Arnaud et Jean-Marie Larrieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Larrieu.
Arnaud et Jean-Marie Larrieu
Naissance Jean-Marie : (52 ans)
Arnaud : (51 ans)
Lourdes, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Réalisateurs, scénaristes
Films notables La Brèche de Roland
Peindre ou faire l'amour

Les frères Arnaud et Jean-Marie Larrieu sont des cinéastes français (réalisateurs et scénaristes), nés respectivement le et le à Lourdes (Hautes-Pyrénées).

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnaud Larrieu et son frère Jean-Marie se passionnent très tôt pour le cinéma grâce à un grand-père originaire des Hautes-Pyrénées qui tourne des films de montagne en 16 mm. Adolescents, ils filment à leur tour en Super 8, avant de tenter, sans succès, le concours de la Fémis, puis de suivre des études de littérature et de philosophie. À partir du milieu des années 1980, les frères Larrieu tournent de nombreux courts métrages qui font le tour des festivals, dont Les Baigneurs (1991) et Bernard ou les apparitions (1993). Ils mettent deux ans à peaufiner le scénario de leur premier long, Fin d'été (1999), l'histoire des retrouvailles entre un ingénieur et son père ancien soixante-huitard. En 2000, ils dirigent Mathieu Amalric dans La Brèche de Roland, récit d'une randonnée en famille qui tourne au règlement de comptes. Ce moyen métrage au charme décalé est très remarqué à la Quinzaine des réalisateurs lors du Festival de Cannes. Quatre ans plus tard, le même comédien est à l'affiche du deuxième long métrage réalisé par les frères Larrieu, Un homme, un vrai, aux côtés d'Hélène Fillières, que les cinéastes avaient déjà dirigée dans le court Madonna à Lourdes (2001). Rythmée par des chansons originales de Philippe Katerine, cette comédie, dans laquelle les Larrieu décrivent l'évolution d'un couple sur plusieurs années, en multipliant les ruptures de ton, suscite l'enthousiasme de la critique. « Notre idée a toujours été de filmer des corps dans le paysage ou des corps comme des paysages », déclarent alors les réalisateurs dans le journal Libération[réf. insuffisante].

Ils partent ensuite dans les Alpes pour tourner Peindre ou faire l'amour. Bénéficiant d'un casting haut de gamme (avec Daniel Auteuil et Sabine Azéma notamment), ce film hédoniste, traitant de l'échangisme, est présenté en compétition au Festival de Cannes en 2005. Trois ans plus tard, ils reviennent sur leur territoire de prédilection pour Le Voyage aux Pyrénées, film plein d'imprévus et de fantaisies, de nouveau avec Sabine Azéma qui joue aux côtés de Jean-Pierre Darroussin. Le fim est présenté à la Quinzaine des réalisateurs lors du Festival de Cannes 2008.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sauf mention particulière, la filmographie suivante concerne à la fois Arnaud et Jean-Marie Larrieu.

Comme réalisateurs et scénaristes[modifier | modifier le code]

Comme monteurs[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Court voyage (moyen métrage)
  • 1988 : Temps couvert (court métrage)
  • 1991 : Les Baigneurs (moyen métrage)
  • 1992 : Ce jour-là (moyen métrage documentaire)
  • 1993 : Bernard ou Les apparitions (court métrage)

Comme directeurs de la photographie[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Court voyage (moyen métrage)
  • 1988 : Temps couvert (court métrage) (seulement Jean-Marie Larrieu)
  • 1992 : Ce jour-là (moyen métrage documentaire)
  • 2005 : Les fenêtres sont ouvertes (documentaire)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]