

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Quercy et plus précisément dans le Quercy Blanc sur la Petite Séoune, à 33 km au nord de Moissac, entre Fumel et Lauzerte.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe des département du Lot et du Lot-et-Garonne.

Communes limitrophes de Montaigu-de-Quercy[1]
Tournon-d'Agenais
(Lot-et-Garonne),
Anthé
(Lot-et-Garonne)
Courbiac
(Lot-et-Garonne)
Saux (Lot),
Saint-Matré (Lot),
Montcuq-en-Quercy-Blanc
(Lot)
Valeilles,
Roquecor
Montaigu-de-Quercy[1] Belvèze
Lacour Touffailles Lauzerte

Toponymie[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (août 2017)

Le nom de la localité est attesté sous la forme castello quem vocant Montem acutum, c’est-à-dire un « château qu’on appelle mont aigu » dans un texte de 1040, de Gotz en 1328[2].

Son nom fait référence à la capacité de défense que recèle sa situation[style à revoir]. En effet, le toponyme est issu du latin mons, « montagne », « mont », et acutus, « aigu »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1580, la ville est prise par les protestants commandé par Agrippa d'Aubigné, qui la défend ensuite contre les troupes royales du comte de Lude[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Montaigu-de-Quercy

Les armes peuvent se blasonner ainsi :
« Écartelé d'argent et d'azur. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Robert Alazard DVG  
mars 2001 2008 François Comte    
Les données manquantes sont à compléter.

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune de Montaigu-de-Quercy compte 181 lieux-dits ou écarts, parmi lesquels[5] : Le Clos, Maison-Neuve, Bel-Air, Le Chalet, Laval, La Tuiliere, Montplaisir, Le Faure, Le Roc, La Serre, etc..

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2015, la commune comptait 1 358 habitants[Note 1], en diminution de 3,69 % par rapport à 2010 (Tarn-et-Garonne : +5,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 360 3 726 3 872 4 221 4 172 4 205 4 073 3 891 3 788
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 700 3 500 3 450 3 220 3 090 3 022 2 883 2 759 2 515
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 391 2 223 1 994 1 841 1 834 1 860 1 844 1 741 1 674
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 589 1 596 1 481 1 526 1 634 1 440 1 421 1 418 1 415
2013 2015 - - - - - - -
1 370 1 358 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : coteaux-du-quercy (AOVDQS).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Un monument aux morts créé en 1923 pas Louis Maubert (sculpture en pierre reconstituée).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Onfroy, Montaigu-de-Quercy, ses seigneurs, son canton, Montaigu-de-Quercy, Tardy Quercy, 1986, 686 p.
  • Maurice Onfroy, Montaigu-de-Quercy II. Devant l'histoire, sous le signe de la fidélité, Montaigu-de-Quercy, Tardy Quercy, 1986, 443 p.
  • Frédéric Jordan (Fédération Française de Course d'Orientation), Base de loisirs de Montaigu-de-Quercy, Paris, FFCO, 2005. (Cartographie).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Paul Burgan, André Lafon - Toponymie du Tarn-et-Garonne: dictionnaire étymologique ; les noms de communes, des anciennes paroisses et des lieux-dits importants.[réf. incomplète]
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, 1963 [réf. incomplète].
  4. Une biographie d'Agrippa d'Aubigné. En ligne
  5. « Patrimoine historique de Montaigu-de-Quercy - Description de Montaigu-de-Quercy », sur patrimoine-de-france.com (consulté le 11 juillet 2017)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.