Folk metal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Folk metal

Origines stylistiques Heavy metal, Black metal, Musique folk
Origines culturelles fin du XXe siècle en Europe
Instruments typiques Guitare, Basse, Batterie, Instruments traditionnels (Flûte, Violon, Accordéon, Cornemuse, etc.), Clavier, Synthétiseur
Popularité Flag of Europe.svg Europe
Scènes régionales Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau de la Suède Suède
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la France France

Genres associés

viking metal, pagan black metal

Le folk metal (pouvant se traduire par metal folklorique) est un sous-genre musical de heavy metal caractérisé par son mélange de musique folklorique et de metal. En effet, la musique conserve une forte base metal incluant une rythmique rapide et une guitare saturée, mais également des instruments traditionnels des cultures auxquelles ils se réfèrent tels la flûte et la cornemuse entre autres. Certains groupes n'utilisent pas de tels instruments, mais montrent plutôt dans leurs textes de fortes influences mythologiques ou historiques. Certains groupes de folk metal utilisent des techniques de chant traditionnel et reprennent des poèmes ou des chansons directement issus du folklore.

La plupart des groupes de folk metal s'inspirent du metal extrême des années 1990. Les sous-genres de metal les plus souvent utilisés comme inspirations sont le black metal et le death metal. On retrouve dans le folk metal les mêmes sous-catégories que dans le metal. Par exemple, le black folklorique est un mélange de black metal et de folk metal et le folk death est un mélange de death metal et de folk metal. Le viking metal est un terme utilisé pour décrire l'ensemble des groupes faisant référence à la mythologie nordique, au paganisme et aux légendes du folklore scandinave. La très grande majorité des groupes de viking metal appartiennent au sous-genre du folk metal.

Dans le folk metal, les claviers sont omniprésents et le rythme est souvent plus galopant que dans les autres sous-genres de metal. L'emploi d'instruments traditionnels en plus des instruments classiques du metal implique bien souvent que les groupes de folk metal ont une formation de six membres ou plus. Parfois, un synthétiseur est utilisé afin de simuler un instrument traditionnel.

Origines[modifier | modifier le code]

Les prémices du folk metal remontent à 1969 quand les Led Zeppelin sortirent leur premier album. Led Zeppelin est en effet le précurseur du mariage entre la musique folklorique et la musique amplifiée.

Mais la naissance du folk metal à proprement parler se situe au début des années 1990, avec le groupe britannique Skyclad.Ce groupe a commencé comme un groupe de thrash classique intégrant de petites doses de folk music notamment sur la chanson "The Widdershins Jig" de leur album The Wayward Sons of Mother Earth. Le groupe intégra par la suite une violoniste à part entière et enregistrèrent leurs albums suivants avec une emphase plus marquée sur les mélodies folk à l’aide du violon, des claviers et de la guitare acoustique. Skyclad fut influencé par des groupes aussi divers que New Model Army, Tenpole Tudor, Jethro Tull, Thin Lizzy ou Led Zeppelin.

L’année 1990 vit aussi la naissance d’un autre album de référence pour le genre : Hammerheart du groupe Bathory, un groupe d’influence qui avait déjà joué un rôle important dans le développement du black metal dans les années 1980. Leur précédent album Blood Fire Death, indiquait déjà un changement de direction dans ce sens, mais c’est avec Hammerheart que le monde du metal se familiarisa avec le concept de viking metal : une approche musicale intimement liée et se mêlant le plus souvent à l’esthétique du folk metal, mais impliquant en plus des thématiques liées à la culture scandinave ancestrale, incluant son contexte sociologique et mythologique.

Le début des années 1990 vit aussi naître un certain nombre de groupes importants, notamment les groupes de viking metal comme Enslaved en 1991 et Einherjer en 1993, ainsi que les folk metaleux Cruachan en 1992 et Waylander en 1993. Le groupe norvégien énigmatique In the Woods... s’est formé en 1992, il jouait aussi à l’origine du Viking metal avant d’adopter une esthétique plus orientée vers l’avant-garde metal en 1996. Inversement le groupe irlandais Primordial a commencé à s’orienter vers le folk metal, alors qu’il jouait une forme de black metal mélodique à leur début en 1987. Le groupe espagnol Mägo de Oz formé lui aussi dans les années 1980, développera avec leur premier album en 1994, un hybride entre le heavy metal classique, le power metal et la musique folklorique qui connaîtra une certaine renommée par delà les frontières de leur pays.

C’est dans la seconde moitié des années 1990 que les genres du viking metal et du folk metal ont fusionné. Des groupes comme Finntroll mélangèrent le type de mélodie et d’instrumentation de Skyclad et Cruachan avec l’approche atmosphérique plus sombre de Bathory et de Enslaved. C’est aussi à cette époque que des groupes folkloriques de toute part du monde émergèrent, avec notamment les brésiliens Tuatha de Danann par exemple. Ulver attira l’attention avec son utilisation d’une instrumentation typiquement folk sur leur album Kveldssanger en 1996 tandis que des groupes comme Empyrium, Mael Mórdha et Agalloch intégrèrent des éléments de folk au doom metal. Le groupe Shaman (aka Korpiklaani) quant à lui associa au metal une forme spécifique de chant traditionnel dénommé le yoiking avec leur premier album Idja, en 1999. Le groupe allemand In Extremo joua aussi un rôle important dans l'essor du metal folklorique. Leur approche se caractérise par un mélange entre le heavy metal traditionnel et la musique folklorique du Moyen Âge, reprenant même parfois des airs et des chansons du répertoire médiéval historique.

Évolution et rayonnement[modifier | modifier le code]

Avec le temps, le folk metal n’a cessé d’accroître sa popularité avec un nombre grandissant de groupe et de fans. Et bon nombre de groupes se sont tournés vers des instruments folkloriques traditionnels plutôt que d’essayer de les imiter au synthétiseur. Là où des groupes comme Skyclad ou Cruachan ne comprenaient qu’un membre ou deux se consacrant aux instruments folkloriques, des groupes comme les suisses Eluveitie, les français Aes Dana ou encore les finlandais Korpiklaani (anciennement Shaman) ont été plus loin en intégrant plus d’instrumentistes folkloriques. Korpiklaani comprend par exemple un accordéoniste et un violoniste en plus des guitaristes et batteurs, tandis que quatre des huit membres de Eluveitie utilisent des instruments traditionnels tels que la cornemuse, la flûte, le pipeau, le bodhrán, la vielle à roue et le violon.

L’essor du folk metal a été d'autant plus favorisé par certains groupes de black qui, mus par une certaine nostalgie identitaire, ont intégré des parties folk à leur musique. Le folk metal ne se résume cependant pas à sa branche black : Il s'est subdivisé en diverses branches selon le type de metal associé mais aussi le type de répertoire et de cultures traditionnelles auxquels les groupes se réfèrent. Chaque pays et/ou région ayant ses propres cultures spécifiques, il y a autant de variantes possibles dans ce style. En y ajoutant les différentes formes de metal pouvant lui être associées, les combinaisons sont innombrables. Ainsi, aux côtés de formations à orientation folk black se focalisant sur la culture scandinave, sont nés d'autres groupes à base doom-death s'inspirant de la culture judaïque comme Orphaned Land, tandis que d'autres, fréquemment irlandais (voire bretons, tels Heol Telwen) adoptèrent la culture celtique, et que les combos russes (tels que Arkona, par exemple) exploitèrent la culture slave.

Une variante du folk metal est de mélanger le metal avec des mélodies et instruments de musique celte. Les groupes jouant de ce mélange sont souvent étiquetés Celtic metal (littéralement, « metal celte »). Les pionniers du genre, dont Cruachan, Geasa et Waylander, sont à l'origine d'une scène underground grandissante en Irlande.

Controverses autour du folk metal[modifier | modifier le code]

Certains groupes de folk metal tout particulièrement du folk metal à tendance black traitent souvent de thèmes aux connotations identitaires qui les rapprochent volontairement ou non de certaines idéologies d'extrême-droite. Bon nombre de ces groupes véhiculent à travers leur musique l'expression d'une certaine nostalgie identitaire en rapport avec les diverses cultures païennes (celtique, viking, hellénique notamment) des époques pré-chrétiennes. Des époques parfois vues comme des mondes idylliques encore épargnés par les divers brassages ethniques et culturels contrairement à l'époque moderne vue comme « décadente ». À cet égard, quelques groupes de National socialist black metal comme Nokturnal Mortum[1], Temnozor[2] ou encore Kroda[3] sont tout particulièrement connus pour avoir fait des incursions dans le folk metal. Mais de nombreux groupes de folk metal se distancient aussi de ces idéologies. Ce genre d'incursion dans le folk metal est vu par certains acteurs du folk metal tel le chanteur Ciaran O'Hagan, du groupe Waylander, "comme une insulte aux gens comme [lui] qui n'adhèrent pas du tout aux idéaux fascistes." [4]Il considère que les groupes de NSBM qui jouent du folk metal le font pour de « mauvaises raisons ». L'appropriation de symboles néo-païens par le néo-nazisme, est également à l'origine de malentendus à l'égard de certains groupes de folk metal. En effet, plusieurs groupes ont été pris à tort pour des groupes de NSBM. C'est pourquoi certains groupes tels Cruachan[5], Skyforger, Moonsorrow, Månegarm ou Týr[6] ont publiquement cherché à marquer leur distanciation par rapport au fascisme, au nazisme et au racisme. Le groupe de folk metal Skyforger a été jusqu'à inclure la mention "No Nazi Stuff Here!" (« Pas de trucs nazis ici ! ») au dos de leur pochette de disques.

Groupes[modifier | modifier le code]

Quelques groupes que l'on peut catégoriser dans le "folk metal", en fonction de leur "style" de metal, et de leurs influences folk.

Groupes à tendance "heavy metal"[modifier | modifier le code]

  • Heidevolk (Pays-Bas) : groupe intégrant le chant clair de deux chanteurs sur des paroles écrites en néerlandais.
  • Korpiklaani (Finlande) : groupe folk festif incluant flûtes, violons et accordéons dont la majorité des chansons sont des légendes finlandaises adaptées en musique.
  • Metsatöll (Estonie) : groupe jouant initialement du heavy metal, devenu plus en plus folk au fil des albums.
  • Mago de Oz (Espagne) : groupe de heavy metal classique avec quelques influences celtiques.
  • Skyclad (Angleterre) : groupe mêlant un heavy/thrash classique à des arrangements folk. Ce sont les pionniers du folk metal.
  • Tuatha De Danann (Brésil) : mélange de heavy et de musique irlandaise, avec également quelques éléments de metal plus extrême.

Groupes à tendance "power metal"[modifier | modifier le code]

  • Alestorm (anciennement Battleheart) (Écosse) : groupe de pirate metal inspiré par l'univers de la piraterie.
  • Elvenking (Italie) : groupe de power metal progressif avec des influences celtiques.
  • In Extremo (Allemagne) : groupe qui s'inspire des troubadours du Moyen Âge. Cornemuse, harpe et autres instruments folk se mêlent aux guitares et à la batterie pour soutenir le chant rauque, composé de textes traditionnels en toutes langues.
  • Turisas (Finlande) : groupe de viking/power metal épique dont les thèmes sont tirés du folklore scandinave.
  • Vexillum (Italie) : groupe de power/folk metal aux accents celtiques mêlant instruments traditionnels (synthétiseur) et instruments habituels du Metal. Lors de leurs concerts, les membres du groupe sont vêtus d'un Kilt et portent des accessoires d'époques tels que cornes à boire, gibernes…

Groupes à tendance "death metal"[modifier | modifier le code]

Groupes à tendance "death mélodique"[modifier | modifier le code]

  • Die Apokalyptischen Reiter (Allemagne) : groupe allemand de folk/death metal
  • Eluveitie (Suisse) : groupe de folk metal/death mélodique créant d'entraînantes ambiances celtiques en utilisant de nombreux instruments folkloriques (cornemuse, mandola, flûte irlandaise, vielle à roue, violon, etc.)
  • Ensiferum (Finlande) : icônes de la scène pagan/viking metal, alternant voix claire/growl et passages calmes/rapides.
  • Fferyllt (Russie) : groupe de folk metal celtique.
  • SuidAkrA (Allemagne) : groupe de folk metal/death mélodique épique au thème celtique.
  • Amon Amarth (Suède): groupe préférant le terme de viking metal à celui de death mélodique dont toutes les paroles s'inspire de la civilisation viking.

Groupes à tendance "black metal"[modifier | modifier le code]

  • Adorned Brood (Allemagne) : groupe de black metal proche du groupe Subway to Sally.
  • Aes Dana (France) : groupe de black metal intégrant des thèmes et des instruments celtiques.
  • Ancient Rites (Belgique) : groupe qui reste très proche du black metal par ses riffs et par ses paroles.
  • Arkona[7] (Russie) : groupe de folk metal entraînant avec une voix féminine et des instruments typiques slaves.
  • Asmegin (Norvège) : groupe de death/black metal teinté de musique folk nordique.
  • Crimfall (Finlande) : groupe de black metal épique alliant folk et metal symphonique.
  • Cruachan (Irlande) : groupe de black metal intégrant des éléments traditionnels irlandais à sa musique.
  • Equilibrium (Allemagne) : groupe de pagan/black metal épique alliant un son puissant et rapide à des ambiances travaillées en utilisant des instruments folkloriques (accordéons, violons, flûtes, etc.)
  • Falkenbach (Allemagne) : pionniers du black/folk metal chantant en plusieurs langues, et créant des ambiances épiques en employant principalement des accordéons et des sons de la nature.
  • Finntroll (Finlande) : groupe de black metal festif mêlant voix guttural et musique à danser traditionnelle finlandaise (le humppa).
  • Heol Telwen (France) : celtic folk metal, mélangeant instruments bretons et irlandais, et black metal.
  • Kampfar (Norvège) : groupe pratiquant une musique à l'atmosphère sombre et mélancolique, et s'inspirant du viking metal.
  • Månegarm (Suède) : groupe de viking metal aux parties instrumentales travaillées et variées.
  • Midnattsol (Norvège) : groupe mêlant metal gothique et folk metal.
  • Moonsorrow (Finlande) : groupe de pagan metal mêlant rythmes rapides et ambiances épiques (sons de la nature et d'animaux).
  • Mormegil (Pennsylvanie) : folk pagan black metal, mélangeant astucieusement guitares sursaturées et flûte.
  • Odious (Égypte) : groupe de Oriental black metal s'inspirant de musique traditionnelle orientale.
  • Primordial (Irlande) : groupe de black metal, très dépressif et avec des paroles païennes.
  • Skyforger (Lettonie) : groupe au chant et aux guitares très crues, s'inspirant du folklore nordique.
  • Thyrfing (Suède) : groupe de pagan/viking metal s'inspirant des Vikings et de la mythologie nordique.
  • Trollfest (Norvège) : groupe norvégien de folk festif brutal avec une voix très crue chantant en Tröllschprack, mélange de norvégien et d'allemand. Le lead est fait par un saxophone au lieu de la guitare habituelle du metal.
  • Waylander (Irlande) : groupe irlandais black/folk utilisant des instruments à vent et des percussions atypiques reprenant les thèmes des légendes irlandaises tel Cuchulainn.

Groupes à tendance "doom metal"[modifier | modifier le code]

Groupes à tendance "metal industriel"[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dicks, Britton,=Mirovozzrenie, Metalcoven.com
  2. Dicks, Britton, Folkstorm Of Azure Nights Review, Metalcoven.com
  3. [1]
  4. "an insult to people like [myself] who don’t hold with fascist ideals at all", Dicks, Britton, Interview with Ciaran O'Hagan of Waylander, Metalcoven.com
  5. [2]
  6. "Is Týr a facist, nazi or racist band?" Tyr.net (Týr official website)
  7. À ne pas confondre avec les groupes homonymes : le Arkona (heavy metal)|groupe tchèque de heavy-metal et le Arkona (black metal)groupe polonais de National socialist black metal.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nadège Bénard-Goutouly, Le métal folklorique, entre tradition et modernité. Sources d'inspiration, rites et postures idéologiques, Rosières-en-Haye, Camion Blanc, 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]