Aria (compagnie aérienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aria (homonymie).
Aria
AITA OACI Indicatif d'appel
ARW ARIABIRD
Repères historiques
Date de création 2003
Généralités
Basée à Aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg
Nombre de destinations vol a la demande
Siège social Mulhouse
Société mère SAS
Dirigeants Jean-Christophe Lejeune
Site web www.arialines.com

Aria est une compagnie aérienne, basée initialement sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg.

Après l'arrêt du service régulier en janvier 2005, Aria s'est orientée vers le marché du vol à la demande. L'unique avion de la compagnie a été basé à Coventry (Angleterre) et a volé sur toute l'Europe et une partie de l'Afrique pour des contrats de fret ou de passagers : de l'Ouest de l'Irlande à la Roumanie, des Îles Féroé à Dakar en passant par les Shetlands.

Les deux premiers exercices fiscaux fortement négatifs (montage et ligne régulière) ont pénalisé la croissance de l'entreprise qui a néanmoins survécu, remboursé ses dettes et affiché une rentabilité de 6 % pour l'exercice 2005-2006 sur un seul avion.

Néanmoins le Beechcraft 1900C utilisé a été vendu par ses propriétaires (Danish Air Transport) et Aria s'est retrouvée sans avion fin novembre 2006. Aria a tenté de louer un appareil plus petit (Beechcraft 90) mais son état technique était si mauvais qu'il a été rendu à son propriétaire.

En mars 2007, Aria cherche toujours des partenaires financiers pour reprendre son développement sur un marché qu'elle connaît bien et sur lequel il est possible de se développer.

Depuis le 6 juin 2007, la compagnie est en liquidation judiciaire.

Flotte[modifier | modifier le code]

La flotte était composée d'un Beechcraft 1900, en novembre 2006. Aria compte à ce jour provisoirement un Beechcraft 90C en liste de flotte.

La flotte était composée d'un Beechcraft 1900C jusqu'en novembre 2006. À la fin du contrat de crédit-bail du Beechcraft, sans possibilité de reconduction ni de financement, la solution a été choisie d'exploiter un Be 90C loué à la société LOCAVIA. L'état technique de cet appareil était impropre à l'utilisation en transport public de passagers, et a conduit ARIA après deux mois d'arrêt à dénoncer le contrat de location et à poursuivre la société propriétaire.