Futuna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Futuna (homonymie).

Futuna
Futuna au nord et Alofi au sud (photo : NASA)
Futuna au nord et Alofi au sud (photo : NASA)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel îles Horn
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 14° 17′ 00″ S, 178° 07′ 00″ O
Superficie 46,28 km2
Point culminant Mont Puke (524 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Collectivité d'outre-mer Wallis-et-Futuna
Démographie
Population 3 225 hab. (2018)
Densité 69,68 hab./km2
Gentilé Futunien(ne)
Plus grande ville Ono
Autres informations
Fuseau horaire UTC+12

Géolocalisation sur la carte : Futuna

(Voir situation sur carte : Futuna)
Futuna
Futuna

Géolocalisation sur la carte : Wallis-et-Futuna

(Voir situation sur carte : Wallis-et-Futuna)
Futuna
Futuna

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Futuna
Futuna
Îles en France

Futuna (/fu.tu.na/) est une île située en Polynésie occidentale, au nord-est des Îles Fidji, au nord-ouest des Tonga et à l'ouest des îles Samoa, formant avec Alofi au sud-est l'archipel des îles Horn. Futuna est divisée en deux royaumes coutumiers : Alo au sud-est et Sigave au nord-ouest.

Elle fait partie de Wallis-et-Futuna, territoire d'outre-mer français.

Géographie[modifier | modifier le code]

Futuna au nord et Alofi au sud.

L'île, d'une superficie de 46,28 km2, est d'origine volcanique et son point culminant (524 m) est le mont Puke.

Elle comprend les deux royaumes coutumiers et circonscriptions d'Alo (à l'est) et de Sigave (à l'ouest).

Ensemble avec Alofi au sud et quelques récifs, elle forme l'archipel des îles Horn.

Histoire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Histoire de Wallis-et-Futuna, Alo et Sigave.

Les Européens découvrent les îles de Futuna et Alofi en mai 1616 lors de l’expédition hollandaise de Jacob Le Maire et Willem Schouten sur leurs navires Eendracht et Hoorn[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population sur l'île est de 3 225 habitants en 2018[2].

Le chef-lieu est Leava (322 hab.) dans le royaume de Sigave, le village le plus peuplé est celui de Ono (524 hab.) dans le royaume de Alo.

Les habitants parlent futunien, la langue vernaculaire, en plus du français (langue officielle).

Transports[modifier | modifier le code]

L'aérodrome de la Pointe de Vele à l'extrêmité-est de l'île la relie à Wallis.

L'île dispose d'un réseau de 20 km de routes non goudronnées.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Allison Lotti, Le statut de 1961 à Wallis et Futuna : Genèse de trois monarchies républicaines (1961-1991), Editions L'Harmattan, , 532 p. (ISBN 9782296451117)
  2. « Décret n° 2018-1152 du 13 décembre 2018 authentifiant les résultats du recensement de la population 2018 des îles Wallis et Futuna », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 27 février 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Histoire de Futuna[modifier | modifier le code]

Culture futunienne[modifier | modifier le code]

  • (fr + fud) Daniel Frimigacci, Muni Keletaona, Claire Moyse-Faurie et Bernard Vienne, Ko Le Fonu Tu'a Limulimua - La tortue au dos moussu : textes de tradition orale de Futuna, Paris, Peeters Selaf, (lire en ligne [PDF])
  • (en) Paul van der Grijp, « Development Polynesian style: Contemporary Futunan social economy and its cultural features », Journal of the Polynesian Society, vol. 114, no 4,‎ , p. 311-338 (lire en ligne)
  • Frédéric Angleviel et Claire Moyse-Faurie, « Futuna ou "l'enfant perdu"... un timide biculturalisme », Hermès, La Revue, nos 32-33,‎ , p. 377-384 (DOI 10.4267/2042/14395, résumé, lire en ligne [PDF])

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

  • Daniel Frimigacci (préf. Jacqueline de la Fontinelle, ill. Soana Simutoga), Malama et les sortilèges (roman ethnographique), Nouméa, Édit'publications, , 117 p.