Aurec-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aurec-sur-Loire
Vue générale du bourg médiéval d'Aurec-sur-Loire.
Vue générale du bourg médiéval d'Aurec-sur-Loire.
Blason de Aurec-sur-Loire
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Yssingeaux
Canton Aurec-sur-Loire
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté de communes Loire Semène
Maire
Mandat
Claude Vial
2014-2020
Code postal 43110
Code commune 43012
Démographie
Gentilé Aurécois
Population
municipale
6 035 hab. (2014)
Densité 269 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 12″ nord, 4° 12′ 09″ est
Altitude Min. 414 m – Max. 821 m
Superficie 22,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de Haute-Loire
City locator 14.svg
Aurec-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de Haute-Loire
City locator 14.svg
Aurec-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aurec-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aurec-sur-Loire
Liens
Site web mairie-aurec.fr

Aurec-sur-Loire est une commune française, située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes. Il s'agit de la sixième ville la plus peuplée du département.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située non loin de Firminy, à la limite des anciennes régions administratives de l'Auvergne et de Rhône-Alpes, à quelques encablures du Forez et aux portes du Velay, elle est traversée par la Loire. Elle s'inscrit dans l'aire urbaine de Saint-Étienne dont elle est officiellement l'une des communes de sa proche banlieue, à environ 30 minutes de route. Selon certaines définitions de l'INSEE, Aurec est également dans la zone d'influence de Lyon.

On recense environ 6 000 habitants en 2015.

La commune s'étend sur les deux rives de la Loire mais le centre ancien se situe sur sa rive droite. La situation très encaissée de la ville (430 mètres d'altitude dans le centre-ville) lui offre un microclimat, ce qui lui vaut régulièrement le surnom de « Petit Nice »[réf. nécessaire]. Sur ses hauteurs, les hameaux d'Ouillas ou Pied notamment sur la rive droite et Mons ou Beauvoir sur la rive gauche culminent à plus de 800 mètres d'altitude. Une table d'orientation installée par la municipalité est située à proximité du village de Mons, vers Saint-Maurice-en-Gourgois. Elle permet d'apprécier une splendide vue sur le bassin de vie stéphanois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les rédacteurs des cartulaires du haut-Moyen Âge ne savent pas où mettre Aurec. Tantôt il est vellave, tantôt lyonnais, tantôt forézien.

En 1173, un arbitrage est rendu entre les comtes du Forez et les archevêques de Lyon. La partie d’Aurec qui est sur la rive droite de la Loire sera vellave, la partie qui se trouve sur la rive gauche reste au Forez. Mais cette transaction ne mit pas fin aux controverses. Il fallut pour cela une bulle du pape Clément IV du pour placer définitivement Aurec sous l’autorité des évêques du Puy. À noter : Clément IV (le Français Guy Foulques) est un ancien évêque du Puy et en 1267 l’évêque du Puy régnant est un de la Roue, de la famille qui possède le château d’Aurec.

Malgré ses murailles, la ville a connu plusieurs fois les envahisseurs.

D’abord aux moments de la guerre de Cent Ans. Vers 1420, c’est Héracle de Rochebaron, partisan des Bourguignons, qui prend et pille Aurec.

Dix ans plus tard, c’est un capitaine de routiers appartenant à la troupe de Rodrigue de Villandrando, aventurier espagnol au service du roi, qui se rend maître de la cité et va même jusqu’à attacher son cheval, dans l’église, à la statue de Saint Pierre (aujourd’hui disparue).

Ensuite, au moment des guerres de religion, le terrible Baron des Adrets, après avoir pris Saint-Bonnet-le-Château, enlève Aurec.

Comme le reste de la France voire de l’Europe, la grande famine de 1693-1694 va frapper durement Aurec. Les registres d’état civil enregistrent un pic extraordinaire de décès pour ces deux années-là : 114 décès en 1693, 174 décès en 1694 alors que la moyenne pour la période 1684-1704 s’établit à environ 33 décès par an.

Un hiver très rigoureux en 1692, puis un printemps et un été trop pluvieux entraînent des récoltes médiocres donc une sous alimentation qui favorise les épidémies et décime la population.

En 1865, une portion du territoire communal a été cédée pour la création de celle de Pont-Salomon, conjointement avec des contributions des communes de Saint-Didier-en-Velay et de Saint-Ferréol-d'Auroure[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes d'Aurec-sur-Loire se blasonnent ainsi : Fascé d'or et d'azur.

Réseaux routiers et transports[modifier | modifier le code]

Bien qu'étant située dans le bassin de vie de Saint-Étienne, Aurec ne bénéficie pas des transports de la STAS qui s'arrêtent au rond-point de son hameau de Semène délimitant les départements de la Loire et de la Haute-Loire, à trois kilomètres du centre-ville. En revanche, la ville dispose d'une gare ferroviaire la reliant au Puy-en-Velay dans un sens, et à Saint-Étienne-Châteaucreux et Lyon dans l'autre de manière régulière[2].

Par ailleurs, la départementale D 46 la relie à Firminy et elle se trouve à 10 minutes de la RN 88 depuis La Chapelle-d'Aurec.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Aurec-sur-Loire est une ville touristique grâce à la proximité des monts du Forez, des Monts du Vivarais et des autres domaines du Massif central.

La ville possède aussi une piscine d'été, une bibliothèque, un château, un musée, une MJC. La base nautique située au Nautic à Aurec a été réaménagée après les graves inondations de 2008 et tous les bords de la Semène ont été nettoyés et réhabilités. C'est la même chose concernant la base de loisirs située sur la rive gauche de la Loire transformée en « Aurec Plage » après 2008.

Depuis quelques années, la société publique Loire-Semène Tourisme gère le développement touristique d'Aurec comprenant l'exploitation du camping et des autres moyens d'accueil (Aurec Étape) et la base de loisirs Aurec Plage fréquentée par des milliers de personnes chaque année. Cette base est labellisée aire "Respirando" par le département de la Haute-Loire[3].

Milieu associatif[modifier | modifier le code]

De nombreuses associations culturelles et sportives sont installées à Aurec : l'école de musique intercommunale de Loire-Semène, Musica'LS y dispose de son siège administratif et de son plus grand site d'enseignement de la communauté de communes. D'autres associations locales font vivre la commune comme le Cercle Musical Aurécois (fanfare intervenant pour des cérémonies et des défilés d'animation), le Football Club d'Aurec, le Groupement d'Animations Local d'Aurec-sur-Loire[4] (comité des fêtes), les Amis du vieil Aurec[5] (valorise et fait vivre le patrimoine aurécois en organisant des manifestations culturelles), Free Mômes (Organisation de concerts), la Fédération Nationale des Anciens Combattants, la Gaule amicale aurécoise (pêche et protection du milieu aquatique), parmi d'autres animent la cité tous les ans[6].

Le Mouv' Asso Jeune, association active partout en France, en particulier en Haute-Loire, à Saint-Étienne, Lyon et Paris y possède également son siège social ainsi que ses bureaux pour la zone Haute-Loire[7]. Avec les Enfants avant tout et les Virades de l'Espoir, le Téléthon local organisé par l'association constitue l'une des manifestations caritatives incontournables de la ville[3].

À travers la MJC, GALA, Free-Mômes et le Mouv' Asso Jeune, la commune jouit d'une richesse événementielle associative très riche et peut se targuer d'avoir accueilli des grands noms de la scène nationale : Guerilla Poubelle[8], Shaman Tribu, Stocks, Les Hurlements d'Léo[9], Les Ogres de Barback ou encore Celkilt[10] ont déjà posé leurs valises sur la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Élections à Aurec-sur-Loire.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1941 mars 1977 Robert Bouvard    
mars 1977 mars 1989 Pierre Quitot DL Conseiller général
mars 1989 mars 2008 Guy Vocanson PS Conseiller général
mars 2008 en cours
(au 26 août 2014)
Claude Vial[11] dvd Fonctionnaire

Économie[modifier | modifier le code]

Aurec dispose d'une zone industrielle fournie, laquelle accueille notamment plusieurs entreprise spécialisée dans la mécanique générale de précision. Le leader européen du caoutchouc et de ses dérivés, Interep[12] y possède son siège mondial de même que la société Rondy. La première envisage une extension autour du site actuel d'ici 2018 afin de se développer sur d'autres marchés[13].

Outre l'industrie, la commune possède plusieurs atouts touristiques qui en font un pilier de l'économie locale avec le commerce et les services.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 6035 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier annuellement les populations légales des communes à partir de 2006. Pour Aurec-sur-Loire, commune de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[14]. Les populations légales des années 2004, 2009, 2014 correspondent à des recensements exhaustifs[15].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 104 1 896 2 113 2 407 2 570 2 575 2 591 2 710 2 700
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 812 2 829 2 455 2 531 2 613 2 674 2 599 2 511 2 232
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 568 2 801 2 591 2 095 2 234 2 609 2 668 2 609 2 745
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3 106 3 620 3 975 4 248 4 510 4 895 5 165 5 557 6 035
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006 [17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, de la commune d'Aurec-sur-Loire en 2010[18] ainsi que, comparativement, celle du département de la Haute-Loire la même année[19], sont représentées avec les graphiques ci-dessous.

La population de la commune comporte 48,3 % d'hommes et 51,7 % de femmes. Elle présente en 2010 une structure par grands groupes d'âge similaire à celle de la France métropolitaine[20]. L'indice de jeunesse, égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est en effet de 1,04 pour la commune, soit 104 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France métropolitaine il est de 1,06. Cet indice est par contre supérieur à celui du département (0,87) et à celui de la région (0,8)[21].

Pyramide des âges à Aurec-sur-Loire en 2010 en pourcentage[18].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,3 
7,3 
75 à 89 ans
11,0 
13,9 
60 à 74 ans
15,4 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
21,0 
30 à 44 ans
20,4 
15,1 
15 à 29 ans
14,4 
22,3 
0 à 14 ans
18,2 
Pyramide des âges dans le département de la Haute-Loire en 2010 en pourcentage[19].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,4 
7,9 
75 à 89 ans
12,3 
15,9 
60 à 74 ans
16,3 
21,7 
45 à 59 ans
20,2 
19,8 
30 à 44 ans
18,6 
15,6 
15 à 29 ans
14,0 
18,7 
0 à 14 ans
17,2 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voies et lieux-dits[modifier | modifier le code]

183 odonymes recensés à Aurec-sur-Loire
au 5 octobre 2014
Allée Ave. Bd Chemin Cité Clos Imp. Montée Pass. Place Pont Quai Rd-pt Route Rue Ruelle Square Autres Total
2 [N 1] 8 1 [N 2] 30 0 0 12 0 0 5 [N 3] 0 0 0 11 61 [N 4] 0 0 53 [N 5] 183
Notes « N »
  1. Allée des Amis et Allée du Pré Fleuri.
  2. Boulevard Saint Roch.
  3. Place de l'Église, Place de la Gare, Place des Échaneaux, Place des Perrots et Place du Breuil.
  4. Dont Rue du 19-Mars-1962 et Rue du 8-Mai.
  5. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, parcs, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Édifices et sites[modifier | modifier le code]

Château seigneurial d'Aurec, façade sur rue.
Château seigneurial d'Aurec, façade côté jardin. Devant : jardin du château devenu jardin public.
Château du moine sacristain.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aurec-sur-Loire sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'EHESS, consulté le 19 juillet 2012.
  2. « Aurec | Gares & Connexions », sur www.gares-sncf.com (consulté le 30 juillet 2016)
  3. a et b « Comi-T Aurec sur Loire », sur Comi-T (consulté le 30 juillet 2016)
  4. « G.A.L.A AUREC SUR LOIRE », sur g-a-l-a-groupement-d-animation-locale-aurecois.e-monsite.com (consulté le 30 juillet 2016)
  5. « Amis du Vieil Aurec:AVA, patrimoine, événements culturels », sur amis-du-vieil-aurec.e-monsite.com (consulté le 30 juillet 2016)
  6. « Associations - Aurec-sur-Loire - Site officiel de la commune », sur www.mairie-aurec.fr (consulté le 30 juillet 2016)
  7. « Contact », sur Mouv' Asso Jeune (consulté le 30 juillet 2016)
  8. « Guerilla Poubelle en concert le Vendredi 10 juillet 2015, Mjc à Aurec Sur Loire, Aurec-sur-Loire », sur www.infoconcert.com (consulté le 30 juillet 2016)
  9. « Les Hurlements d’Léo en concert à Aurec-sur-Loire » (consulté le 30 juillet 2016)
  10. « Celkilt + premiere partie : Concert Rock a Aurec-sur-Loire », sur c.leprogres.fr (consulté le 30 juillet 2016)
  11. Liste des maires de la Haute-Loire sur le site de la préfecture (consulté le 26 août 2014).
  12. « A propos | Interep », sur www.interep.fr (consulté le 11 octobre 2016)
  13. Audio - Enregistrement du Conseil Municipal
  14. « Le recensement de la population en bref », sur le site de l'Insee (consulté le 15 juillet 2013).
  15. « Calendrier de recensement des communes de la Haute-Loire », sur Insee (consulté le 15 juillet 2013)
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  18. a et b « Chiffres clés évolution et structure de la population de Aurec-sur-Loire », sur le site de l'Insee (consulté le 15 juillet 2013)
  19. a et b « Chiffres clés évolution et structure de la population du département de la Haute-Loire en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 juillet 2013)
  20. « Chiffres clés évolution et structure de la population de la France métropolitaine en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 juillet 2013).
  21. « Chiffres clés évolution et structure de la population de la région Auvergne en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 juillet 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]