Alexis Michalik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michalik.
Alexis Michalik
Naissance (34 ans)
Nationalité français - britannique
Profession Acteur
Metteur en scène
Séries notables Diane, femme flic
Terre de Lumière
Kaboul Kitchen
Site internet Agence Simpson

Alexis Michalik, né le , est un comédien et metteur en scène franco-britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexis Michalik est le fils d'un artiste peintre d'origine polonaise et d'une Britannique. Élevé dans le quartier des Abbesses (18e arrondissement de Paris), il a étudié au collège Jules-Ferry, au conservatoire du 19e arrondissement et passe avec succès le Conservatoire national d'art dramatique, laissant néanmoins sa place[1].

Metteur en scène et Auteur[modifier | modifier le code]

C'est dans le rôle de Roméo qu'Alexis fait ses premiers pas sur les planches, en 2001, dans Juliette et Roméo mise en scène par Irina Brook, au théâtre de Chaillot[2].

Admis en 2003 au CNSAD de Paris, il choisit de laisser sa place pour monter son premier spectacle Une folle journée, libre adaptation du Mariage de Figaro de Beaumarchais, qu'il crée en 2005 au festival d'Avignon Off, au théâtre des Corps Saints. Ce spectacle donne son nom à la compagnie qu'il fonde Los Figaros. Il y joue le rôle du Comte.

En 2006, il crée La Mégère à peu près apprivoisée au Théâtre La Luna (Buffon), adaptation frasque en comédie musicale de la pièce de Shakespeare, dans lequel il interprète le rôle de Petruchio. Il y rencontre Arthur Jugnot, qui décide de produire le spectacle, d'abord en Avignon 2007 et 2008, au théâtre des Béliers, puis en 2009 au Vingtième Théâtre[3] et en 2010 au Splendid[4], où il terminera son exploitation par un direct sur Paris Première[5]. C'est au cours de ce direct qu'il rencontre Dominique Besnehard, présentateur de l'émission, qui produira plus tard ses deux premiers court-métrages.

En 2008, il crée R&J, adaptation pour trois comédiens du Roméo et Juliette de Shakespeare, dans lequel il interprète entre autres, le rôle de Roméo. La pièce est créé au théâtre des Béliers, en Avignon, puis se jouera au Ciné 13 Théâtre et au Studio des Champs-Elysées.

En 2010, pour le Festival des Mises en capsules, il adapte et met en scène le deuxième Acte de Carmen de Bizet, intitulé Carmen Rock & Soul Opéra, avec la chanteuse Julie Zenatti dans le rôle-titre, le chanteur Christophe Mali (Tryo) dans le rôle de Don José, et une vingtaine de comédiens, chanteurs, danseurs et musiciens, au Ciné 13 Théâtre[6].

À la suite de l'invitation de Benjamin Bellecour, codirecteur au Ciné 13 Théâtre, il écrit et met en scène Le Porteur d'histoire, sa première pièce, dans une forme courte, pour le Festival Faits d'Hiver, avant de la créer sous sa forme actuelle au Théâtre des Béliers en juillet 2011. La pièce revient en Avignon l'année suivante, et est amené à Paris en septembre 2012[7], au Théâtre 13 Jardin, et rencontre un formidable succès critique et public. Elle est reprise au Studio des Champs-Élysées en février 2013, et elle a retrouvé le Théâtre des Béliers début 2017.

En janvier 2014, il crée sa deuxième pièce, Le Cercle des illusionnistes, au théâtre de La Pépinière à Paris. La pièce mêle fiction et récit biographique de l'illusionniste Robert-Houdin et du cinéaste Georges Méliès. Elle s'y joue jusqu'en 2014, puis est reprise en septembre au Théâtre des Béliers parisiens[8].

Le Porteur d'histoire et Le cercle des illusionnistes sont toutes les deux nommées aux Molières 2014 dans les catégories du Meilleur Spectacle de Théâtre Privé, Meilleur Auteur Francophone Vivant, et du Meilleur Metteur en Scène de Théâtre Privé. Le cercle des illusionnistes est également nommé pour le Molière de la révélation féminineJeanne Arènes[9]) et le Molière de la Création VisuelleMarion Rebmann, Olivier Roset, et Pascal Sautelet).

Alexis Michalik remporte deux Molières : Auteur et Metteur en scène. Jeanne Arènes est également récompensée.

En 2016, il crée Edmond au Théâtre du Palais-Royal, une pièce relatant la difficile création de la pièce Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Le dramaturge y est interprété par l'humoriste Guillaume Sentou. Dans la publication des nommés aux Molières 2017 le 29 mars, Edmond est nommé à 7 reprises : Molière du Théâtre privé, Molière de la Comédie, Molière du Comédien dans un second rôle, Molière de la Révélation masculine, Molière de l'auteur francophone vivant, Molière du Metteur en scène d'un spectacle de Théâtre privé et Molière de la Création visuelle[10].

En 2017, il crée Intra Muros au Théâtre 13, pièce qui part d'un cours de théâtre donné dans une prison et qui permet de détricoter les histoires des personnages. La pièce est jouée par Jeanne Arènes, Bernard Blancan, Alice de Lencquesaing, Paul Jeanson et Faycal Safi. La musique et le fond sonore sont assurés sur scène par le musicien Raphaël Charpentier[11].

Acteur - Télévision et Cinéma[modifier | modifier le code]

Alexis Michalik apparaît d'abord dans la série Diane, femme flic sur TF1, entre 2002 et 2004, dans laquelle il interprète le rôle du lieutenant Sam. Il joue ensuite dans de nombreux téléfilms, séries et sages, tels Petits meurtres en famille ou Terre de lumière sur France 2.

Au cinéma, il joue dans Sagan de Diane Kurys, L'Autre Dumas de Safy Nebbou, L'Âge de raison de Yann Samuell, Des gens qui s'embrassent de Danièle Thompson, La Banda de Picasso de Fernando Colomo, ou encore 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi d'Alexandre Arcady...

Depuis 2012, il interprète le rôle de Damien dans la série Kaboul Kitchen sur Canal+.

En 2015, il intègre le casting anglophone de la série Versailles, pour Canal+ également.

Réalisateur - Scénariste[modifier | modifier le code]

En 2013, Alexis Michalik réalise son premier court-métrage Au Sol, tiré d'un fait-divers raconté sur le blog Rue89[12]. Le film, diffuse en septembre 2014 sur France 2, cumule une trentaine de sélections et une quinzaine de prix en festivals[13].

En 2014, il réalise son deuxième court-métrage, Pim-Poum le petit Panda[14], pour les Talents Cannes Adami[15], une comédie musicale qu'il co-écrit avec Benjamin Bellecour.

C'est avec ce dernier qu'il écrit son premier long-métrage, Escort Boys[16], qui sortira en 2015.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Adaptation et mise en scène[modifier | modifier le code]

Auteur et mise en scène[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Armelle Héliot, « Alexis Michalik, le "wonder boy" du théâtre », Le Figaro, encart Le Figaro et vous, samedi 10 / dimanche 11 octobre 2015, page 41.
  2. Sophie Berthier, « Alexis Michalik, l'artiste ubiquiste, récompensé par deux Molières », Télérama.fr,‎ (lire en ligne)
  3. Thierry Quinson, « Alexis Michalik bouscule Shakespeare », Regard en coulisse,‎ (lire en ligne)
  4. Thierry Quinson, « La mégère à peu près apprivoisée », Regard en coulisse,‎ ([Thierry%20Quinson lire en ligne])
  5. « Paris Première : La mégère à peu près apprivoisée revisite Shakespeare », Première Télé,‎ , http://tele.premiere.fr/News-Tele/Paris-Premiere-La-megere-a-peu-pres-apprivoisee-revisite-Shakespeare-2226808
  6. « Chronique : Carmen Opera Rock & Soul, (Acte II) au Ciné 13 », La Fleur Musique,‎ (lire en ligne)
  7. Alexis Michalik, « Le Porteur d'histpore », BAT,‎ (lire en ligne)
  8. Clarisse Briot, « Alexis Michalik, un gamin du 18e joue la comédie », dixhuitinfo.com,‎ (lire en ligne)
  9. « Théâtre: Alexis Michalik en vedette aux Molières avec 2 pièces et 6 nominations », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  10. « Molières 2017 : voici la liste des nommés », Télérama,‎ (lire en ligne)
  11. « Intra muros : la dernière pièce d’Alexis Michalik », JDD,‎ (lire en ligne)
  12. Claire Diao, « Vaulx-en-Velin : des courts à point », Bondy Blog - Libération,‎ , http://bondyblog.liberation.fr/201501261136/vaulx-en-velin-des-courts-a-point/#.VMqPr9KG-Kl
  13. Sandrine Blanchard, « Alexis Michalik, le conteur d'histoires », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. Igor Hansen-Love, « Le jeune metteur en scène Alexis Michalik a le vent en poupe », L'Express,‎ (lire en ligne)
  15. « Catalogue du court : PIM-POUM LE PETIT PANDA », sur http://www.festival-cannes.fr/,
  16. Aude Bernard-Treille, « METTEUR EN SCÈNE : ALEXIS MICHALIK - Un regard bleu sur le théâtre », Infrarouge,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]