Grindcore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Core.

Grindcore

Origines stylistiques Punk hardcore
Crust Punk
Origines culturelles Milieu des années 1980, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Instruments typiques Guitare, basse, batterie
Voir aussi Liste des groupes de grindcore

Genres dérivés

Mathcore

Genres associés

Goregrind, pornogrind, cybergrind

Le grindcore (ou tout simplement grind) est un genre de musique extrême issu du crust punk. Le grindcore est une musique extrêmement directe, rapide et brutale, sans concession dans laquelle les vocaux gutturaux ou criés côtoient les blast beats de batterie et les riffs de guitare relativement simples et ultra rapides directement influencés par le punk hardcore.

L'engagement politique est aussi radical que l'est la musique. Les thèmes abordés par les textes sont orientés vers les idées politiques telles que l'anticonsumérisme, la déforestation ou encore le végétarisme et la libération animale (pour Nasum ou Agathocles entre autres). Le grindcore est une conséquence directe du crust punk et du hardcore. Une seconde génération du grindcore, plus orientée metal, apparaît avec des textes plutôt ironiques, gores et pornographiques avec un second degré polémique (Anal Cunt, Agoraphobic Nosebleed). Par la suite, de plus en plus de projets ont exploité le côté parodique ou volontairement « débile » tel que Purulent Excretor, Gronibard ou Salt On Your Shaven Pussy. D'autres, tels que le groupe français Sublime Cadaveric Decomposition, jusqu'à leur troisième album n'articulaient pas de paroles dans leur musique

Le grindcore suit actuellement une crise au niveau de son appellation, en effet trop de gens confondent brutal death metal (évolution pure du death metal, avec des groupes tels que Suffocation, Benighted) et grindcore (évolution du punk hardcore et du crust punk).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le genre a été créé au milieu des années 1980 par les groupes Napalm Death, Brutal Truth, Sore Throat et Repulsion, le terme grindcore ayant été employé pour la première fois avec humour lors d'une interview où il tentait une définition de sa musique très extrême (...Tornado Grindcore...) au milieu des années 1980, par le batteur de Napalm Death, Mick Harris. Mais, certains groupes venus de pays non européens, tel que SOB (Japon), pourraient également revendiquer leur influence pour la création de ce style musical. En 1987, en Suisse, le groupe Fear of God crée le noisecore (sous genre du grindcore). Les racines du grindcore proviennent cependant de l'évolution du crust punk et du hardcore américain et anglais et des groupes de hardcore influencés par le metal tels que Siege, D.R.I., Deep Wound, ou encore Repulsion.

Beaucoup des premiers groupes de grindcore ont appartenu à la scène anarcho-punk et hardcore. À cette époque, beaucoup de groupes de cette scène commencent à incorporer des influences clairement metal, comme le groupe Siege et sa démo Drop Dead et Repulsion avec son album Horrified. Repulsion est, avec son album créé en 1986, le pionnier du genre. En France, le grindcore a émergé au milieu/fin des années 1990 avec des groupes comme Inhumate, Filthy Charity, Blockheads, Desecrator, puis Sublime Cadaveric Decomposition, suivis quelques années plus tard, 2000, par la création de nombreux groupes de grind volontairement « débiles, second degré » comme Gronibard, Ultra Vomit ou encore Purulent Excretor. Depuis quelque temps, de nouvelles régions du monde tel que l'Asie et l'Amérique Centrale et du Sud commencent à sortir des groupes à fort potentiel (Bathtub Shitter, Gore Beyond Necropsy pour le Japon, Wormrot, et Noxa pour l'Indonésie). Ce qui laisse présager un avenir grandissant pour ce style de musique.

Le grindcore, même s'il reste un phénomène clairement underground, a eu une influence significative sur d'autres genres de musique. Cette influence s'illustre par la récente explosion de groupes de mathcore tels que The Dillinger Escape Plan, Switchback ou Daughters, qui font usage de différents éléments propres au grindcore, ce qui donne un résultat proche de Brutal Truth ou Discordance Axis mais en plus expérimental. Ce nouvel hybride mathcore/grindcore crée cependant une division au sein des fans de grindcore, death metal et hardcore punk, ceux-ci ne considérant pas que ce genre représente l'idéologie punk et la simplicité caractéristique du grind, tandis que les fans de metalcore considèrent cela comme une évolution du grindcore. L'influence du grindcore se fait aussi clairement sentir dans le death metal, avec le sous-genre deathgrind. Brutal Truth aussi bien que Assuck sont considérés comme les pionniers du deathgrind.

Sous genres[modifier | modifier le code]

  • Goregrind : le goregrind est un sous genre du grindcore caractérisé par une voix extrêmement gutturale (utilisant pour ça des effets sonores) et ayant pour thème l'horreur et le gore (Last Days of Humanity, Rompeprop, Carcass).
  • Humor grind : L'Humor Grind n'est pas vraiment un style de grind particulier sur le plan musical, mais il est surtout caractérisé par des paroles volontairement humoristiques. Mêlant reprises de chanson à une sauce plus brutale et compositions fantaisistes, c'est Gronibard et Ultra Vomit pour la France ou encore Excrementory Grindfuckers pour l'Allemagne qui en sont les principaux représentants.

Labels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)"Powerviolence: The Dysfunctional Family of Bllleeeeaaauuurrrgghhh!!". Terrorizer no. 172. July 2008. p. 36-37.
  2. (en) Anthony Bartkewicz. "Screwdriver in the Urethra of Hardcore". Decibel Magazine. Juillet 2007. (Subscription-only site; interview reprinted in full at blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendID=52501650&blogID=285587688 (blacklisted link). Retrieved November 17, 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Mudrian, Choosing Death, L'Histoire du death metal et du grindcore (éditions Camion Blanc) (ISBN 978-2-910196-50-9)
  • Fabien Hein, Hard rock, Heavy metal, metal. Histoire, culture et pratiquants (ISBN 2-913169-08-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]