AéroLyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
AéroLyon
AITAOACIIndicatif d'appel
4QAEYAerolyon
Repères historiques
Date de création 4 octobre 1996
Date de disparition 26 décembre 2002
Généralités
Basée à Aéroport Lyon-Saint-Exupéry
Taille de la flotte 2
Nombre de destinations 8
Siège social Lyon Drapeau de la France France
Société mère Nouvelles Frontières
Dirigeants Jean-Louis Chicon



AéroLyon (code IATA : 4Q, code OACI : AEY, callsign Aerolyon) était une ancienne compagnie long-courrier charter française créée en 1996 et disparue en 2002. Filiale de Nouvelles Frontières et compagnie sœur de Corsair, elle était spécialisée dans les vols longs-courriers charters pour le compte du voyagiste à destination des Antilles françaises et de La Réunion au départ de la province française.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Création le 4 octobre de la compagnie AéroLyon par le groupe Nouvelles Frontières et arrivée du premier DC-10.
  • 1999 : Un deuxième DC-10 vient renforcer la flotte.
  • 2001 : Le 27 novembre, à la surprise des salariés, Aérolyon est placée en redressement judiciaire. Nouvelles Frontières est devenue depuis quelques mois la propriété du groupe allemand PREUSSAG qui exploite TUI. Cet évènement précipitera la chute de la compagnie charter.
  • 2002 : Le 23 avril, AéroLyon est vendue par Nouvelles Frontières à la société Aéroplus qui la rebaptise L.AIR. En août, les salariés saisissent le Tribunal de Commerce de Lyon, car leurs salaires de juin et de juillet ne sont pas payés. Le 26 août, la société est mise en redressement judiciaire puis liquidée le 26 décembre.

Flotte[modifier | modifier le code]

Aero Lyon McDonnell Douglas DC-10-30, 2001

AéroLyon exploitait un seul type d'appareil, le DC10-30 et en possédait deux exemplaires : le F-BTDD "Ville de Nantes" et le F-GLYS "Ville de Lyon".

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :