Powerpop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Power pop)
Aller à : navigation, rechercher

Powerpop

Origines stylistiques Pop rock, beat, rhythm and blues, garage rock
Origines culturelles États-Unis
Royaume-Uni
Instruments typiques Chants
Guitare
Basse
Batterie
Popularité 1976-1982
Voir aussi Punk rock

Sous-genres

Jangle popMod revival

Genres dérivés

BritpopIndie popPop punkNoise pop

Genres associés

New WavePop psychédéliqueSynthpop

Powerpop ou power pop est un terme popularisé dans les années 1970. Plutôt que d'une scène à proprement parler, composée de groupes ayant un passé commun, il s'agit d'un terme regroupant de nombreux artistes dont le point commun est un certain état d'esprit.

Caractéristiques et origine du nom[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La power pop se caractérise par des mélodies proches de la pop, mais dans un esprit rock, influencé par le grunge (the Posies), le rock psychédélique, voire le Hard rock (Cheap Trick). Parmi les éléments typiques de cette musique, on retrouve les harmonies chères à la pop, et les sonorités de guitare de Rickenbacker ou 12 cordes, telles que développées dans les années 60 par the Beatles ou the Byrds.

On retrouve un certain nombre d'influences chez les groupes powerpop, parmi lesquelles :

Il est parfois difficile de distinguer la power pop d'autres genres musicaux, en particulier la new wave, la jangle Pop, le mod revival et les disques les plus pop du Punk (Ramones, We the Kings, Boys, Buzzcocks, etc.)

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le terme fut créé par Pete Townshend, le guitariste des Who lors d'une interview en 1967 pour désigner leur musique, entre mélodies pop sucrées et explosions d'énergie (voir des titres comme Happy Jack, I can't Explain, The Kids Are Alright, etc.).

Il fut repris dans les années 1970 par Greg Shaw, le fondateur du label Bomp! (ayant sorti de nombreux singles de groupes de ce style comme les 20/20 ou encore The Flamin' Groovies) et grand expert du rock contribuant à sa diffusion.

Évolution du genre[modifier | modifier le code]

1962-1975 la naissance de la power pop[modifier | modifier le code]

Si on ne les considère généralement pas comme des formations power pop The Beatles, The Who, The Hollies, Small Faces, The Byrds et The Move sont les influences majeures de ce style posant les bases de ce courant dans les années 1960. Ces groupes ont en commun une vision de la pop fraîche et légère, un style enjoué ne se prenant pas trop au sérieux (une valeur importante de la power pop).

La première vague de power pop proprement dite se compose de quelques formations essentielles telles que Big Star, The Flamin' Groovies ou Badfinger. Les groupes à l'époque ne se qualifiaient pas eux-mêmes ainsi, c'est a posteriori à la fin des années 1970 que le terme s'impose pour qualifier ces quelques groupes franc-tireurs, perdus au milieu du rock progressif du Hard rock ou encore du Glam rock.

1976-1982 le pic de popularité[modifier | modifier le code]

Le punk, marque le développement de nombreux autres genres musicaux, notamment la New Wave, et la Power Pop. En effet l'époque est plus propice aux groupes adeptes des chansons de 3 minutes, le 45 tours fait un retour en force après avoir été boudé par les adeptes de l'album conceptuel. Le genre va alors connaître sa première grande période, notamment à travers le succès des formations parfois étiquetées "skinny tie pop" telles que the Romantics ou the Knack. En Angleterre des formations comme the Jam, Buzzcocks, ou encore XTC sont qualifiées de power pop, même si leurs influences diffèrent des groupes contemporains américains.

Évolution de la power pop depuis les années 80 jusqu'aux années 2000[modifier | modifier le code]

Les années 1980 sont une période relativement calme pour la Power Pop. Le style sera redécouvert, et remis en avant, au début des années 1990 avec le succès de Matthew Sweet, Teenage Fanclub ou encore the Posies.

Souvent affiliée à la catégorie rock indépendant, on y trouve dernièrement une certaine scène américaine représentée par des groupes comme Weezer, The Rentals, Ozma, That Dog, Jimmy Eat World, ou encore les écossais de Baby Chaos (maintenant Deckard)...

D'une partie de cette scène, mélangée aux mélodies punk découle l'emo.

La scène actuelle[modifier | modifier le code]

En Angleterre pas de scène identifiée comme telle, mais les références "power pop" restent très présentes chez de nombreuses formations britanniques telles que Farrah, Futureheads, The Cribs, The Paddingtons, et quelques autres.

En Amérique du Nord, les Exploding Hearts au début des années 2000 ont contribué à faire connaître le style à toute une génération, et bien qu'ayant disparu tragiquement après un album, leur influence a été importante. Ainsi on compte aujourd'hui de nombreuses formations power pop, se revendiquant davantage des Buzzcocks, Undertones, Boys, the Beat ou Ramones que de Big Star ou Badfinger. On citera ainsi les Cute Lepers (signé sur Dammaged Goods en Angleterre), les We the Kings (de Floride), Tranzmitors (du Canada), ou encore Cheap Time.

Principaux Groupes[modifier | modifier le code]

Les années 1970[modifier | modifier le code]

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Les années 1990[modifier | modifier le code]

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]