Rock chilien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire du rock chilien commence avec La Nueva Ola Chilena, c'est-à-dire les stars des 50 et 60. On peut citer Alan y sus Bates, Los Rockets, Buddy Richard, Jose Alfredo Fuentes et Los Ramblers.

Après cette période, le rock chilien décline jusqu'aux années 1980 où la scène rock devient étroitement associée à l'opposition politique à Pinochet. Le groupe le plus célèbre de cette époque est Los Prisioneros.

La scène rock plus récente est composée du célèbre La Ley ainsi que d'autres groupes comme Lucybell, Los Tres, Tiro de Gracia, Sinergia, Los Bunkers, Los Prisioneros, Dracma, Santo Barrio, Javiera y los Imposibles, Mamma Soul, Godwana, Chancho en Piedra and Los Tetas.

Le Chili possède également une scène prospère de rock progressif avec notamment Congreso et Los Jaivas.

À ce jour, Alex Santana est le rockeur chilien le plus célèbre, tout du moins, au Chili.

Articles connexes[modifier | modifier le code]