Altesse (cépage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Altesse B
Altesse (cépage)
Grappe d'Altesse
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

L'altesse B est un cépage français blanc.

Origine[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Certaines légendes font provenir l'altesse de Chypre. Un duc de Savoie aurait rapporté ce cépage à vin blanc en rentrant de l'empire romain d'Orient où il était allé guerroyer pour aider son cousin l'empereur Paléologue[1].

Louis Levadoux, brillant ampélographe, a inclus l'altesse dans la famille des Sérines[2]. Elle serait donc originaire du sud-est de la France et aurait pour prestigieuse famille la syrah, la mondeuse, le viognier, la marsanne ou la roussanne.

Aire géographique[modifier | modifier le code]

En France, ce cépage est surtout présent en Savoie, un peu dans l'Ain et l'Isère. En Savoie, il est appelé Roussette. Il est à nouveau planté, passant de 129 ha en 1979 à 190 ha en 1994, après avoir connu un déclin dans les années 1960-70[3].

Elle n'est mentionnée nulle part ailleurs dans le monde, probable signe de son origine savoyarde.

Synonymie[modifier | modifier le code]

L'altesse est aussi connu sous les noms d'arbane, fusette d'Ambérieu, fusette de Montagnieu, roussette, roussette de Montagnieu, roussette haute.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Bourgeonnement cotonneux.
  • Jeunes feuilles très bronzées.
  • Feuilles adultes petites, trilobées, sinus pétiolaire ouvert en U, des dents longues à côtés convexes, un limbe involuté.
  • Grappes de petite à moyenne taille, baies petites de forme arrondie.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Culturales[modifier | modifier le code]

Ce cépage peut se conduire selon le terroir en taille courte (gobelet, cordon de Royat) ou ne taille longue. (Guyot) Ses terrains de prédilection sont les éboulis argilo-calcaires ou caillouteux et en bonne exposition. (critère particulièrement important pour un cépage de climat montagneux)

Sensibilité aux maladies[modifier | modifier le code]

C'est un cépage délicat très sensible au mildiou, à l'excoriose aux acariens et à l'oïdium. Il craint également la pourriture grise à l'approche des vendanges.

Technologiques[modifier | modifier le code]

C'est un cépage au potentiel intéressant. Il donne des vins généreux, corsés, riche en arôme, fins et aptes au vieillissement.

Diversité génétique[modifier | modifier le code]

Les prospections dans les vieilles vignes de Savoie ont conduit à la création d'une collection de clones. Parmi eux, trois ont été homologués.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins, Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. (ISBN 2-84138-059-9)
  2. www.academievin.com/.../Vouillamozarbregenealogiquedelasyrah.pdf
  3. Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, édition du Ministère de l'Agriculture et de la pêche, 1994.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche de l'altesse ici.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet, Dictionnaire encyclopédique des cépages, Hachette Livre,‎ 1re édition 2000 (ISBN 2-01-236331-8)
  • Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins, Éditions ULMER,‎ 1997 (ISBN 2-84138-059-9)
  • ENTAV, INRA, ENSAM, ONIVINS, Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, Édition du Ministère de l'Agriculture et de la pêche,‎ 1994


Sur les autres projets Wikimedia :