La Compagnie Boutique Airline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Compagnie
Logo de cette compagnie

La Compagnie Boutique Airline

AITA OACI Indicatif d'appel
B0 DJT DREAMJET
Repères historiques
Date de création 2013
Fondateur Frantz Yvelin
Généralités
Basée à Paris-Charles-de-Gaulle
Programme de fidélité My Compagnie
Taille de la flotte 2[1]
Nombre de destinations 2
Siège social Drapeau de la France Le Bourget (Seine-Saint-Denis)
Dirigeants

Directeur Général : Christian Vernet

Président : Laurent Magnin
Site web www.lacompagnie.com/fr

La Compagnie, aussi La Compagnie Boutique Airline, (Code AITA : B0 ; code OACI : DJT) est une compagnie aérienne régulière française fondée par Frantz Yvelin en [2],[3] . La Compagnie Boutique Airline est la marque commerciale de la société Dreamjet Participations, également propriétaire de la compagnie aérienne XL Airways France. La Compagnie Boutique Airline relie quotidiennement, depuis l'été 2014, l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle (terminal 1) à l'aéroport international Liberty de Newark (terminal B), à proximité de New York. Elle est spécialisée dans la classe affaires et ne propose que cette gamme à ses passagers.

Historique[modifier | modifier le code]

Un Boeing 757 de la compagnie à l'aéroport Charles-de-Gaulle.

Tout comme sa maison mère le holding Dreamjet Participations, la société Dreamjet a donc été créée en Octobre 2013 par Frantz Yvelin (également fondateur de L'Avion en 2006) et Peter Luethi, avec l'aide de Pierre-Hugues Schmit, Yann Poudoulec, Nicolas Jurczyk et François Ledreux, grâce à une première levée de fonds de près de 30 millions d’euros auprès notamment de Charles Beigbeder et Michel Cicurel, ex-patron de la Compagnie financière Edmond de Rothschild[4].

La Compagnie a débuté ses opérations le 21 juillet 2014 avec un premier vol commercial B0 100 de l'Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle en direction de l'Aéroport international de Newark-Liberty[5] avec un Boeing B757-200, immatriculé F-HTAG[6]. Un second Boeing B757-200, immatriculé F-HCIE[7], a rejoint sa flotte quelques mois plus tard. Les deux appareils ont une configuration similaire de 74 sièges de type classe affaire. Elle offre un service de divertissement à bord qui se compose de tablettes Samsung individuelles.

Dès 2015, le fondateur Frantz Yvelin plebiscite l'Airbus A321neo et lance un projet d'expansion et de renouvellement de la flotte de La Compagnie en mettant en concurrence Boeing et Airbus, ce qu'il confirme publiquement dès 2016[8],[9].

En septembre 2016, elle interrompt sa desserte entre New York et l'aéroport de Londres Luton lancée un an et demi plus tôt, à la suite de la décision du Royaume-Uni de quitter de l'Union Européenne. Elle concentre depuis l'intégralité de son activité européenne sur Paris-Charles-de-Gaulle avec une desserte biquotidienne.

Rapprochement entre La Compagnie et XL Airways[modifier | modifier le code]

La Compagnie et XL Airways ont officialisé leur union le 1er décembre 2016[10]. Dreamjet Participations, le holding de La Compagnie également créé et présidé par Frantz Yvelin, acquiert XL Airways France et détient désormais l'intégralité des actions des deux entités: La Compagnie Boutique Airline et XL Airways France[11]. Après trois années à la direction de La Compagnie et de Dreamjet Participations, le fondateur Frantz Yvelin décide fin 2016 de quitter le groupe pour se consacrer à d'autres projets[12]. Les deux compagnies aériennes sont depuis lors dirigées par Laurent Magnin, déjà président-directeur général de XL Airways. En mars 2017, Augustin Belloy est nommé Président de Dreamjet Participations[13]. Le nouvel ensemble a un chiffre d'affaires d'environ 400 millions d'euros, 800 salariés et six avions (quatre A330 et deux Boeing 757).

Destinations[modifier | modifier le code]

Flotte[modifier | modifier le code]

Au , la flotte de La Compagnie Boutique Airline, d'un âge moyen de 20,5 ans, est composé des appareils suivants[1]:

Appareil En service Commande Passagers Remarques
Boeing 757-200 2 74 F-HTAG[6],F-HCIE[7],
Airbus A321neo 2 AC Livraison en 2019[14]
Total 2 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « La Compagnie Fleet Details and History », sur planespotters.net (consulté le 25 septembre 2017)
  2. Valérie Leboucq, « Avec La Compagnie Frantz Yvelin refait le coup de L’avion », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « La Compagnie invente la classe affaires low-cost », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  4. Joël Ricci, « La (nouvelle) Compagnie : offre low cost Affaires entre Paris et New York », sur Air Journal, (consulté le 23 novembre 2015)
  5. « Décollage du premier vol de la La Compagnie entre Paris et New York », sur www.lacompagnie.com, (consulté le 25 septembre 2017)
  6. a et b « Immatriculation des aéronefs », sur www.immat.aviation-civile.gouv.fr (consulté le 21 septembre 2017)
  7. a et b « Immatriculation des aéronefs », sur /www.immat.aviation-civile.gouv.fr (consulté le 21 septembre 2017)
  8. Fabrice Gliszczynski, « Des B737 MAX-9 ou des A321neo pour les long-courriers low-cost de La Compagnie », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  9. Aeronews TV, « La Compagnie envisage d’acheter l’A321neo ou le Boeing 737 MAX-9 », Aeronews TV,‎ (lire en ligne)
  10. Bruno Trevidic, « XL Airways et La Compagnie s’unissent pour former le « premier groupe low cost long-courrier français » », sur www.lesechos.fr,
  11. « La Compagnie reprend XL Airways, Transactions | Capital Finance », sur capitalfinance.lesechos.fr (consulté le 24 septembre 2017)
  12. « XL Airways et La Compagnie se rapprochent Création du premier groupe aérien long courrier à bas prix », sur www.lacompagnie.com, (consulté le 25 septembre 2017)
  13. « Actes déposés au greffe pour la société DreamJet Participations - Infogreffe », sur www.infogreffe.fr (consulté le 24 septembre 2017)
  14. Ricardo Moraes, « La Compagnie commande deux Airbus A321neo 100% classe Affaires », sur www.air-journal.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]