Bernard Blancan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Blancan
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Bernard Blancan
Naissance (57 ans)
Bayonne, Pyrénées-Atlantiques, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur
Scénariste
Réalisateur
Ecrivain
Films notables Peau d'homme, cœur de bête
Indigènes
La French
Séries notables PJ
Un village français

Bernard Blancan né le à Bayonne est un acteur, scénariste, réalisateur et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un BEP de comptabilité, il part faire son service militaire à Djibouti. Démobilisé, il exerce le métier d’employé de bureau à Bordeaux, puis reprend ses études à 25 ans. Il passe un DUT carrières sociales, une licence de Lettres à l’ISIC de Bordeaux et un diplôme d’instituteur. Parallèlement, il se produit sur scène en amateur. C’est à l’IUT qu’il fait la connaissance d’Yves Caumon. Se noue entre les deux hommes une amitié artistique. Bernard Blancan est acteur dans plusieurs courts-métrages de Caumon puis fait une apparition dans Amour d'enfance et joue le rôle principal de Cache-Cache, un film sélectionné dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2005. Entre temps, c'est avec Peau d'homme cœur de bête d'Hélène Angel qu'il commence une carrière parisienne.

C'est Indigènes de Rachid Bouchareb, qui le révèle au grand public. Pour ce film, il est couronné, avec Sami Bouajila, Roschdy Zem, Samy Naceri et Jamel Debbouze, d'un prix d'interprétation au festival de Cannes 2006[1].

En 2011, il réalise le documentaire Retour aux sources qui retrace son apprentissage de sourcier, comme métaphore de la rencontre avec son père biologique, lui-même sourcier (Lutins du court métrage - meilleur film documentaire 2013).

En 2012, il publie Secrets de sourcier, aux Éditions Eyrolles et Journal d'un comédien, du footing aux palmes chez "Jacques Flament Éditions" suivi, deux ans plus tard, par Si j'étais guérisseur aux Éditions Eyrolles[2].

En 2013, il réalise Ogres niais, un court-métrage présenté dans les festivals de Clermont-Ferrand[3] et de Puteaux[4].

Parallèlement, il continue de tourner pour le cinéma (No pasaran d'Éric Martin et Emmanuel Caussé, Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, La French de Cédric Jimenez). Il apparaît dans de nombreux courts-métrages et tourne aussi beaucoup pour la télévision, dans des téléfilms comme La Bicyclette bleue, Louise Michel, L'Été des Lip, et des feuilletons à succès tels qu’Un village français.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Réalisations et scénarios[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Lartigue expose (court métrage)
  • 1998 : Chiche ! (court métrage)
  • 2011 : Retour aux sources (documentaire)
  • 2012 : Ogres niais (court métrage)

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Assistant mise en scène[modifier | modifier le code]

  • 1997-1998 : Lolicom de Renaud Cojo, mise en scène de l’auteur, Théâtre du Port de la Lune (Bordeaux), Le Cratère (Alès)

Écrits[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Secrets de sourcier aux Éditions Eyrolles
  • 2012 : Journal d'un comédien (I. 2004-2006 / Du footing aux Palmes) aux éditions Jacques Flament
  • 2014 : Si j'étais guérisseur aux Éditions Eyrolles
  • 2015 : Catapulte, roman, aux Éditions Persée

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]