Zinfandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zinfandel N
Zinfandel
Nom le plus utilisé Zinfandel
Nom italien Primitivo
Nom croate Crljenak kaštelanski
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le zinfandel est un cépage noir représentant près de 10 % de l'encépagement du vignoble de Californie. Des analyses ADN ont révélé qu'il est l'équivalent génétique du crljenak kaštelanski présent en Croatie et du primitivo cultivé dans la région italienne des Pouilles.

Origine[modifier | modifier le code]

Des analyses ADN ont révélé qu'il est proche du cépage crljenak kaštelanski cultivé depuis des millénaires sur la côte croate[1] et du primitivo.

En 1993, l'équipe du professeur Carole Meredith de l'Université de Californie à Davis utilisa une technique d'analyse ADN et confirma que le primitivo et le zinfandel sont des clones de la même variété de cépage[2]. Des tests comparatifs ont conclu par la suite que les sélections de greffes de primitivo avaient généralement un rendement supérieur à celles de zinfandel, arrivant plus tôt à maturité, ayant un rendement égal ou supérieur et une susceptibilité moindre à la pourriture brune[3],[4]. Ces conclusions sont compatibles avec la théorie selon laquelle le primitivo est le résultat d'une sélection de clones croates choisis pour leur maturité précoce.

Répartition[modifier | modifier le code]

Le zinfandel est souvent associé à la viticulture californienne en raison de sa popularité dans cet État. Jusqu'en 1998, le zinfandel était le cépage noir le plus planté en Californie, avant d'être supplanté par le cabernet-sauvignon[5]. Il représente toujours plus de 10 % du vignoble californien[6].

À l'origine cultivé aux États-Unis pour être vendu en tant que raisin de table, le zinfandel est désormais uniquement cultivé pour la production de vin.

Les fruits des vignobles de zinfandel cultivés dans la Vallée centrale de Californie sont pour la plupart destinés à la production de rosés mi-doux désignés white zinfandels, un style élaboré par accident par le producteur Sutter Home au milieu des années 1970, bon marché et représentant environ six fois les ventes de zinfandel rouge[7]. La région viticole de Lodi, dont le climat est tempéré par l'air océanique provenant de la baie de San Francisco, est cependant réputée pour ses vins de zinfandel rouges, dont certains pieds sont centenaires.

Le cépage tolère bien la chaleur — d'où l'importance du vignoble dans les comtés de San Joaquin, Fresno ou Madera, où les températures estivales dépassent souvent 40 °C pendant la journée, sans être tempérées par des nuits fraiches. Dans les régions aux températures moins chaudes mais surtout aux nuits plus fraiches comme les comtés de Napa ou Mendocino, et a fortiori les comtés de Sonoma et San Luis Obispo, le zinfandel permet la production de vins rouges au taux d'alcool toujours relativement élevé dû à son niveau de sucre généreux, mais plus charpentés. Au cours des décennies, et notamment à la fin des années 1990 et au début des années 2000, les vins rouges de zinfandel ont connu aux États-Unis une popularité inégalée, et certains vins « cultes », produits en quantités limitées, ont atteint des prix jusqu'ici réservés aux grands crus bordelais.

Le bouquet et le goût du vin rouge de zinfandel, comme pour les autres cépages, varie selon la maturité des grappes utilisées, des régions où elles ont été cultivées et des techniques d'élevage. Un bouquet et une bouche de fruits rouges dominent souvent dans les vins de régions viticoles plus chaudes comme Napa Valley[8], tandis que des arômes de mûres, anis ou poivre noir sont plus courants parmi les vins réalisés dans des zones plus fraiches comme le comté de Sonoma[8].

Encépagement du zinfandel en Californie (2006)[9]
Comté Superficie
(hectares)
San Joaquin 8 195
Sonoma 2 091
Madera 1 500
Fresno 1 190
San Luis Obispo 1 119
Mendocino 838
Amador 763
Napa 752
Kern 746
Merced 666
Autres 3 248

Le zinfandel est également de plus en plus souvent en Californie utilisé comme cépage de base dans des assemblages faisant par ailleurs appel à des cépages de tradition bordelaise et/ou du syrah. Il est aussi parfois, quoiqu'encore rarement, utilisé pour l'élaboration de rosés de saignée.

Les vins rouges de zinfandel se distinguent généralement par une robe très sombre et un bouquet épicé, voire poivré, et une bouche forte en épices et en fruits noirs. Certains de ces vins peuvent être particulièrement doux. Le taux d'alcool dépasse fréquemment 14,5 %. Il est souvent recommandé avec pizza, viandes relevées de sauce piquante ou à la tomate, et c'est souvent le vin de choix pour le repas traditionnel de Thanksgiving ou pour accompagner une pizza. Certains recommandent de le servir à 18 °C. Le terme familier de zin désigne chez les Américains les vins rouges de zinfandel.

L'association américaine Zinfandel Advocates & Producers, abrégé ZAP, rassemble de nombreux producteurs et amateurs de vins de zinfandel lors d'un événement annuel, chaque mois de janvier à San Francisco. Un vin est élaboré à chaque millésime dans le cadre de l'association en utilisant les grappes du vignoble Heritage cultivé par l'Université de Californie à Davis dans la Napa Valley, rassemblant des clones de pieds de zinfandel historiques provenant de vignobles réputés de l'état.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meredith, Carole, "Looking for Zinfandel in Croatia", Zinfandel Express, January 2002.
  2. (en) « DNA Fingerprint Characterization of Some Wine Grape Cultivars », American Journal of Enology and Viticulture, vol. 44, no 3,‎ 1993, p. 266–274 (lire en ligne)
  3. (en) Fidelibus et al, « Performance of Zinfandel and Primitivo Grapevine Selections in the Central San Joaquin Valley, California », American Journal of Enology and Viticulture, vol. 56, no 3,‎ 2005, p. 284–286 (lire en ligne)
  4. (en) Carol Brenda, « California varietal wine grape growing has become all about clones », sur WesternFarmPress,‎ 29 mars 2007 — press coverage of the Fidelibus research.
  5. (en) Charles L Sullivan, Zinfandel: A History of a Grape and Its Wine, Berkeley, University of California Press,‎ 2 septembre 2003 (ISBN 978-0-520-23969-2, LCCN 2002156534), xviii
  6. National Agricultural Statistics Service, « Grape Acreage Reports » [html], USDA,‎ 13 avril 2007 (consulté en 17 décembre 2007)
  7. « US wine sales 2006 », Wine Communications Group (consulté en 17 décembre 2007)
  8. a et b Joel Peterson, « To knock all high-alcohol wines is just simplistic », Decanter, UK, IPC,‎ décembre 2007, p. 8
  9. (en) Données du California Agricultural Statistics Service, reproduites sur Wine Institute: California Zinfandel

Liens externes[modifier | modifier le code]