Master of Reality

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Masters of Reality

Master of Reality

Album de Black Sabbath
Sortie 21 juillet 1971
Enregistré Janvier -Mai 1971
Island Studios, Londres, Angleterre
Durée 34:29
Genre Heavy metal
Producteur Rodger Bain
Label Drapeau du Royaume-UniVertigo
Drapeau des États-UnisWarner Bros.
Critique

Albums de Black Sabbath

Singles

  1. "Sweat Leaf"
    Sortie : 21 juillet 1971
  2. "After Forever"
    Sortie : 1971
  3. "Children of the Grave"
    Sortie : 1971

Master of Reality est le 3e album studio du groupe de Heavy metal traditionnel britannique Black Sabbath. Sorti le 21 juillet 1971 sur le label Vertigo Records (Warner Bros. Records aux USA), ce disque est considéré comme un classique du genre.

Historique[modifier | modifier le code]

Master of Reality fut enregistré entre janvier et mai 1971 aux Island Studios à Londres et produit, comme les deux premiers albums, par Rodger Bain dont cela sera la dernière collaboration avec le groupe.

Cet album représente une nouvelle étape dans l'œuvre de Black Sabbath, et par conséquent dans l'évolution du heavy metal. Le groupe était dans une logique de tournées à répétition, et avait par conséquent peu de temps à consacrer pour un album. Cependant, les quatre musiciens sont parvenus à marquer une nouvelle évolution stylistique par rapport à leur précédent album, Paranoid.

Ce qui est flagrant, à l'écoute de l'album, c'est la lourdeur du son des guitares et de la basse. En effet, Tony Iommi, amputé des phalanges de deux doigts, a eu l'idée de détendre l'accordage de ses cordes pour avoir moins de difficultés à jouer. Ce faisant, il s'est rendu compte que le son était beaucoup plus lourd et malsain. Le bassiste Geezer Butler l'a rejoint dans cette voie. Les guitares sont désormais accordées en Do dièse au lieu du Mi habituel.

Cette innovation est sans doute la plus importante du heavy metal, avec l'intégration du riff comme base de la composition. En effet, la puissance menaçante des guitares au son plus grave va inspirer des générations de musiciens. Ainsi, l'influence de cette trouvaille va se retrouver dans le metal extrême et dans le neo metal.

La musique est donc particulièrement pesante. Au niveau des textes, on s'aperçoit que ceux-ci sont disparates, abordant des sujets très différents. Le premier morceau, "Sweet Leaf", parle du cannabis; "Children of the Grave" parle des révoltes de la jeune génération; "Solitude" est une ballade planante sur l'isolement. "Into the Void" est un morceau majestueux et puissant basé sur une histoire de science-fiction. Deux morceaux traitent du même thème: "After Forever" et "Lord of this World" parlent de Dieu et de son rapport aux hommes.

Deux courts instrumentaux servent d'interlude: "Embryo", sorte de gigue médiévale inquiétante, et "Orchid", ballade classique et méditative.

Cet album se classa à la 5e place des charts anglais[1], à la 8e place du Billboard 200 aux États-Unis[2] et à la 5e place en Allemagne[3].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons ont été écrites par Tony Iommi, Bill Ward, Geezer Butler et Ozzy Osbourne, excepté "After Forever", "Embryo" et "Orchid" par Tony Iommi

album original[modifier | modifier le code]

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. Sweet Leaf - 5:06
  2. After Forever - 5:07
  3. Embryo (instrumental) - 0'28
  4. Children of the Grave - 5'16

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. Orchid (instrumental) - 1:31
  2. Lord of this World - 5:26
  3. Solitude - 5:02
  4. Into the Void - 6:11

Réedition 2009[modifier | modifier le code]

Cette réedition publié par Sanctuary Records comprend l'album original plus un disque de pistes bonus inédites.

Disque 2[modifier | modifier le code]

  1. Weevil Woman'71 - 3:00
  2. Sweet Leaf (studio outtake - alternative lyrics) - 5:04
  3. After Forever (studio outtake - instrumental) - 5:20
  4. Children of the Grave (studio outtake - alternative lyrics) - 4:36
  5. Children of the Grave (studio outtake - instrumental) - 6:01
  6. Orchid (studio outtake - with Tony count-in) - 1:40
  7. Lord of This World (studio outtake - with piano & slide guitar) - 5:38
  8. Solitude (studio outttake - with alternative guitar tuning) - 3:45
  9. Into the Void (studio outtake - alternative version) - 6:24

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau du Canada Canada[4] 100 000 + Disque de platine Platine 01/09/1977
Drapeau des États-Unis États-Unis [5] 500 000 Disque d'or Or 27/09/1971
1 000 000 Disque de platine Platine 13/10/1986
2 000 000 + Disque de platine 2 × Platine 26/07/2001
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[6] 60 000 + Disque d'argent Argent 22/07/2013
  • (Pour la certification du Royaume-Uni il s'agit des ventes de la réedition 2000)


Anecdote[modifier | modifier le code]

On entend un étrange bruit au début du premier morceau, ressemblant à un toussotement diffusé en stéréo avec un effet tournoyant. Il s'agit du guitariste, Tony Iommi, enregistré en train de tousser après avoir tiré une bouffée d'un joint de cannabis (d'où le titre sweet leaf, "douce feuille").

Références[modifier | modifier le code]