Rock grec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rock grec désigne la musique grecque inspirée directement du rock.

Historique[modifier | modifier le code]

Le rock pénètre en Grèce au milieu des années 1960. Le rock grec apparaît au début des années 1970 alors que la Grèce est toujours sous dictature militaire.

Les pionniers sont des groupes comme Socrates Drank the Conium, du hard rock progressif avec des paroles en anglais, Exadaktylos aux paroles humoristiques et politisées, Peloma Bokiou proche de Santana, Aphrodite's Child, ou encore Poll.

Après la chute de la dictature suit une période dominée culturellement par les intellectuels de gauche. Ils condamnent le rock comme forme de musique importée mais promeuvent à la place une musique inspirée des traditions comme Mikis Theodorakis.

Le rock grec redevient dynamique à la fin des années 1970 avec les mouvements punk et New wave et le retour des anciens. Ainsi Dimitris Poulikakos (el) de Exadaktylos et Sidiropoulos de Damon kai Fintias et de [[Mpourmpoulia] (Bourboulia)] reviennent avec des albums en solo ou accompagnés de nouveaux groupes.

Les principaux représentants du style en Grèce sont Jimi Quidd, notamment membre de The Dots et producteur des Bad Brains, Dionysios Savopoulos appelé le Bob Dylan grec qui joue également des rembetika et des laika. Le personnage le plus représentatif du folk-rock grec est certainement Pavlos Sidiropoulos.

Le métal est représenté par des groupes comme Nightfall, Astarte, On Thorns I Lay, The Elysian Fields, Firewind, Fragile Vastness, Wastefall ou Nocternity, mais surtout par Septic Flesh et Rotting Christ.

Autres groupes notoires: Trypes, Naer Mataron, Thou art Lord