Air Calédonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Aircalin.
Air Calédonie
Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
TY TPC Aircal
Repères historiques
Date de création 1954
Généralités
Basée à Aéroport Nouméa - Magenta
Autres bases Aéroport Lifou - Wanaham
Taille de la flotte 4
Nombre de destinations 9
Siège social Aéroport de Magenta, 100 rue Gervolino - BP 212, 98845 Nouméa, Nouvelle-Calédonie
Dirigeants Samuel Hnepeune (président directeur général)

Air Calédonie, plus couramment appelée Aircal, est une compagnie aérienne domestique française du Pacifique Sud, basée en Nouvelle-Calédonie.

Code AITA : TY, code OACI : TPC.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien De Havilland DH114 "Heron" d'Air Calédonie, dans les années 1970, à l'aéroport de Bankstown près de Sydney en Australie

C'est le 9 décembre 1954 que l'histoire du transport aérien en Calédonie commence : Herbert Coursin, Henri Martinet et Louis Eschembrenner (directeur général délégué de la compagnie de mars à juin 2006)[1] fondent la Transpac, ancêtre d'Air Calédonie, dans le but d'assurer des liaisons aériennes régulières entre Nouméa, l'Île des Pins et les Îles Loyauté. Ils sont aidés de deux entrepreneurs : Tom Johnston et Walter Hickson.

Le 28 septembre 1955, le vol inaugural a lieu : Nouméa-Maré-Lifou-Nouméa. Le vol est effectué avec un De Havilland DH89 "Dragon Rapide", acheminé du Royaume-Uni par un ancien pilote de guerre.

En 1968, la Transpac devient Air Calédonie. C'est actuellement une société détenue majoritairement par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (50,28 %), les trois provinces (43,31 %, dont surtout celle des îles Loyauté qui est la principale desservie avec près de 25 %, puis la Province Nord à environ 15 % et celle du Sud à 4 % environ), des actionnaires privés (4,32 %) et Air France (2,09 %).

L’augmentation du trafic oblige la compagnie à renouveler sa flotte dès 1968 et à se tourner vers des appareils plus modernes, plus fiables et plus grands : les bi-turbopropulseurs.

En 1968, le premier appareil à turbine apparaît dans la flotte d’Air Calédonie : le Twin Otter, qui dispose de 19 places à bord, d’une technologie plus fiable et d’une meilleure performance que les appareils à pistons. Des Britten Normal Islander de 9 places, viendront renforcer la flotte.

Fin 1980, Air Calédonie franchit le cap des 100 000 passagers transportés dans l’année.

En 1986, le premier ATR 42 d’Air Calédonie se pose à Magenta. Il s’agit d’un appareil de nouvelle génération et la compagnie est parmi les premières au monde à l’exploiter. Il peut transporter 46 passagers. Deux autres ATR 42 seront acquis en 1988 et 1990 notamment pour développer les rotations inter-îles. L’ATR 42 est adapté au réseau aérien local et permet à la compagnie d’accompagner le développement touristique de l’intérieur et des îles. Deux Dornier 228 viendront renforcer la flotte en 1990. Deux fois plus rapide que le Twin Otter, pour le même nombre de places à bord (19), le Dornier est très économique et peut se poser partout, y compris sur les pistes courtes, comme à Bélep par exemple, où l’ATR ne peut se poser. Les ATR 42 seront renouvelés par deux appareils neufs, l’un acheté en 1993 et un autre en 1997.

En 2005, le conseil d’administration lance le projet d’acquérir de nouveaux ATR en défiscalisation pour remplacer ses trois ATR 42-320 vieillissants. La compagnie opte pour l’achat d’un ATR 42-500 de 48 places et deux ATR 72-500 de 70 places. En 2012, la compagnie obtient sa certification IOSA* qui lui permet de devenir membre IATA* en novembre 2013. En 2014, un quatrième ATR vient renforcer la flotte d’Aircal.

L’ATR 42-500 et le premier ATR 72-500 arrivent à Magenta en 2006. Puis un deuxième ATR 72-500 se pose à Magenta en 2007. Ces trois appareils arrivent aux nouvelles couleurs de la compagnie : jaune-orange et recouvert de totems stylisés façon bambous gravés. En mars 2012, Samuel Hnepeune est nommé Président du Conseil d’Administration d’Aircal et en septembre 2013 il est nommé Président Directeur Général de la compagnie. Une large restructuration de la compagnie est alors amorcée.

Aircal franchit le cap des 400 000 passagers transportés dans l’année (exercice de mars 2013 à mars 2014) et affiche un taux de remplissage de 82%.

En mars, le 4ème ATR de la compagnie, un ATR 72-500 se pose à Magenta. L’investissement représente 1,1 milliard. L’appareil est financé en grande partie à crédit mais également avec l’aide de l’Adanc (l’agence pour la desserte aérienne de Nouvelle-Calédonie). Le nouvel ATR 72-500 va permettre d’augmenter d’environ 35% le trafic sur l’ensemble du réseau et donc de mieux répondre aux attentes des usagers. Depuis le 9 décembre, Air Calédonie fête les 60 ans de la création de la compagnie par Henri Martinet, Herbert Coursin, Louis Eschembrenner, Tom Johnston et Walter Hickson.

Direction[modifier | modifier le code]

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Aileron de l'ATR F-OIPN d'Air Calédonie en 2011.

Depuis le , le conseil d'administration compte 14 puis 13 membres (contre 7 auparavant) :

Comité de direction[modifier | modifier le code]

  • Président Directeur général : Samuel Hnepeune
  • Directeur administratif et financier : Melchior Saoulo
  • Directrice Commercial et Marketing : Marion Gentelet
  • Directrice qualité et sécurité : Artémis Bouyer
  • Directeur technique : Michel Bertherat
  • Directeur des opérations au sol : Thierry Louët
  • Directeur des opérations aériennes : Philippe Soliert
  • Directeur des ressources humaines : Olivier Testemalle
  • Contrôleur de gestion : Frédéric Fayard

Destinations[modifier | modifier le code]

Air calédonie opère des vols au départ de l'aéroport Nouméa Magenta :

Flotte[modifier | modifier le code]

ATR 72-500 d'Air Calédonie, à l'Aéroport Nouméa - Magenta

Au mois de mars 2015 la flotte est composée des appareils suivants[2]:

Flotte Air Calédonie
Avion Motorisation Nombre d'avions Commandés Passagers
(Economy)
Notes
ATR 72-500 Pratt & Whitney Canada PW127F 3 0 68 Utilisés sur les vols vers Lifou, Maré, Ouvéa et l'Île des Pins
ATR 42-500 Pratt & Whitney Canada PW127E 1 0 48 Utilisé sur les vols vers Lifou, Maré, Ouvéa, l'Île des Pins et Koné

En juin 2005, Air Calédonie a commandé un ATR 42-500 et deux ATR 72-500[3] qui ont été livrés en 2006 et 2007, pour remplacer ses ATR 42-320, devenant vieillissants et assez coûteux à utiliser. L'ATR 42-500 (F-OIPI) est arrivé sur le Territoire le 11 juillet 2006[4] et le premier ATR 72-500 (F-OIPN) le 24 novembre 2006. Le deuxième ATR 72-500 (F-OIPS) a été reçu le 26 octobre 2007, terminant le renouvellement de la flotte. En Janvier 2014, Air Calédonie a reçu un 3ème ATR 72-500 qui vient renforcer la flotte. Cet appareil a été acheté d'occasion à la compagnie indienne Kingfisher Airlines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :