Madeleine royale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Madeleine royale
Madeleine royale
Rudolf Goethe, Handbuch der Tafeltraubenkultur, Berlin, Paul Parey, 1894
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

La madeleine royale est un cépage de raisins de table français de raisins blancs.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le cépage est une obtention de Moreau-Robert datant de 1845. Son origine génétique serait un semis de chasselas. Le cépage est autorisé en Grande-Bretagne et en Belgique. Il est cultivé un peu en Argentine, Autriche et en France.

Le cépage Madeleine Angevine est issu d'un croisement précoce de Malingre x Madeleine royale

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau cotonneux blanc à liseré carminé.
  • Jeunes feuilles duveteuses, d'un blanc verdâtre.
  • Feuilles adultes, à 5 lobes avec des sinus supérieurs, fonds concaves, un sinus pétiolaire elliptique, des dents ogivales ou anguleuses, moyennes, en deux séries, un limbe pratiquement glabre.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est précoce: 8 à 15 jours avant le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont de taille moyenne et les baies aussi. La grappe est conique, ailée et compacte. Les raisins sont de chair juteuse, légèrement muscatée et à peau fine. La production est moyenne, elle est sensible au mildiou, à l'oïdium, à la pourriture grise ainsi qu'aux gelées d'hiver. Des traitements fongicides réguliers sont impératifs. La Madeleine royale supporte mal le transport. De ce fait, il faut la récolter avant complète maturité ce qui est un inconvénient et explique probablement sa faible extension.

Synonymes[modifier | modifier le code]

La madeleine royale est connu sous les noms de Königliche Magdalenentraube, maddaleina royal, madeleine impériale, madlen korolevskaia, madlen royal ou madlen roial, magdalenka kralovska, magdalene real, plant du caporal

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 ISBN 2-0123633-18
  • Rudolf Goethe & Wilhelm Lauche: Handbuch der Tafeltraubenkultur. Mit Benutzung des Nachlasses von W. Lauche. Berlin, Paul Parey, 1895

Sur les autres projets Wikimedia :