Counoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Counoise N
Counoise
Grappe de Counoise
Caractéristiques phénologiques
Débourrement 12j après le Chasselas
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité 2ème époque
Caractéristiques culturales
Port demi-érigé
Vigueur forte
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
taille courte
Productivité irrégulière
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

La counoise est un cépage noir utilisé dans le sud de la France, parfois confondu avec l'aubun.

Origine et répartition[modifier | modifier le code]

Ce cépage serait originaire d'Espagne, offert au pape Urbain V — alors pape à Avignon — par un vice-légat nommé Counesa[1].

La counoise fait notamment partie de l'encépagement des appellations Côtes du Rhône, Châteauneuf du Pape, Gigondas, Vacqueyras, Rasteau, Ventoux, Luberon, les Baux-de-Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence, Coteaux de Saint-Christol, Cabrières, Coteaux de Vérargues, Languedoc, Collioure, Montpeyroux, Pic-Saint-Loup, Saint-Drézéry, Saint-Georges-d'Orques et Saint-Saturnin[1].

Ce cépage était cultivé sur environ 500 ha en 2006[2]. Il existe deux clones en matériel certifié, portant les numéros 508 et 725. Un conservatoire d'une dizaine de clones a été implanté dans les Côtes du Rhône (Vaucluse) en 2001.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

Ampélographie : une feuille de counoise
Une feuille de counoise
  • Bourgeonnement cotonneux blanc à pointe carminé.
  • Feuilles adultes grandes, épaisses, à 5 lobes, très bullées voire gaufrées, orbiculaires, à larges dents ogivales. Forte densité de poils couchés sur la face inférieure du limbe.
  • Sinus pétiolaire en lyre fermé chevauchant, souvent à base dégarnie
  • Baies grosses (18 à 20 mm)
  • Grappes de taille moyenne
  • Sarment jaune clair avec des nœuds violets

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

Counoise

Époque de débourrement : 12 jours après le chasselas B.

Époque de maturité : 2ème époque, 31/2 à 4 semaines après le chasselas

Ce cépage vigoureux doit être taillé court (en cordon de Royat ou en gobelet). Contrairement à l'Aubun, sa production a tendance à être irrégulière selon les millésimes. Il est particulièrement adapté aux terroirs de coteaux, chauds et caillouteux.

La counoise est peu sensible au mildiou et à l'oïdium. Elle est cependant assez sensible à la pourriture grise.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont moyennes, à grosses baies. La Counoise permet d'obtenir des vins fruités, flatteurs, mais peu colorés[3]. La structure tannique de ces vins est fine, avec un équilibre alcool/acide intéressant[4]. Ses arômes sont complexes (arômes épicés, ou même floraux sur une base fruitée). Le profil aromatique de ce cépage apporte une complexité intéressante en assemblages.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Ce cépage était autrefois connu sous le nom de Moustardier dans les vieux vignobles de Châteauneuf-du-Pape et de Tavel. Dans certains pays, il est synonyme de l'Aubun même si ces deux cépages sont bien distincts[5].

Type de vin[modifier | modifier le code]

Toujours vinifié en assemblage, ce cépage apporte finesse, souplesse et fruité. Ces vins à la robe profonde et brillante dégagent des arômes d'épices, de prune et de mûre[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c La counoise sur le site lescepages.free
  2. IFV-Pôle matériel végétal (Institut Français de la Vigne et du Vin) à partir des données du Casier Viticole Informatisé
  3. Le Vigneron des Côtes du Rhône et du Sud-Est, HS oct 2010
  4. Article de Réussir Vigne sur la Counoise.
  5. Pierre Galet, Précis d'ampélographie pratique, 1998

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France 2ème édition, Institut Français de la Vigne et du Vin(ENTAV-ITV France), 2007 (ISBN 2-906417-39-4)
  • Pierre Galet, Précis d'ampélographie pratique, Galet,‎ 1998 (ISBN 2-902771-08-8)
  • Le Vigneron des Côtes du Rhône et du Sud-Est, Hors-série octobre 2010 (ISSN 0995-7944)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :