Adieu Gary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adieu Gary
Réalisation Nassim Amaouche
Scénario Nassim Amaouche
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 75 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Adieu Gary est un film français réalisé par Nassim Amaouche en 2008. Il s'agit du premier long-métrage du réalisateur qui de plus est présenté dans la section de la Semaine de la critique lors du Festival de Cannes 2009 où il remporte le Grand prix[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Samir revient chez son père Francis après avoir purgé une peine de prison de moyenne durée pour petit trafic. Francis est veuf et vit dans une ville ouvrière dont l'usine a fermé quelque temps auparavant laissant la population, majoritairement immigrée de l'Afrique du Nord, désœuvrée. Icham, le frère de Samir, lui trouve un travail dans le supermarché local, mais rapidement ce dernier ne peut supporter cet emploi et quitte son travail, au grand dam de son père. Francis, lui-même licencié de son usine malgré les actions des syndicats, continue de réparer seul l'ultime grosse machine de l'usine, ne supportant pas de laisser un travail inachevé. Il entretient également une liaison "secrète" avec sa voisine Maria, dont le mari est parti quelques années auparavant, la laissant seule avec un fils devenu mutique et attendant le retour hypothétique de son père. Le temps s'écoule lentement dans la cité ouvrière, et d'autres rapports sociaux s'installent entre les habitants : le travail vient à manquer et les jeunes s'en vont, les petits trafics et débrouilles s'organisent. Les travailleurs sociaux étant partis avec l'arrêt de l'usine, le local est utilisé comme mosquée et fait office de lieu de rencontre et d'entraide communautaire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné dans la Cité blanche de la ville du Teil en Ardèche sur le site désaffecté de l'ancienne cité ouvrière de la cimenterie toujours en activité du Groupe Lafarge ouverte en 1868[2].

C'est le dernier rôle de l'acteur Yasmine Belmadi, qui meurt peu de temps avant la sortie de film.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Palmarès de la 48e Semaine de la Critique », sur Semaine de la Critique au festival de Cannes, (consulté le 18 mai 2016)
  2. « Adieu Gary (2009), un film de Nassim Amaouche | Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma », sur www.auvergnerhonealpes-cinema.fr (consulté le 3 mars 2019)
  3. Edouard Waintrop, « Adieu Cannes, Adieu Gary », sur Libération, (consulté le 18 mai 2016)
  4. a b et c « Adieu Gary : résultats annoncés », sur AlloCiné, (consulté le 18 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]