Capitaine (hockey sur glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir capitaine.

Au hockey sur glace, chaque équipe a un capitaine désigné, portant la lettre « C » sur son chandail. Selon la tradition, elle est placée à l'avant, du côté gauche. Dans la Ligue nationale de hockey (désigné par le sigle LNH), l'équipe des Red Wings de Détroit est la seule à poser la lettre du côté droit, en raison de la position du logo de l'équipe sur les nouveaux chandails qui ne laisse pas assez de place à gauche.

Responsabilités et importance[modifier | modifier le code]

Selon les règlements de la Fédération internationale de hockey sur glace (également désignée par le sigle anglais IIHF)[1] et de la LNH[2], le capitaine de l'équipe (s'il n'est pas sur la glace, le capitaine-adjoint) est le seul joueur autorisé à discuter avec les arbitres concernant l'interprétation des règlements.

Bien que ces règlements ne prévoient aucune autre distinction entre le capitaine et ses coéquipiers, le capitaine qui évolue dans le hockey professionnel nord-américain a un certain nombre de responsabilités : leader dans le vestiaire, représentant de l'équipe aux yeux du public et porte-parole des joueurs auprès de la direction de l'équipe. Il doit aussi parfois organiser des activités sociales pour l'équipe.

Au moment de la remise d'un trophée à l'équipe, c'est le capitaine qui, traditionnellement, le reçoit en premier. Ainsi, à la fin des séries éliminatoires, le commissaire de la LNH remet la coupe Stanley au capitaine de l'équipe victorieuse. Il en est de même dans la IIHF, où le capitaine est celui qui reçoit les trophées de son équipe.

Choix du capitaine[modifier | modifier le code]

Le capitaine est choisi par la direction de l'équipe; quelques équipes organisent un vote parmi leurs joueurs afin de désigner un capitaine. De façon générale, ce dernier est un vétéran, mais il peut arriver qu'on choisisse un joueur plus jeune, comme Steve Yzerman (21 ans) en 1986 ou plus récemment Sidney Crosby (19 ans) en 2007. La nomination d'un joueur à titre de capitaine est un moment important qui peut influencer les performances futures de l'équipe et du joueur nouvellement désigné.

Les règlements de la IIHF et de la LNH interdisent la nomination d'un gardien de but à titre de capitaine ou de capitaine-adjoint, en raison des limites de déplacements entre son filet et le banc des joueurs, rendant ainsi difficiles les discussions avec l'entraîneur et l'arbitre. Dans la LNH, les seules exceptions sont Bill Durnan, des Canadiens de Montréal, lors de la saison 1947–1948 et Roberto Luongo, des Canucks de Vancouver, lors de la saison 2008–2009[3], ce dernier ne pouvant agir à titre de capitaine pendant un match, en raison de ce règlement.

Les équipes de la LNH ne sont pas tenues de désigner le même capitaine pour toute la saison, bien que la plupart le fasse. Quelques-unes en nomment deux (Sabres de Buffalo en 2005–2006 et en 2006–2007) ou trois (Canucks de Vancouver en 1990–1991) par saison. D'autres équipes nomment leurs joueurs « capitaine » à tour de rôle, plutôt que de garder le même pendant une longue période (le Wild du Minnesota n'a jamais eu de capitaine permanent jusqu'en 2009, choisissant de changer tous les mois ou tous les deux mois). Toutefois, un seul joueur peut être désigné capitaine au cours d'un même match[2].

Capitaines adjoints[modifier | modifier le code]

Luc Robitaille, des Kings de Los Angeles, portant le « A » d'adjoint sur son chandail.

Les équipes peuvent désigner des capitaines adjoints qui portent la lettre « A » sur leurs chandails comme le capitaine porte le « C ». Quand le capitaine n'est pas sur la glace, le capitaine adjoint présent tient le rôle de capitaine auprès des arbitres. Il doit aussi être rassembleur et leader au sein de l'équipe.

Dans la Ligue nationale de hockey (LNH), les équipes peuvent désigner un capitaine et un maximum de deux capitaines adjoints; elles peuvent en désigner un maximum de quatre, s'il n'y a pas de capitaine. Dans la Ligue canadienne de hockey (LCH), les équipes sont autorisées à nommer un capitaine et un maximum de trois capitaines adjoints. Le règlement de la IIHF stipule que toutes les équipes doivent désigner un capitaine et un maximum de deux capitaines-adjoints.

Tout comme pour le capitaine, les équipes ont le choix de nommer un capitaine adjoint différent à chaque match ou en nommer un pour toute la saison.

Faits importants[modifier | modifier le code]

George Hainsworth est le premier gardien de l'histoire de la LNH à devenir capitaine de son équipe, les Canadiens de Montréal, ceci en 1932-33. Il remplace alors Sylvio Mantha, le gérant de l'équipe, Léo Dandurand, estimant que son gardien passant tout le temps de jeu sur la glace, il doit être celui qui discute avec les arbitres[4].

Dans l'histoire de la LNH, c'est Steve Yzerman, des Red Wings de Détroit, qui a été capitaine le plus longtemps; il a tenu ce rôle pendant 20 saisons (de la saison 1986–1987 à la saison 2005–2006). Brian Bellows a pour sa part été le plus jeune joueur à être nommé capitaine. Il a tenu ce rôle par intérim avec les North Stars du Minnesota, de janvier à mai 1984. Le plus jeune capitaine permanent a été Gabriel Landeskog de l'Avalanche du Colorado, nommé le 4 septembre 2012[5].

Des joueurs d'origine européenne ont aussi fait leur marque dans la LNH. D'abord, Lars-Erik Sjöberg, des Jets de Winnipeg, est le premier joueur à être nommé capitaine. Ensuite, Daniel Alfredsson, des Sénateurs d'Ottawa, est le premier capitaine à avoir conduit son équipe en finale de la coupe Stanley et Nicklas Lidström, des Red Wings de Détroit, est le premier à remporter la coupe Stanley (2008) à titre de capitaine. Finalement, Charlie Gardiner, des Blackhawks de Chicago, l'a aussi remportée en tant que capitaine en 1934, mais il possède aussi la nationalité canadienne et avait déjà évolué dans une équipe nord-américaine.

Dirk Graham, des Blackhawks de Chicago, est le premier joueur de descendance africaine à être nommé capitaine. Pourtant, Jarome Iginla, des Flames de Calgary, est plus largement reconnu comme étant le premier capitaine noir dans l'histoire de la LNH.

Sidney Crosby devient le plus jeune capitaine permanent à avoir soulevé la Coupe Stanley en 2009.

Les plus jeunes capitaines de la LNH[modifier | modifier le code]

Nom Équipe Date de naissance Entrée
en fonction
Âge
au moment de la nomination
Premier match
à titre de capitaine
Âge au
premier match
Type
Brian Bellows North Stars du Minnesota 1er septembre 1964 10 janvier 1984[N 1],[6] 19 ans et 131 jours Intérim
Gabriel Landeskog Avalanche du Colorado 23 novembre 1992 4 septembre 2012[5] 19 ans et 286 jours 19 janvier 2013 20 ans et 57 jours Permanent
Sidney Crosby Penguins de Pittsburgh 7 août 1987 31 mai 2007 19 ans et 297 jours 5 octobre 2007 20 ans et 59 jours Permanent
Vincent Lecavalier Lightning de Tampa Bay 21 avril 1980 1er mars 2000 19 ans et 315 jours 1er mars 2000 19 ans et 315 jours Permanent
Jonathan Toews Blackhawks de Chicago 29 avril 1988 18 juillet 2008 20 ans et 80 jours 10 octobre 2008 20 ans et 164 jours Permanent
Steve Yzerman Red Wings de Détroit 9 mai 1965 7 octobre 1986[7] 21 ans et 151 jours 9 octobre 1986[8] 21 ans et 153 jours Permanent

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La date exacte de l'entrée en fonction de Brian Bellows n'a pas été déterminée. Son prédécesseur, Craig Hartsburg, s'étant blessé le 10 janvier 1984, Bellows a été nommé peu après capitaine par intérim, en janvier 1984.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) [PDF] Fédération internationale de hockey sur glace, « Règles de Jeu IIHF », sur hockeyfrance, International Ice Hockey Federation (consulté le 26 août 2008)
  2. a et b (en) [PDF] National Hockey League, « National Hockey League Official Rules », Triumph Books,‎ 2007 (consulté le 26 août 2008)
  3. (fr) « Le "C" sur le masque », sur hockeyhebdo.com,‎ 8 octobre 2008 (consulté le 8 octobre 2008)
  4. (fr) « Saison 1932-1933 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 4 septembre 2009)
  5. a et b « Landeskog, le plus jeune capitaine de l'histoire », sur www.Radio-Canada.ca (consulté le 4 septembre 2012)
  6. (en) « Brian Bellows, 1982 NHL DRAFT PICK », sur hockeydraftcentral.com,‎ 10 septembre 2005 (consulté le 26 août 2008) : « Became youngest team captain in Minnesota history as a 19-year-old when he filled in for injured Craig Hartsburg after Hartsburg was injured on Jan. 10, 1984. Bellows continued to wear the "C" through the end of 1983-84 season. »
  7. (en) Detroit Free Press, The Captain, Detroit Free Press,‎ 2006, 25 p. (ISBN 978-1572439351), « Captain, My Captain », Red Wings coach Jacques Demers named Steve Yzerman team captain on October 7, 1986
  8. (en) Le Calendrier 1986-87 des Red Wings de Détroit montre le premier match de la saison joué le 9 octobre 1986 contre les Nordiques de Québec et les Statistiques de Carrière de Steve Yzerman career stats montre qu'il joua tous le matchs de cette saison.

Voir aussi[modifier | modifier le code]