Série éliminatoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans le sport, une « série éliminatoire » ou barrage (en anglais « playoffs ») est un type de compétition qui se déroule généralement après une saison ou série régulière.

Généralités[modifier | modifier le code]

À l'issue de la première phase, les meilleurs participants ou équipes s'affrontent dans un système de tours (ou rondes) successifs à élimination directe (quart de finale, demi-finale, finale) comme dans un tournoi. La formule d'attribution des places varie selon les ligues et les époques ; par exemple, la première équipe peut affronter la huitième, la seconde contre la septième, la troisième contre la sixième et la quatrième contre la cinquième. Ensuite, l'équipe gagnante du premier duo peut affronter l'équipe gagnante du troisième duo et l'équipe gagnante du duo deux va jouer contre celle du duo quatre. Les deux équipes gagnantes s'affrontent ensuite en finale. Parfois aussi, quand la ligue est divisée en divisions ou conférences, un champion est déterminé pour chacune d'elles et la finale est jouée entre les gagnants.

Une série peut se jouer en plusieurs matchs et dans ce cas, une équipe doit remporter un certain nombre de matchs pour remporter le tour. Tous les matchs ne sont pas obligatoirement joués, seul le nombre de matchs requis dans une série le sont. Ainsi, par exemple, dans une série se jouant au meilleur des cinq matchs, la première équipe qui gagne trois matchs passe le tour. Un tour préliminaire peut être joué avant le premier tour à proprement parler des séries et ce tour préliminaire peut se jouer avec moins de matchs que pour les séries éliminatoires.

Les séries éliminatoires sont particulièrement utilisées dans les sports populaires en Amérique du Nord : hockey sur glace, basket-ball, baseball et le football américain ou canadien. Au hockey, baseball ou basket-ball le gagnant est l'équipe qui gagne le plus de parties. Au football américain il n'y a qu'un match, le vainqueur passant au tour suivant.

Pour ce qui concerne le basket-ball, les séries éliminatoires de la NBA se disputent au meilleur des sept matchs[1] alors que celles du championnat de France Pro A se disputent au meilleur de trois matchs[2].

Dans le cas du rugby à XV, la série éliminatoire consiste généralement en deux demi-finales, disputées entre les équipes classées aux quatre premières places lors de la saison régulière (1er contre 4e et 2e contre 3e), puis une finale entre les vainqueurs des demi-finales. Le Top 14 a élargi les barrages en 2009 à six équipes, les deux premiers étant qualifiés d'office pour les demi-finales.

En football, le terme de barrages est parfois utilisé pour désigner des matchs joués en fin de saison, afin de déterminer qui, entre deux équipes, gagne le droit d'évoluer dans une division supérieure la saison suivante.

Baseball[modifier | modifier le code]

Ligue majeure de baseball[modifier | modifier le code]

La Ligue majeure de baseball est formée de deux composantes : la Ligue nationale et la Ligue américaine. Les champions de ces deux ligues s'affrontent pour le titre ultime en Série mondiale depuis 1903. Celle-ci est jouée au meilleur de sept parties, un club devant gagner quatre matchs pour être le vainqueur, à l'exception des finales de 1903, 1919, 1920 et 1921 où elle s'est décidée au meilleur de neuf rencontres. Plusieurs formats de séries éliminatoires ont été utilisés au fil des ans. De la première année où la Série mondiale fut disputée jusqu'à la saison 1968, les éliminatoires étaient essentiellement la Série mondiale puisque les champions de chaque ligues (et participants à cette grande finale) étaient choisis en fonction de leur nombre de victoires en saison régulière. Des expansions successives amènent un plus grand nombre d'équipes et celles-ci sont classées en deux divisions. De 1969 à 1993, deux séries appelées Série de championnat de la Ligue nationale et Série de championnat de la Ligue américaine précèdent la Série mondiale. Elles sont jouées au meilleur de cinq parties de 1969 à 1984, puis au meilleur de sept parties de 1985 à 1993.

Les deux ligues passent de deux à trois divisions chacune en 1994 mais une grève des joueurs cause l'annulation des éliminatoires cette année-là. Le nouveau format éliminatoire adopté pour 1994 est donc mis en application pour la première fois en 1995 et demeure inchangé jusqu'en 2011. Huit équipes plutôt que quatre se qualifiant pour les éliminatoires, celles-ci sont jouées sur trois rondes. La première ronde, disputée au meilleur de cinq parties, s'appelle la Série de divisions. Il y a deux Séries de divisions dans la Ligue nationale et deux dans la Ligue américaine, menant à l'élimination de quatre clubs. Les quatre survivants jouent ensuite les Séries de championnats, puis la Série mondiale entre les deux équipes restantes.

En 2012, le baseball majeur fait passer de huit à dix le nombre d'équipe qualifiées pour ses séries éliminatoires. Du nombre, six sont les équipes ayant terminé premières de leur division, et les quatre autres clubs sont les deux ayant gagné le plus de matchs de saison régulière en Ligues américaine et nationale. Les champions de divisions passent directement en Séries de divisions, mais les quatre autres équipes doivent s'affronter en matchs de barrage, une rencontre unique dans chaque ligue (Américaine et Nationale) à l'issue de laquelle un club avance à la ronde éliminatoire suivante et l'autre est éliminé. Les séries de divisions, séries de championnats et la Série mondiale demeurent inchangées.

Football association[modifier | modifier le code]

Major League Soccer[modifier | modifier le code]

Le Galaxy remporte la Coupe MLS en 2011 à Los Angeles.

Depuis la saison 2012, la Major League Soccer (MLS) comprend 19 équipes réparties en deux conférences : 10 dans la conférence de l'Est et 9 dans la conférence de l'Ouest. Un total de 10 équipes sur 19 se qualifient pour les séries éliminatoires, soit les 5 meilleurs clubs de chaque conférence. Les équipes occupant les trois premières places dans l'Est ou l'Ouest passent automatiquement en demi-finales de conférence. Les clubs de quatrième et cinquième position s'affrontent dans un match unique, l'équipe de quatrième place jouant à domicile, et le perdant de ce match est éliminé.

Huit équipes se retrouvent qualifiées pour les demi-finales de conférence : le club (4e ou 5e de sa conférence) ayant remporté le premier match éliminatoire visite le club de première position, alors que le club ayant terminé second accueille celui de troisième place. Les gagnants de ces matchs uniques passent en finale de conférence, le club ayant conservé la meilleure fiche en saison régulière étant encore une fois l'hôte. Enfin, les gagnants des deux conférences sont opposés en finale de la Coupe MLS, un match unique joué dans un stade qui a été déterminé au préalable. Le match final peut donc être joué sur un terrain qui n'est pas celui d'un ou l'autre des clubs y participant. Les éliminatoires de la MLS débutent fin octobre et la finale est disputée à la fin novembre ou au tout début de décembre.

Bris d'égalités[modifier | modifier le code]

En saison régulière, un club reçoit trois points pour une victoire et un point pour un match nul. En cas d'égalité aux points, des scènarios de bris d'égalité existent pour déterminer le classement final de la saison. Depuis la saison 2012, ces critères sont considérés jusqu'à ce que les clubs soient départagés[3]  :

  • Total le plus élevé de buts marqués durant l'entière saison.
  • Meilleur différentiel de buts (buts marqués moins buts alloués) durant l'ensemble de la saison.
  • Club ayant le plus bas total de points disciplinaires (un point par faute, 3 par premier carton jaune, 5 par second carton jaune résultant en un carton rouge, 6 par carton rouge sans carton jaune reçu auparavant, 6 points pour avoir été suspendu par la ligue[4]).
  • Le plus de buts marqués lors de matchs joués sur le terrain des adversaires (à l'étranger).
  • Meilleur différentiel de buts dans les matchs à l'étranger.
  • Le plus de buts marqués à domicile.
  • Meilleur différentiel de buts dans les matchs à domicile.
  • Comme ultime recours, un pile ou face tenu entre deux clubs ou plus.

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey opposent 16 équipes depuis la saison 1979-1980 et culminent par la finale de la Coupe Stanley. La première ronde éliminatoire est jouée au meilleur de cinq parties et les trois suivantes au meilleur de sept parties de l'année 1980 jusqu'aux éliminatoires suivant la saison régulière 1986-1987. Depuis la saison 1987-1988, les quatre rondes sont au meilleur de sept parties. La manière dont les équipes s'y qualifient change à partir de la 1993-1994 : depuis cette date, le classement dans les différentes divisions a peu d'incidence, sauf pour les équipes de première place automatiquement qualifiées pour les éliminatoires. Les autres clubs sont qualifiés en fonction de leur position au classement des Association de l'Est et de de l'Ouest.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Page sur les séries de la NBA sur http://www.nba.com.
  2. (fr) Règlement du championnat de France de basket-ball - Article 262 [PDF]
  3. (en) Competition Rules and Regulations, site de la MLS consulté le 15 mars 2013.
  4. (en) Disciplinary Points System, site de la MLS consulté le 15 mars 2013.