Neue Deutsche Härte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Neue Deutsche Härte (littéralement: Nouvelle dureté allemande) est un sous-genre de la musique de rock établi à travers les années 1990 en Allemagne et popularisé depuis 1995, suite à la sortie du premier album de Rammstein, le représentant le plus connu de ce genre.

Style du genre[modifier | modifier le code]

La Neue Deutsche Härte se distingue par un chant à voix basse et l'utilisation de guitares et guitares basses électriques, d'une batterie et de claviers. Les paroles sont très souvent en allemand avec quelques exceptions. Le genre est influencé par une multitude d'autres genres, surtout le genre du crossover allemand autour des groupes comme Oomph!, une des inspirations les plus fortes de Rammstein, et Die Krupps, le genre du Rock industriel autour des groupes comme Nine Inch Nails et Ministry et le genre de l'Electronic body music autour des groupes comme Nitzer Ebb ou Deutsch-Amerikanische Freundschaft. Les paroles du genre sont également très diversifiées, mais sont souvent critiques ou provocatrices et traitent des sujets comme l'amour, la haine, la jalousie, la sexualité, la religion, la vie, la mort et les sujets d'actualité. Le style du genre est souvent très martial, les spectacles sont souvent spectaculaires en ce qui concerne les effets spéciaux ou les déguisements et s'approche du heavy metal et du Mouvement gothique.

À cause du style martial et des textes allemands, certains journalistes ont critiqué que des groupes tel que Rammstein sympathiseraient avec la culture nazie. Ce groupe s'est cependant clairement affiché contre l'idéologie d'extrême-droite. Des groupes tel que Oomph! ont également pris position contre l'extrême-droite et ont ainsi désamorcé les préjugés.

Entre 1994 et 2001, le genre était très riche et diversifié. Il a connu un large succès, y compris hors de l'Allemagne. Mais cette popularité s'est légèrement réduite au cours des dernières années.

Puisque le genre est très diversifié, il est souvent difficile de décider si l'on peut classer un groupe dans ce genre ou pas. Les experts, les groupes et les fans ont souvent des opinions unanimes à ce sujet.

Les groupes les plus populaires[modifier | modifier le code]

Les groupes suivants sont considérées comme les pionniers du genre selon les journalistes de musique comme Mühlmann et Lindke qui ont dédié des ouvrages à ce genre. Surtout l'album Sperm de Oomph! en 1994 est considéré comme le premier vrai album du genre par eux. La plupart des groupes ont joué d'autres styles auparavant, souvent du heavy metal, du groove metal ou de la musique industrielle. Les dates données se rapportent aux dates de parution des albums qui a fixé les bases du genre :

Les groupes suivants ont profité de la popularité croissante du genre à partir de 1995, suite au succès national et bientôt international de Rammstein et le support des groupes du genre dans les magazines de musique tel que Orkus, Zillo ou rock blues en Allemagne et les magazines équivalents dans d'autres pays par la suite. Les groupes, ayant fait partie d'un autre genre auparavant, ont effectué des changements de style envers le nouveau genre ou se sont formés durant cette période. Certains groupes comme Atrocity ou Subway to Sally ont fait seulement un ou deux albums qui remplissent les exigences du genre avant de se réorienter envers un nouveau style, tandis que des artistes comme die! ou Joachim Witt sont restés fidèles au genre. Voici les groupes les plus connus à partir de 1996:

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Wolf-Rüdiger Mühlmann: Letzte Ausfahrt: Germania – Ein Phänomen namens Neue Deutsche Härte. Berlin, Iron Pages Verlag Jeske & Mader, 1999, ISBN 3-931624-12-9 (en allemand)
  • Stephan Lindke: Der Tabubruch von heute ist der Mainstream von morgen - Die „Neue Deutsche Härte“ als ästhetisches Spiegelbild der wiedererstarkten Nation. in: Andreas Speit (Hg.): Ästhetische Mobilmachung. Dark Wave, Neofolk und Industrial im Spannungsfeld rechter Ideologien. Hambourg/Münster, Unrast Verlag, 2002, ISBN 3-89771-804-9, pages 231-266. (en allemand)