Gérard Feldzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Feldzer
Naissance (73 ans)
Aurec-sur-Loire, Haute-Loire
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence Drapeau de la France France
Diplôme
Profession
pilote de ligne retraité
Activité principale
Autres activités
Directeur de musées
Président d'associations
Homme politique
Présentateur radio
Aviation Sans Frontières
Formation

Gérard Paul Alain Feldzer, né le 10 février 1944 à Aurec-sur-Loire (Haute-Loire), est un consultant et vulgarisateur en aéronautique et en transports auprès des médias, membre de l'académie de l'Air et de l'Espace depuis 2000. Président honoraire de l'Aéro-club de France.

Chroniqueur à France Info (chronique des transports : Transportez-moi[1]) depuis 2009[2], co-producteur et chroniqueur du magazine télé Transportez-moi sur LCP depuis 2011, ancien pilote de ligne français.

Président fondateur de la société CARWATT depuis 2015 (transformation de véhicules diesel en électrique), il est également ami et proche de Nicolas Hulot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Feldzer est né à Aurec-sur-Loire ; son père Vadim est décédé durant la Seconde Guerre mondiale. Il est le neveu de Constantin Feldzer, ancien pilote de chasse au Normandie-Niemen et Compagnon de la Libération. Gérard Feldzer est pilote à la compagnie STA en Algérie (1973-1974) puis à la « Postale » de nuit (1974-1976). À Air France, il est pilote sur Caravelle, Boeing 707 et 747, commandant de bord (1989-1992) puis commandant de bord instructeur (1992-2004) d'Airbus A310, A340, A330. Il totalise environ 20 000 heures de vol.

En 1985, il pose sa candidature comme astronaute au Centre national d'études spatiales (CNES) et fait partie des dix finalistes. En février-mars 1993, Nicolas Hulot et Gérard Feldzer tentent la traversée de l'Atlantique depuis l'Espagne en dirigeable à pédales. Cette tentative échoue après 2 500 km, non loin des îles du Cap vert[3],[4],[5].

Il sera président de l'Aéro-Club de France[6] de 1995 à 2005, pour le centenaire duquel il organisa une grande exposition d'avions à Paris sur les Champs-Élysées.

De 2005 à août 2010, Gérard Feldzer est directeur du musée de l'Air et de l'Espace au Bourget[7], au sein duquel il réalise de nombreuses animations et créations dont Planète pilote, le premier[réf. nécessaire] espace au monde consacré aux 6 à 12 ans.

Depuis 2001, il est cofondateur et vice-président de l'association Zebunet (micro-crédit à l'élevage pour les paysans pauvres du Sud). Il est également fondateur de l'association Les ailes de la ville (formation-insertion des jeunes des banlieues au travers de la réhabilitation et de la construction d'avions). Fondateur et président de l'association Transports passion, il organise chaque année depuis 2005 des rencontres, expositions et animations sur l'écomobilité[8]. Il est également auteur-réalisateur de séries pour la télévision : Le Bar de l'escadrille, Un ticket pour l'espace, Les allumés du sport, ... et auteur d'un livre Demain, je serai pilote[9], et d'une auto biographie Si tu peux...vas-y ! publiée en 2016 chez XO Éditions.

Conseiller régional d'Île-de-France sur la liste Europe Écologie[10] (2010-2015), il est à ce titre président du comité régional de tourisme d'Île-de-France (2010-2016)[11], et vice-président de Ports de Paris (2010-2016)

Le , il devient officier de la Légion d'honneur[12],[13].

Le , le gouvernement nomme Gérard Feldzer, Michel Badré et Anne Boquet médiateurs chargés de trouver une solution dans le dossier de l'aéroport de Notre-Dame des Landes. Le , Bruno Retailleau, président du syndicat mixte aéroportuaire soutenant le projet, demande à Gérard Feldzer de « se retirer » estimant qu'il « est un opposant notoire à Notre-Dame-des-Landes. A partir de là, ce n'est pas un médiateur, c'est un militant »[14].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Activités médiatiques[modifier | modifier le code]

Gérard Feldzer est le consultant aéronautique et transports [16] de la chaîne d'information continue BFM TV depuis mars 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.franceinfo.fr/transportez-moi-new
  2. Gérard Feldzer sur France Info, consulté sur site www.franceinfo.fr le 29 mars 2012
  3. La traversée de la Manche en dirigeable à pédales, article de Libération, 28 septembre 2008, sur le site www.liberation.fr. (source AFP)
  4. Historique des dirigeables/1993, Zeppy " Continent ". du site CIEL (Compétitions Internationales d'Engins Légers).
  5. 1913-2013 un siècle de techno folies……vraiment folles, supplément à Sciences et Avenir, août 2013, p. 40 et 41.
  6. Les bons vœux de Gérard Feldzer, 9 janvier 2008, consulté sur site www.aerobuzz.fr le 29 mars 2012
  7. Gérard Feldzer, consulté sur site defifutur.com le 29 mars 2012
  8. Gérard Feldzer, consulté sur site www.whoswho.fr le 29 mars 2012
  9. Gérard Feldzer, consulté sur site www.france5.fr le 29 mars 2011
  10. Gérard Feldzer, consulté sur site europeecologielesverts-idf.fr le 29 mars 2012
  11. « Le Bourget : Une femme (Catherine maunoury) succède à Gérard Feldzer au musée de l’Air », Le Parisien, 20 juillet 2010.
  12. Légion d'honneur : la promotion du 31 décembre 2011, consulté sur site www.franceinfo.fr le 10 janvier 2012
  13. Journal Officiel du dimanche 1er janvier 2012, consulté sur site www.scribd.com le 10 janvier 2012
  14. « Notre-Dame-des-Landes : Retailleau veut que Feldzer, nommé médiateur, se retire », sur leparisien.fr, (consulté le 3 juin 2017)
  15. Si tu peux... vas-y! (ISBN 9 782845 638167)
  16. http://www.myskreen.com/emission/infos/5085920-le-grand-journal-bfm-business/5201842-gerard-feldzer-consultant-en-aeronautique-dans-le-grand-journal-13-08-5-6/

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]