Barrage de Grangent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grangent.
Barrage de Grangent
Barrage de Grangent proche.jpg
Géographie
Pays
Région
Département
Communes
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Propriétaire
Date du début des travaux
1955
Date de mise en service
1957
Barrage
Type
Hauteur
(lit de rivière)
54 m
Hauteur
(fondation)
55 m
Longueur
206 m
Épaisseur en crête
8,50 m
Épaisseur à la base
8,50 m
Réservoir
Nom
Altitude
422 m
Volume
57,4 millions de
Superficie
365 ha
Irrigation
Bassin(s) irrigué(s)
Localisation sur la carte du département de la Loire
voir sur la carte du département de la Loire
Arch dam 12x12 s.svg
Localisation sur la carte d’Auvergne-Rhône-Alpes
voir sur la carte d’Auvergne-Rhône-Alpes
Arch dam 12x12 s.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Arch dam 12x12 s.svg

Le barrage de Grangent est un ouvrage d'art construit sur la Loire entre 1955 et 1957, en aval d'Aurec-sur-Loire (Haute-Loire) et en amont de Saint-Just-Saint-Rambert (Loire). Il s'agit d'un barrage voûte en béton et aux fondations en granite, dont la fonction est tout d'abord hydroélectrique mais permet aussi une régulation du fleuve et un franchissement routier. La retenue artificielle qu'il crée, le lac de Grangent a permis la création d'activités de plaisance (port et plage de sable) en aval de Saint-Victor-sur-Loire.

C'est près du barrage, qu'en 1965, Henry's, un funambule stéphanois, a traversé la vallée sur un câble d'acier, événement immortalisé par les caméras de l'émission Les Coulisses de l'exploit et commenté par le jeune Michel Drucker.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Hauteur sur fondation : 55 m
  • Longueur en crête : 206 m
  • Épaisseur : 8,50 m
  • Volume du barrage : 66 000 m3
  • Surface du bassin versant : 3 850 km2
  • Surface de la retenue : 3,65 km2
  • Volume de la retenue : 57 hm3 (57 millions de mètres cubes)
  • Débit de prise : 86 m3/s
  • Débit d'évacuation des crues : 6 000 m3/s
  • Débit de vidange : 126 m3/s
  • Évacuation des crues : 4 passes en crête munies de vannes segment + 1 clapet automatique en rive droite
  • Vidange : 2 conduites parallèles, l'une équipée d'une vanne à jet creux, l'autre d'une vanne wagon suivie d'une vanne segment

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]