Rick Nash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nash.

Rick Nash

Photographie de Nash avec le maillot blanc des Blue Jackets de Columbus et le « C » pour capitaine.

Nash avec les Blue Jackets en décembre 2010

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 16 juin 1984,
Brampton (Canada)
Joueur
Position Ailier gauche
Tire de la gauche
Équipe LNH Rangers de New York
Ancienne(s) équipe(s) Blue Jackets de Columbus
A joué pour HC Davos (LNA)
Repêc. LNH 1er choix au total, 2002
Blue Jackets de Columbus
Carrière pro. Depuis 2002

Rick Nash (né le 16 juin 1984 à Brampton, ville de la province de l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien évoluant en tant qu'ailier droit.

Premier choix des Blue Jackets de Columbus de la Ligue nationale de hockey lors du repêchage de 2002, il fait ses débuts avec l'équipe de l'Ohio en 2002-2003. À sa deuxième saison, il marque quarante-et-un buts et remporte le trophée Maurice Richard, récompense qu'il partage avec Jarome Iginla et Ilia Kovaltchouk. En raison d'un lock-out touchant la LNH durant la saison 2004-2005, il émigre en Suisse. Il remporte le titre de champion avec le HC Davos, ainsi que la Coupe Spengler. Il est le capitaine des Blue Jackets depuis 2008 jusqu'à son échange aux Rangers de New York en 2012.

Nash représente le Canada au niveau international et joue huit compétitions avec le maillot à la feuille d'érable. Il remporte trois médailles d'argent et deux d'or, notamment une aux Jeux olympiques de 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts juniors[modifier | modifier le code]

Rick Nash est né le 16 juin 1984 à Brampton en Ontario de Jamie et Liz Nash. Il débute le hockey sur glace à l'âge de trois ans[1] et grandit en étant un fan des Maple Leafs de Toronto ; il idolâtre alors Doug Gilmour et Mats Sundin[2]. En 1999-2000, il joue avec les Marlboros de Toronto dans la Greater Toronto Hockey League où il marque 61 buts et 115 points en 35 matchs[3]. Il est sélectionné au quatrième rang par les Knights de London lors de la séance de repêchage[Note 1] midget[Note 2] de 2000 de la Ligue de hockey de l'Ontario (également désignée par le sigle LHO)[4].

En 2000-2001, il fait ses débuts junior avec les Knights. L'équipe de London parvient à se qualifier pour les séries éliminatoires mais est éliminée en cinq parties par les Otters d'Érié lors du premier tour[5]. Il termine sa saison avec 31 buts et 66 points en 58 matchs en étant le meilleur buteur de l'équipe et deuxième pointeur derrière Mike Stathopoulos[6]. Nash remporte le trophée de la Famille Emms remis à la meilleure recrue[Note 3] à chaque année[7]. Il fait également partie de l'équipe d'étoiles des recrues de la LHO[8] et de celle de la Ligue canadienne de hockey[9]. La saison suivante, Nash termine l'année avec 72 points en 54 matchs et termine encore meilleur buteur des Knights avec 32 réalisations[10]. Les Knights terminent la saison en tant que dernière équipe qualifiée pour les séries avec 65 points. L'équipe de London cause une surprise au premier tour des séries en éliminant les Whalers de Plymouth en six rencontres. Ces derniers avaient 92 points, soit 25 points de plus que les Knights. Les Knights sont finalement éliminés par les Otters d'Érié au deuxième tour[11].

En décembre 2001, Nash joue pour l'équipe canadienne lors du championnat du monde junior 2002 en République tchèque. Ils perdent la finale 5-4 contre la Russie et remportent la médaille d'argent[12]. Nash termine le championnat avec trois points en sept matchs[3]. Quelques mois plus tard, Nash participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey de 2002 et est choisi par les Blue Jackets de Columbus en tant que premier joueur sélectionné[13].

Blue Jackets de Columbus[modifier | modifier le code]

Débuts avec l'équipe[modifier | modifier le code]

Photographie de Barret Jackman avec le maillot bleu des Blues de Saint-Louis.
Barret Jackman remporte le trophée Calder devant Nash en 2003.

Le 7 octobre 2002, il signe son premier contrat avec les Blue Jackets d'une durée de trois ans[14] et fait ses débuts dans l'organisation trois jours plus tard contre les Blackhawks de Chicago au cours du premier match de la saison, une victoire 2-1, dont un but par Nash[15]. C'est la huitième fois qu'un premier choix du repêchage de la LNH marque son premier but à son premier match dans la LNH[16]. Nash termine la saison avec 39 points en 74 matchs le plaçant à la septième place des pointeurs de l'équipe[17]. L'équipe est éliminée des séries avec 69 points et terminent dernière de la division Centrale. Malgré tout, Nash est élu au sein de l'équipe d'étoiles des recrues de la LNH. Il est également candidat pour le trophée Calder de la meilleure recrue mais perd contre Barret Jackman des Blues de Saint-Louis[18].

Lors de la saison 2003-2004, Nash est sélectionné pour jouer le 54e Match des étoiles. Nash, alors âgé de 19 ans et 237 jours, est le plus jeune joueur depuis Wendel Clark (19 ans et 102 jours) en 1986 à participer au Match des étoiles[16]. Il marque 41 buts et est le meilleur buteur de l'équipe et de la ligue, à égalité avec Ilia Kovaltchouk des Thrashers d'Atlanta et Jarome Iginla des Flames de Calgary. Ils remportent donc à trois le trophée Maurice Richard du meilleur buteur[19]. Il devient également le premier joueur de moins de 20 ans depuis Jimmy Carson en 1987-1988 à marquer plus de 40 buts en une saison[16]. Néanmoins les résultats collectifs ne suivent pas et les Blue Jackets sont écartés des séries avec la quatrième place de leur division[20].

Saison en Suisse[modifier | modifier le code]

La saison 2004-2005 de la LNH est annulée en raison d'un lock-out et Nash part rejoindre le HC Davos dans la Ligue nationale A en Suisse. L'équipe compte également d'autres joueurs de la LNH comme Joe Thornton et Niklas Hagman[21]. En décembre 2004, le HC Davos, comme chaque année, participe à la Coupe Spengler qui a lieu entre Noël et le Nouvel an. L'équipe suisse remporte pour la treizième fois cette compétition contre le HC Sparta Prague[22]. Nash et son coéquipier le gardien suisse Jonas Hiller sont nommés au sein de l'équipe d'étoiles du tournoi[23].

Nash termine la saison en tant que meilleur buteur de l'équipe avec 26 buts et deuxième pointeur avec 46 points derrière Thornton qui en compte 54[24]. Le HC Davos termine deuxième du classement général avec 58 points, soit sept points de retard derrière le HC Lugano. Lors des séries éliminatoires, l'équipe de Davos élimine tour à tour les Rapperswil-Jona Lakers et le CP Berne pour retrouver en finale le ZSC Lions, troisième du classement de la saison régulière. Davos remporte le titre de champion de Suisse en battant le club zurichois quatre matchs à un[25].

Fin avril 2005, Nash prend part au championnat du monde avec l'équipe du Canada. Lors du premier match contre la Lettonie, l'Ontarien réussit un coup du chapeau auquel il ajoute une passe[26]. Invaincus durant le tour préliminaire puis comptant trois victoires et un nul en cinq matchs à l'issue du tour de qualification, les Canadiens se qualifient pour la phase finale du tournoi. Ils y éliminent tour à tour la Slovaquie et la Russie et atteignent la finale contre la République tchèque[27]. Le Canada perd ce dernier match 3-0 avec un blanchissage[Note 4] de Tomáš Vokoun[28]. Nash connaît un très bon tournoi puisqu'il termine meilleur buteur du championnat avec neuf buts en autant de parties tandis son coéquipier avec le HC Davos, Joe Thornton, termine meilleur pointeur avec seize points, un de plus de Nash. Le joueur des Blue Jackets fait également partie de l'équipe-type du tournoi avec Thornton et Jaromír Jágr en attaque, Marek Židlický et Niklas Kronwall en défense et Vokoun dans les buts[29].

Retour avec les Blue Jackets[modifier | modifier le code]

Photographie de Nash avec le maillot des Blue Jackets de Columbus et le « A » pour assistant-capitaine.
Nash en décembre 2006.

Nash revient avec les Blue Jackets pour la saison 2005-2006 et signe une prolongation de contrat de cinq ans et 27 millions de dollars[30]. Des problèmes de genou et de cheville mettent Nash à l'écart de la compétition pendant une bonne partie de la première moitié de la saison[31]. Peu de temps après son retour au jeu, il est choisi pour jouer avec l'équipe du Canada pour les Jeux olympiques d'hiver en février 2006 se tenant à Turin en Italie. Les Canadiens gagnent trois des cinq matchs du premier tour terminant troisièmes du classement[32]. Malheureusement pour eux, les Canadiens perdent les quarts de finale face à l'équipe de Russie sur un blanchissage 2-0 d'Ievgueni Nabokov et se classe à la septième place du tournoi[33].

De retour avec Columbus, Nash réussit son premier coup du chapeau dans la LNH le 7 avril 2006 lors d'une défaite en tir de fusillade sur la glace des Red Wings de Détroit[34]. Nash récolte 54 points en autant de matchs et en tant que deuxième pointeur de l'équipe derrière les 65 points de David Výborný[35]. Nash termine également en tant que meilleur buteur de l'équipe avec 31 buts[36]. Malgré tout, les Blue Jackets sont éliminés de la course aux séries avec la troisième place de la division[35] ; les Blackhawks de Chicago et les Blues de Saint-Louis terminent avec un pire résultat que Columbus[37].

En 2006-2007, Nash marque son 100e but en carrière le 16 décembre 2006 lors d'une défaite 6-4 contre les Blackhawks de Chicago[38]. Le 24 février 2007, il marque son premier but en infériorité numérique lors d'une victoire 3-2 contre les Rangers de New York[38],[39]. Nash termine la saison avec 27 buts, étant de nouveau le meilleur buteur de l'équipe, et 57 points, deuxième derrière Výborný qui compte 64 points. Les Blue Jackets terminent la saison en tant que quatrièmes de la division et sont, encore une fois, non qualifiés pour les séries[40].

Fin avril, Nash prend part au championnat du monde à Moscou en Russie. Après des victoires contre les Suisses en quarts de finale et les Suédois en demi-finale[41], l'équipe canadienne parvient à remporter la médaille d'or après avoir battu la Finlande 4-2 en finale grâce au but gagnant de Nash inscrit vers la fin du troisième tiers-temps. Il est désigné meilleur joueur[Note 5] du match pour le Canada et fait également partie des meilleurs joueurs canadiens du tournoi selon leur entraîneur Andy Murray en compagnie de Matthew Lombardi et Shane Doan[42]. Durant le championnat, Nash récolte une fiche de six buts et onze points en neuf matchs[9]. Il est désigné meilleur joueur du tournoi et fait partie de l'équipe-type en compagnie d'Alekseï Morozov et Ievgueni Malkine[43].

La saison suivante, le 17 janvier 2008 contre les Coyotes de Phoenix, Nash déjoue deux défenseurs et le gardien Mikael Tellqvist où il marque un but à la dernière minute de jeu qui s'avère être le but gagnant[40]. Ce but est alors considéré comme étant « le but de l'année » par les commentateurs[44] et est également nominé aux ESPY Awards dans la catégorie « best play of the year (« meilleur jeu de l'année »)[45]. » Lors du 56e Match des étoiles à Atlanta, il bat le record du but le plus rapide en 12 secondes au début du match[45], record appartenant jusqu'alors à Ted Lindsay avec 19 secondes depuis 1950[46]. Jouant pour la conférence de l'Ouest, il termine la rencontre avec un coup du chapeau mais Eric Staal remporte le titre de meilleur joueur du match et l'Est a battu l'Ouest par la marque de 8 à 7[47].

Le 12 mars 2008, Nash devient le cinquième capitaine de l'histoire de l'équipe[40] après l'échange d'Adam Foote à l'Avalanche du Colorado le 26 février[48]. Nash termine la saison en tant que meneur de l'équipe pour les buts (38) et les points (69) mais l'équipe de l'Ohio est éliminée de la course aux séries avec 80 points et la quatrième place de la division[49].

Nash joue le championnat du monde qui se déroule à Québec et Halifax. Lors du match de la finale pour la médaille d'or contre la Russie, les Canadiens mènent la rencontre 4-2 après deux tiers, mais Alekseï Terechtchenko et Ilia Kovaltchouk égalisent la marque à quatre buts partout en fin de match. Lors de la période de prolongation, Nash tente de dégager le palet mais il tire involontairement au-dessus de la baie vitrée. Ceci est le résultat d'une pénalité et Kovaltchouk profite de cette supériorité numérique pour marquer un nouveau but et enlever la médaille d'or[50]. Alors que le Canada doit se contenter de la médaille d'argent, il fait partie l'équipe-type du tournoi aux côtés d'Aleksandr Ovetchkine et de Dany Heatley, ce dernier est nommé meilleur joueur du tournoi avec douze buts et vingt points en neuf parties pendant que Nash totalise treize points[51].

Saisons en tant que capitaine[modifier | modifier le code]

Photographie de Nash avec le maillot de l'équipe du Canada.
Nash avant le début de la finale pour la médaille d'or contre les États-Unis aux jeux olympiques de 2010 à Vancouver.

Le 18 janvier 2009 contre les Canucks de Vancouver, Nash réalise son 318e point avec l'équipe pour devenir le meilleur pointeur de l'histoire des Blue Jackets[38]. Le 7 mars lors d'une victoire 8-2 contre les Red Wings de Détroit, Nash devient le premier joueur depuis Maurice Richard en 1947-1948 à réaliser un coup du chapeau sans aucune aide dans les trois buts[40]. Nash termine meilleur pointeur avec 79 points, un record pour l'équipe[52], et les Blue Jackets terminent avec 41 victoires et 92 points pour la quatrième place de la division. Avec la septième place de l'association de l'Ouest, les Blue Jackets parviennent pour la première fois de leur histoire aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley[53]. Alors qu'ils rencontrent les Red Wings de Détroit, les Jackets sont rapidement éliminés des séries en quatre rencontres[54]. Le 18 juin, lors de la cérémonie de remise de trophées de la LNH, Nash reçoit le Trophée de la Fondation de la LNH pour son engagement et service auprès des œuvres de charité de la communauté[55]. Le 3 juillet 2009, les Blue Jackets et Nash s'entendent pour une prolongation de contrat de huit nouvelles saisons pour 62,4 millions de dollars soit une moyenne de 7,8 millions de dollars par saison, le contrat entrant en vigueur à la saison 2010-2011[56]. Nash réalise trois sommets importants au cours de la saison 2009-2010, son 200e but le 24 octobre 2009, son 400e point le 18 janvier et son 500e match le 4 février[38]. Fin 2009, Nash est désigné pour faire partie de la délégation canadienne aux Jeux olympiques qui se déroulent au mois de février à Vancouver au Canada. Cinq autres joueurs des Blue Jackets sont sélectionnés pour les Jeux : Samuel Påhlsson et Fredrik Modin pour la Suède, Jan Hejda pour la République tchèque, Milan Jurcina pour la Slovaquie ainsi que Fiodor Tioutine pour la Russie[57].

Lors de la compétition, le Canada termine la première phase à la sixième place générale, avant d’éliminer l'Allemagne, la Russie et la Slovaquie. Ils atteignent alors la finale qui se joue contre les Américains, seule équipe à avoir battu l'équipe organisatrice jusque-là. Les deux équipes étant à égalité deux buts partout après le temps réglementaire, elles jouent des prolongations. Au bout de sept minutes, Sidney Crosby récupère une passe de Jarome Iginla et réussit à tromper Ryan Miller entre ses jambières pour offrir au Canada la huitième médaille d'or au hockey et la quatorzième médaille d'or des Jeux de 2010[58].

Photographie de Nash avec le maillot des Blue Jackets.
Nash avec les Blue Jackets en octobre 2011.

Après cette compétition, Nash retourne dans l'Ohio et à la fin de la saison, il compte 33 buts et 67 points en 76 parties terminant meilleur pointeur de l'équipe pour une troisième saison de suite. Malgré tout, les Blue Jackets sont éliminés de la course aux séries avec la dernière place de la division et la quatorzième place de la conférence avec 79 points[59]. Les Oilers d'Edmonton ont une pire fiche que les Blue Jackets avec 62, soit 17 de moins que l'équipe de l'Ohio[60].

Le capitaine des Blue Jackets connaît une autre bonne saison en 2010-2011 en terminant en tant que meneur de l'équipe pour les buts (32), les assistances (34) et les points (66)[61]. Nash termine sixième pour les tirs au but avec 305 tentatives derrière, notamment, les 367 tirs d'Aleksandr Ovetchkine[62]. Malheureusement pour eux, les Blue Jackets terminent la saison à la dernière place de leur division avec une non-qualification pour les séries avec une récolte de 81 points[63]. Nash prend part au championnat du monde en Slovaquie où il est nommé capitaine[64]. Invaincus lors du tour préliminaire et du tour de qualification, c'est en quarts de finale contre les Russes que les joueurs canadiens s'avouent vaincus par la marque de deux buts à un[65].

La saison suivante, les Blue Jackets connaissent le pire départ d'une équipe de la LNH en 19 ans avec une fiche de 2 victoires, 12 défaites et une défaite en fusillade pour seulement 5 points[66]. Nash est alors impliqué dans de nombreuses rumeurs de transactions et se dit prêt à lever sa clause de non-échange si les Jackets ont l'intention de le transférer[67],[68]. La date limite des échanges du 27 février 2012 passée, le directeur-général de l'équipe Scott Howson révèle que Nash a demandé à être échangé et que son échange pourrait aider l'équipe à sa reconstruction[69]. À la fin de la saison, Nash est le meneur de l'équipe pour les buts (30) et points (59)[70] mais les Jackets terminent bons derniers de leur association et également de la ligue[71].

Rangers de New York[modifier | modifier le code]

Photographie de Nash avec le maillot blanc des Rangers de New York.
Nash avec les Rangers en mars 2013.

Le 23 juillet 2012, il est échangé aux Rangers de New York avec Steven Delisle et un choix conditionnel de troisième tour en 2013 en retour de Brandon Dubinsky, Artiom Anissimov, Tim Erixon et un choix de premier tour au repêchage de 2013[72].

Après l'échec des négociations entre la LNH et le syndicat des joueurs qui force la ligue à décréter un nouveau lock-out, Nash retourne en Suisse pour jouer avec le HC Davos dans la Ligue nationale A. Il retrouve Joe Thornton, qui signe également avec l'équipe du canton des Grisons après un premier passage lors de la grève en 2004-2005[73]. Après seulement deux matchs avec l'équipe, il se blesse à l'épaule mais sa blessure n'est pas sérieuse[74]. Il compte 12 buts et 18 points en 17 parties le jour où la LNH et l'Association des joueurs ont réussi à trouver une nouvelle entente en janvier 2013 où la saison regulière dure 48 matchs[75].

À sa première saison avec sa nouvelle équipe, Nash joue 44 parties, inscrivant 21 buts et autant d'aides pour un total de 42 points. Il termine meilleur buteur et deuxième pointeur de l'équipe derrière Derek Stepan qui compte deux points de plus de Nash[76]. Sixièmes de l'association de l'Est et deuxièmes de la division Atlantique[77], les Rangers sont opposés aux Capitals de Washington, meneurs de la division Sud-Est. New York prend sept matchs pour éliminer l'équipe puis affronte au second tour les Bruins de Boston[78]. Ces derniers éliminent facilement les Rangers quatre matchs à un[79]. Nash ne marque qu'un seul but aux cours des 12 matchs éliminatoires de l'équipe[80].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[81]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1999-2000 Marlboros de Toronto GTHL 34 61 54 115 34 - - - - -
2000-2001 Knights de London LHO 58 31 35 66 56 4 3 3 6 8
2001-2002 Knights de London LHO 54 32 40 72 88 12 10 9 19 21
2002-2003 Blue Jackets de Columbus LNH 74 17 22 39 78 - - - - -
2003-2004 Blue Jackets de Columbus LNH 80 41 16 57 87 - - - - -
2004-2005 HC Davos LNA 44 26 20 46 83 15 9 2 11 26
2005-2006 Blue Jackets de Columbus LNH 54 31 23 54 51 - - - - -
2006-2007 Blue Jackets de Columbus LNH 75 27 30 57 73 - - - - -
2007-2008 Blue Jackets de Columbus LNH 80 38 31 69 95 - - - - -
2008-2009 Blue Jackets de Columbus LNH 78 40 39 79 52 4 1 2 3 2
2009-2010 Blue Jackets de Columbus LNH 76 33 34 67 58 - - - - -
2010-2011 Blue Jackets de Columbus LNH 75 32 34 66 34 - - - - -
2011-2012 Blue Jackets de Columbus LNH 82 30 29 59 40 - - - - -
2012-2013 HC Davos LNA 17 12 6 18 8 - - - - -
2012-2013 Rangers de New York LNH 44 21 21 42 26 12 1 4 5 0
Totaux LNH 718 310 279 589 594 16 2 6 8 2

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition[14]
Année Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2002 Championnat du monde junior 7 1 2 3 2 +3 médaille d'argent Médaille d'argent
2005 Championnat du monde 9 9 6 15 8 +7 médaille d'argent Médaille d'argent
2006 Jeux olympiques 6 0 1 1 10 -2 Septième place
2007 Championnat du monde 9 6 5 11 4 +7 médaille d'or Médaille d'or
2008 Championnat du monde 9 6 7 13 6 +9 médaille d'argent Médaille d'argent
2010 Jeux olympiques 7 2 3 5 0 +1 médaille d'or Médaille d'or
2011 Championnat du monde 7 2 3 5 2 +4 Cinquième place

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

Prédécesseurs et successeurs[modifier | modifier le code]

Précédé par Rick Nash Suivi par

Derek Roy
Trophée de la Famille Emms
2001

Patrick O'Sullivan

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « repêchage » correspond au mot anglais de Draft et désigne un évènement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, où les équipes d'une catégorie sélectionnent des sportifs issus d'une autre catégorie – souvent une catégorie de joueurs plus jeunes.
  2. Le terme « midget » est un terme de hockey désignant une catégorie de jeunes joueurs de hockey. Il s'agit de la catégorie plus jeune que les joueurs juniors soit 15, 16 et 17 ans. Littéralement le terme anglais midget désigne une personne exceptionnellement petite.
  3. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  4. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  5. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « JockBio: Rick Nash Biography », sur www.jockbio.com (consulté le 20 février 2012).
  2. (en) Michael DiFranco, « Rick Nash – Biography », sur The Hockey Writers (consulté le 6 mars 2012).
  3. a et b « Rick Nash - Statistiques », sur www.nhl.com.
  4. (en) « 2000 OHL Midget Priority Draft », sur members.shaw.ca (consulté le 20 février 2012).
  5. OHL Information Guide 2010-11, p. 94.
  6. (en) « London Knights 2000-01 hockey team player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 20 février 2012).
  7. OHL Information Guide 2010-11, p. 136.
  8. OHL Information Guide 2010-11, p. 150.
  9. a et b (en) « Rick Nash, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 20 février 2012).
  10. (en) « London Knights 2001-02 hockey team player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 20 février 2012).
  11. OHL Information Guide 2010-11, p. 93.
  12. Marc Branchu, « Championnat du monde juniors des moins de 20 ans 2001/02 », sur Hockeyarchives (consulté le 20 février 2012)
  13. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 293.
  14. a et b (en) « Rick Nash », sur Eliteprospects.com (consulté le 9 août 2013)
  15. (en) « Rick Nash - 2002-2003 Game log - NHL.com - Players », sur NHL.com (consulté le 20 février 2012).
  16. a, b et c 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 76.
  17. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 246.
  18. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 296.
  19. NHL records 2010, p. 215.
  20. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 244.
  21. Marc Branchu, « Présentation du championnat de Suisse de hockey sur glace 2004/05 », sur Hockeyarchives.com (consulté le 20 février 2012).
  22. (en) « Spenglercup.ch - History », sur Spengler Cup (consulté le 20 février 2012).
  23. Marc Branchu, « Matches et tournois amicaux internationaux 2004/05 », sur Hockeyarchives.com (consulté le 10 août 2013).
  24. (en) « Davos 2004-05 hockey team player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 20 février 2012).
  25. Marc Branchu, « Championnat de Suisse de hockey sur glace 2004/05 », sur Hockeyarchives.com (consulté le 20 février 2012).
  26. Nicolas Leborgne, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Lettonie - Canada (30 avril 2005) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 28 février 2012).
  27. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Russie - Canada (14 mai 2005) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 6 mars 2012).
  28. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace République tchèque - Canada (15 mai 2005) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 28 février 2012).
  29. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2005 », sur Hockeyarchives.com (consulté le 28 février 2012).
  30. (en) CBC Sports, « Blue Jackets lock up Rick Nash », sur CBC Sports,‎ 8 août 2005 (consulté le 29 février 2012).
  31. (en) « Rick Nash », sur TSN (consulté le 29 février 2012).
  32. Marc Branchu, « Jeux Olympiques de Turin 2006 - Hockey sur glace », sur Hockeyarchives.com (consulté le 29 février 2012).
  33. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Russie - Canada (22 février 2006) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 29 février 2012).
  34. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 210.
  35. a et b 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 242.
  36. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 220.
  37. (en) « 2005-2006 Division Standings - NHL.com - Standings », sur NHL.com (consulté le 29 février 2012).
  38. a, b, c et d 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 75.
  39. (en) « Blue Jackets vs. Rangers - 02/24/2007 - Columbus Blue Jackets - Recap », sur Columbus Blue Jackets,‎ 24 février 2007 (consulté le 29 février 2007).
  40. a, b, c et d 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 240.
  41. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2007 », sur Hockeyarchives (consulté le 8 mars 2012)
  42. Jérémie Dubief, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Finlande (13 mai 2007) », sur Hockeyarchives (consulté le 8 mars 2012)
  43. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2007 », sur Hockeyarchives (consulté le 13 août 2012).
  44. (en) Kevin Allen, « Nash's picture-perfect goal is snapshot of talent », sur USA Today,‎ 28 janvier 2008 (consulté le 2 mars 2012).
  45. a et b (en) « Rick Nash », sur www.bramptonsports.ca (consulté le 2 mars 2012).
  46. NHL records 2010, p. 238.
  47. (en) « NHL.com - 2008 NHL All-Star Game », sur NHL.com (consulté le 2 mars 2012).
  48. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 276.
  49. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 238.
  50. Marc Branchu, « Match de hockey sur glace Canada - Russie (18 mai 2008) », sur Hockeyarchives (consulté le 13 août 2012).
  51. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2008 », sur Hockeyarchives (consulté le 13 août 2012).
  52. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 222.
  53. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 236.
  54. NHL records 2010, p. 243.
  55. (en) « Columbus Blue Jackets Captain Rick Nash Named Recipient of 2008-09 NHL Foundation Player Award », sur Columbus Blue Jackets,‎ 18 juin 2009 (consulté le 9 août 2013).
  56. (en) CBC Sports, « Nash inks 8-year deal with Blue Jackets », CBC,‎ 3 juillet 2009 (consulté le 26 juillet 2009)
  57. (en) « Blue Jackets Forward Rick Nash Named to Canadian Olympic Team; Defenseman Jan Hejda Named to Czech Republic Team », sur Columbus Blue Jackets,‎ 30 décembre 2009 (consulté le 6 mars 2012).
  58. « Jeux olympiques d'hiver 2010 - États-Unis 2 - Canada 3 (Prolongation) », sur le site officiel de Hockey Canada (consulté le 4 décembre 2010).
  59. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 234.
  60. (en) « 2009-2010 Conference Standings - NHL.com - Standings », sur NHL.com (consulté le 6 mars 2012).
  61. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 132.
  62. (en) « 2010-2011 - Regular Season - All Skaters - Summary - Shots - NHL.com - Stats », sur NHL.com (consulté le 6 mars 2012).
  63. 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide, p. 124.
  64. (en) « Columbus Blue Jackets Rick Nash Named Captain For Team Canada at the 2011 IIHF World Championships », sur Columbus Blue Jackets,‎ 25 avril 2011 (consulté le 13 août 2012).
  65. Marc Branchu, « Canada - Russie (Mondiaux 2011, quart de finale) », sur Hockeyarchives,‎ 12 mai 2011 (consulté le 13 août 2012).
  66. (en) « Worst start in 19 years », sur BlueJackets Xtra,‎ 12 novembre 2011 (consulté le 13 août 2012).
  67. (en) Lyle Richardson, « Rick Nash tops many teams' wish lists », sur The Hockey News,‎ 21 novembre 2011 (consulté le 13 août 2012).
  68. (en) Joe Yerdon, « Rick Nash would waive his no-trade clause if Blue Jackets wanted to move him », sur NBC Sports,‎ 5 janvier 2011 (consulté le 13 août 2012).
  69. « Howson révèle que Nash voulait partir », sur RDS.ca,‎ 27 février 2012 (consulté le 13 août 2012).
  70. (en) « 2011-12 Columbus Blue Jackets roster and statistics » (consulté le 9 août 2013)
  71. « Classement de la Ligue 2011-2012 », sur NHL.com (consulté le 9 août 2013).
  72. « Direction Big Apple pour Rick Nash », sur RDS.ca,‎ 23 juillet 2012 (consulté le 13 août 2012).
  73. « Nash, Thornton et compagnie en Suisse », sur RDS.ca,‎ 17 septembre 2012 (consulté le 12 octobre 2012).
  74. « R. Nash n'est pas blessé sérieusement », sur RDS.ca,‎ 29 septembre 2012 (consulté le 8 août 2013)
  75. « La saison régulière commencera le samedi 19 janvier avec 26 équipes en action », sur www.nhl.com,‎ 13 janvier 2013 (consulté le 13 janvier 2013)
  76. (en) « 2012-13 New York Rangers roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 8 août 2013)
  77. « Classement par association 2012-2013 », sur NHL.com (consulté le 9 août 2013).
  78. (en) Jeff Z. Klein, « One-Sided Ending to a Tense Playoff Duel », sur www.nytimes.com,‎ 13 mai 2013 (consulté le 9 août 2013)
  79. (en) Ben Shpigel, « Offense Vanishes; Rangers Follow », sur www.nytimes.com,‎ 25 mai 2013 (consulté le 9 août 2013)
  80. (en) Pat Leonard et Stephen Lorenzo, « Rick Nash comes up short for NY Rangers in playoffs », sur www.nydailynews.com,‎ 26 mai 2013 (consulté le 9 août 2013)
  81. (en) « Rick Nash hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ 2010, 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Columbus Blue Jackets, 2011-12 Columbus Blue Jackets Media Guide,‎ 2011, 301 p.
  • (en) Ontario Hockey League, 2010-11 OHL Information Guide,‎ 2010, 188 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 23 août 2013 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.