Dany Heatley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dany Heatley

Description de cette image, également commentée ci-après

Heatley avec les Sharks de San José en février 2010

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Né le 21 janvier 1981,
Fribourg-en-Brisgau (Allemagne)
Joueur
Position Ailier gauche
Tire de la gauche
Équipe LNH Wild du Minnesota
Ancienne(s) équipe(s) Thrashers d'Atlanta
Sénateurs d'Ottawa
Sharks de San José
A joué pour CP Berne LNA
Ak Bars Kazan (Superliga)
Repêc. LNH 2e choix au total, 2000
Thrashers d'Atlanta
Carrière pro. Depuis 2001

Daniel James Heatley (né le 21 janvier 1981 à Fribourg-en-Brisgau en Allemagne de l'Ouest) est un joueur professionnel de hockey sur glace de nationalité canadienne et allemande. Sa mère est allemande et son père Murray, canadien, est un joueur de hockey sur glace[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Dany Heatley naît le 21 janvier 1981 à Fribourg-en-Brisgau en Allemagne de l'Ouest. Il est un des deux enfants avec Mark de Karin et Murray Heatley, qui jouait avec le ERC Freiburg dans la 2. Bundesliga. Ce dernier connaît sa meilleure saison en 1980-1981 dans lequel il inscrit 68 buts pour 133 points en 43 parties[2]. Lorsque son père a pris sa retraite, la famille déménage à Calgary dans l'Alberta. Heatley grandit en idôlant les Flames de Calgary de la Ligue nationale de hockey et également Brett Hull[3].

Jouant pour les Blazers puis les Buffaloes de Calgary dans l'Alberta Midget Hockey League, il réalise 81 points en 36 matchs en 1997-1998 pour remporter le Harry Allen Memorial Trophy, trophée annuel remis au meilleur pointeur de la ligue[4]. La saison suivante, il joue pour les Canucks de Calgary dans la Ligue de hockey junior de l'Alberta (également désignée par le sigle LHJA)[5]. Avec soixante-dix buts et 126 points, il est désigné meilleur joueur[Note 1] de la Ligue canadienne de hockey junior (également désignée par le sigle LCHJ)[6].

Il rejoint l'Université du Wisconsin et joue pour les Badgers de la Western Collegiate Hockey Association dans le championnat universitaire de la National Collegiate Athletic Association faisant ses débuts en 1999-2000. Fin décembre, il prend part au championnat du monde junior 2000 avec l'équipe du Canada. Après une deuxième place dans leur poule, les joueurs canadiens perdent la demi-finale 3-2 par la Russie mais jouent la finale pour la médaille de bronze qu'ils remporteront face aux États-Unis[HA 1].

Ryan Miller (ici avec les Sabres de Buffalo) remporte le trophée Hobey Baker devant Heatley en 2001

Il récolte cinquante-six points, dix de moins que Steven Reinprecht, le meilleur pointeur de l'équipe[7] et dans la WCHA[8]. Heatley est le deuxième buteur dans la ligue avec vingt-huit réalisations derrière Lee Goren du Fighting Sioux de l'Université du Dakota du Nord avec trente-quatre, six de plus que l'Albertain[8]. Wisconsin remporte la Coupe MacNaughton de la meilleure équipe de la saison régulière en WCHA[9] puis au point de vue individuel, Heatley figure dans la première équipe d'étoiles de la WCHA ainsi que l'équipe des recrues[Note 2] en plus d'être la recrue de l'année dans la ligue[10]. Au niveau de la NCAA, il est sélectionné dans la deuxième équipe d'étoiles All-Americain dans l'Ouest de la NCAA[11]. Heatley participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey et il est le premier choix des Thrashers d'Atlanta, le deuxième au total derrière Rick DiPietro choisi par les Islanders de New York[12].

En 2000-2001, Heatley profite du départ de Reinprecht qui a reçu son diplôme de l'université en terminant meneur chez les Badgers avec cinquante-sept points, presque le même que la saison précédente, mais presque le double de Matt Murray, deuxième pointeur de l'équipe avec vingt-neuf points[13]. Il joue encore une fois le championnat du monde junior se tenant en Russie. Troisièmes de la poule, ils passent les quarts de finale après victoire contre les Américains mais chutent encore une fois en demi-finale mais cette fois-ci contre la Finlande menée par le gardien de but Ari Ahonen. L'Équipe Canada remporte une nouvelle fois la médaille de bronze contre les Suédois en prolongation[HA 2].

Les Badgers jouèrent le tournoi de la NCAA et après une victoire 4-1 au premier contre les Friars de Providence College mais s'inclinent lors des quarts de finale contre les Spartans de l'Université d'État du Michigan par la marque de 5-1[14]. Heatley fait partie de la deuxième équipe d'étoiles de la WCHA[10] et dans la première équipe d'étoiles All-Americain dans l'Ouest de la NCAA en plus d'être finaliste pour le trophée Hobey Baker remis au meilleur joueur de la NCAA[11] mais sera remporté par Ryan Miller[15].

Les Thrashers d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Ilia Kovaltchouk arrive dans la LNH en même temps que Heatley en 2001-2002.

Heatley rejoint l’effectif professionnel des Thrashers et marque son premier but le 19 octobre contre les Rangers de New York face au gardien de but Dan Blackburn[16]. Il joue l’intégralité de la saison 2001-2002 dans la LNH et il est mis en avant en février 2002 en participant au 52e Match des étoiles de la ligue dans le match des recrues[17]. Heatley est le meilleur pointeur-recrue de la saison avec soixante-sept points, soit seize de plus que son coéquipier Ilia Kovaltchouk qui joue également sa première saison dans la ligue[18] et premier choix du repêchage de 2001[19]. Avec Kristian Huselius des Panthers de la Floride, ils sont tous les trois en concurrence pour le trophée Calder de la meilleure recrue de la saison[20] qui est finalement remporté par Heatley[21] alors que Kovaltchouk est deuxième[22]. Les deux joueurs sont également sélectionnés dans l’équipes des recrues de la saison[23]. Cependant, l’équipe ne compte que dix-neuf victoires et manque les séries éliminatoires de la Coupe Stanley[24].

Heatley fait ses débuts en tant que senior avec l'équipe du Canada à l'occasion du championnat du monde joué en Suède. Avec trois victoires en autant de parties, l'équipe à la feuille d'érable est première de sa poule[HA 3] et Heatley marque son premier but du championnat contre la Suisse lors du tour de qualification[HA 4]. La parcours du Canada s'arrête en quarts de finale alors qu'ils perdent 3-2 contre la Slovaquie ceci malgré une avance de 2-0 et le pointage ouvert par Heatley[HA 5].

La saison suivante, encore une fois, Heatley est un des meilleurs joueurs de l’équipe et il participe au 53e Match des étoiles. ; auteur de quatre buts et une aide, il est nommé meilleur joueur du match[25]. À l’issue de la saison, le Canadien est le meilleur pointeur des Thrashers avec quatre-vingt-neuf réalisations[26] mais comme la saison précédente, cela ne suffit pas pour se qualifier pour les séries[24].

L'élimination des Thrashers permet à Heatley de rejoindre une nouvelle fois le Canada lors du championnat du monde 2003 en Finlande. Ils sont de nouveau premiers dans la division avec trois victoires, Heatley marquant marquant trois buts à chacun de ces matchs[HA 6]. Lors des quarts de finale contre la République tchèque, il réussit un coup du chapeau[HA 7] puis l'équipe est qualifiée pour la finale contre la Suède. La Tre Kronor[Note 3] mène le match 2-0 mais Shawn Horcoff et Shane Doan vont créé l'égalité deux buts partout puis après soixante-treize minutes de jeu, Anson Carter va marquer le but en prolongation et fait remporter la première médaille d'or aux Canadiens depuis 1997[HA 8]. Avec sept buts et trois aides en neuf matchs, Heatley fait partie de l'équipe-type du tournoi en compagnie de de Sean Burke dans les buts, Ľubomír Višňovský et Jay Bouwmeester en défense et Peter Forsberg et Mats Sundin en attaque[HA 9].

En 2003, Dan Snyder et Heatley ont eu un accident de voiture à bord d'une Ferrari 360 Modena et ceci entraîne la mort de Snyder.

Le 29 septembre 2003, les deux coéquipiers Dan Snyder et Heatley ont un accident de voiture à bord de la Ferrari 360 Modena de ce dernier. Sur une route sinueuse, il perd le contrôle de la voiture qui rentre en collision avec un pilier de briques et les deux joueurs sont éjectés du véhicule. Ils sont tous les deux hospitalisés, Heatley souffrant de blessures plus légères que son coéquipier Snyder qui, victime d’une fracture du crâne, meurt le 5 octobre après six jours dans le coma[27]. Heatley plaide coupable pour quatre délits mineurs en échange de l’abandon par la cour des charges de meurtre au premier degré et est finalement condamné à trois ans avec sursis, des amendes et des travaux d’utilité publique[28],[29]. Il ne joue qu'une trentaine de matchs de la saison 2003-2004 et Kovaltchouk prend sa place de meilleur pointeur de l’équipe[30]. Dixièmes de la conférence de l’Est, les Thrashers ne parviennent toujours pas à se qualifier pour les séries[24].

Les années 2004 et 2005[modifier | modifier le code]

Heatley rejoint de nouveau la sélection canadienne lors du Mondial 2004. Il marque dans deux des trois matchs du tour préliminaire contre l'Autriche, comptant dans ses rangs l'espoir des Sabres de Buffalo Thomas Vanek[HA 10], et la Suisse[HA 11]. Lors des quarts de finale contre les Finlandais, Heatley marque un doublé dont le but vainqueur en prolongation[HA 12]. Après une victoire contre la Slovaquie en demi-finale, les Canadiens remportent une deuxième année de suite le championnat du monde après une victoire 5-3 contre la Suède après être mené 3-1[HA 13]. Heatley est le meneur pour les points lors du tournoi en plus d'être sacré meilleur attaquant. Il fait partie de la première équipe-type du tournoi en compagnie de Jaromír Jágr (République tchèque) et Ville Peltonen (Finlande)[HA 14].

Heatley prend part à la Coupe du monde 2004 organisée par la LNH pendant les mois d'août et de septembre. Les Canadiens, meneurs de la division Nord-Américaine, joue les quarts de finale contre la Slovaquie en quarts de finale où ils remportent facilement 5-0[HA 15]. Après une victoire en prolongation contre la République tchèque[HA 16], le Canada grâce à Shane Doan remporte l'or en battant la Finlande 3-2[HA 17].

La saison 2004-2005 de la LNH est touchée par un lock-out et le 13 octobre 2004, Heatley signe un contrat avec le CP Berne dans la Ligue nationale A en Suisse[11]. Après seize matchs et vingt-quatre points dans la capitale suisse, il part jouer pour le Ak Bars Kazan dans le championnat de Russie, la Superliga, retrouvant son coéquipier des Thrashers, Kovaltchouk[HA 18]. En onze matchs, Heatley ne marque que trois buts et quatre points mais l'équipe se qualifie pour les séries avec la quatrième place. Ils se font toutefois inclinés trois matchs à deux contre le Lokomotiv Iaroslavl[HA 19].

Fin avril 2005, Heatley prend part au championnat du monde 2005. Avec trois victoires en autant de matchs lors du tour préliminaire. Lors du tournoi final, les Canadiens battent tour à tour la Slovaquie et la Russie pour jouer la finale contre la République tchèque[HA 20]. Le Canada perd ce dernier match 3-0 avec un blanchissage[Note 4] de Tomáš Vokoun[HA 21] et remportent la médaille d'argent. Heatley connaît un tournoi mitigé avec seulement trois buts et quatre aides en neuf matchs.

Les Sénateurs d'Ottawa[modifier | modifier le code]

Heatley avec les Sénateurs d'Ottawa.

La LNH reprend ses activités pour la saison 2005-2006. Heatley ne fait plus partie de l’équipe des Thrashers puisqu’en août 2005 sur sa demande, il quitte le club, ne parvenant pas à se remettre de la mort de Snyder[31] ; il rejoint alors les Sénateurs d’Ottawa en retour de Marián Hossa et de Greg de Vries[32] et signe directement un contrat de trois ans et 13,5 millions de dollars[31].

Il débute sa saison en lion récoltant au moins un point à ses vingt-deux premiers matchs ; il s'agit de la deuxième plus longue séquence dans la LNH pour un joueur qui débute avec une équipe depuis Wayne Gretzky avec les Kings de Los Angeles en 1988-1989[33]. C'est dans cette saison que la ligue a décidé d'introduire les tirs de fusillade après cinq minutes de prolongation et Heatley devient le deuxième joueur à marquer durant cette séance contre les Maple Leafs de Toronto, le premier étant Daniel Alfredsson dans cette même partie[34]. Jumelé à Alfredsson et Jason Spezza[35],[36], il compte son centième but en carrière le 12 décembre contre l'Avalanche du Colorado[33].

À son premier match à Atlanta le 2 janvier 2006 depuis son échange, Heatley a été largement hué par les fans des Thrashers et Dennis Grogan, un partisan de cette dernière équipe, ira jusqu'à lui crier « Welcome back, you jerk! ». Les Sens subissent une défaite embarrassante de 8-3 mais le numéro 15 marque tout de même un but[37]. Heatley est choisi pour jouer avec l'équipe du Canada pour les Jeux olympiques d'hiver en février se tenant à Turin en Italie. Il a marqué un but à chacun de ses deux premiers matchs[HA 22] et les Canadiens gagnent trois des cinq matchs du premier tour terminant troisièmes du classement[HA 23]. Malheureusement pour eux, les Canadiens perdent les quarts de finale face à l'équipe de Russie sur un blanchissage 2-0 d'Ievgueni Nabokov en plus de terminer à la septième place du tournoi[HA 24].

En fin de saison, il devient le premier joueur de l'équipe à marquer cent points ainsi que cinquante buts sur une saison[33]. Avec cent-trois points, il est a égalité avec Alfredsson au niveau des points et le meilleur buteur d'Ottawa avec cinquante buts[38] mais est cinquième dans la ligue derrière Jonathan Cheechoo (56), Jaromír Jágr (54), Aleksandr Ovetchkine (52) et Kovaltchouk (52)[39]. Premiers de la division Nord-Est et de l'association de l'Est[38], Ottawa est qualifié pour les séries et éliminent au premier tour le Lightning de Tampa Bay en cinq matchs mais sont éliminés par les Sabres de Buffalo au tour suivante également en cinq matchs alors que trois matchs se sont décidé en prolongation[40]. Heatley est nommé sur la deuxième équipe d'étoiles de la LNH avec Martin Brodeur dans les buts, Zdeno Chára et Sergueï Zoubov en défense et Eric Staal et Alfredsson en attaque.

Durant son passage à Ottawa, Heatley joue sur la même ligne que Daniel Alfredsson.

En 2006-2007, Heatley joue pour la conférence Est lors du 55e Match des étoiles de la LNH. En fin de saison, il totalise cinquante buts, deuxième derrière Vincent Lecavalier du Lightning qui a marqué deux buts de plus[41], et cent-cinq points, quatrième derrière les cent-vingt points de Sidney Crosby[42]. Il devient le premier joueur depuis Pavel Boure à réussir deux saisons consécutives de cinquante buts[33]. Les Sens sont qualifiés pour les séries avec cent-cinq points ainsi que la deuxième place de leur division[43].

Ottawa élimine successivement les Penguins de Pittsburgh, les Devils du New Jersey puis les Sabres de Buffalo tous trois en cinq matchs[40]. Les Sénateurs remportent le trophée Prince de Galles remis à la meilleure équipe de la conférence Est et valident leur billet pour la finale de la Coupe Stanley. Ils sont opposés en finale aux vainqueurs de l'association de l'Ouest, les Ducks d'Anaheim. Ces derniers mènent déjà la finale 2 matchs à 0[44]. Les Sens se réveillent avec une victoire 5-3 lors du troisième match mais les Ducks augmentent leurs chances de remporter la Coupe avec un doublé de Andy McDonald en une minute lors du quatrième match[45]. Le cinquième match est joué le 6 juin et les Ducks remportent leur première Coupe Stanley grâce à une victoire 6-2[46]. Cette défaite des Sens marque un troisième échec consécutif dans la tentative d'une équipe canadienne de ramener la Coupe Stanley en terre natale, après les Oilers d'Edmonton et les Flames de Calgary précédemment.

Le trio Alfredsson-Spezza-Heatley comptabalise chacun vingt-deux points lors de ces vingt matchs éliminatoires[47]. Heatley est nommé sur la première équipe d'étoiles de la LNH avec Brodeur dans les buts, Nicklas Lidström et Scott Niedermayer en défense et Crosby et Ovetchkine en attaque[23].

Lors de la campagne 2007-2008, Heatley et les Sénateurs s'entendent le 3 octobre 2007 sur une prolongation de contrat de six ans et 45 millions de dollars[48]. Il est choisi pour jouer le 56e Match des étoiles de la LNH se tenant à Atlanta ; il ne peut y jouer à cause d'une blessure à l'épaule et est remplacé par Marc Savard[49]. En soixante-et-onze parties, Heatley est le meilleur buteur de l'équipe (41) et troisième pointeur (82) derrière Spezza et Alfredsson[50]. Les Sénateurs sont deuxièmes dans leur division et septièmes de la conférence mais sont balayés en quatre matchs par les Penguins[51].

Suite[modifier | modifier le code]

la suite du dévoilement médiatique de son mécontentement, Dany fut échangé aux Sharks de San Jose le 12 septembre 2009 avec un choix de cinquième ronde en retour de l'ailier droit Jonathan Cheechoo, de l'ailier gauche Milan Michalek et d'un choix de deuxième ronde. Le 3 juillet 2011, les Sharks de San José l'échangent au Wild du Minnesota contre Martin Havlát[52].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il représente l'équipe du Canada de hockey sur glace. Il a participé aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin ainsi qu'à plusieurs mondiaux.En 2010 il participe au Jeux de Vancouver et gagne sa première médaille d'or olympique.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[53]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1996-1997 Blazers de Calgary LHMA 25 30 42 72 26 - - - - -
1997-1998 Buffaloes de Calgary LHMA 36 39 42 81 34 10 10 12 22 30
1998-1999 Canucks de Calgary LHJA 60 70 56 126 91 13 22 13 35 6
1999-2000 Badgers du Wisconsin NCAA 38 28 28 56 32 - - - - -
2000-2001 Badgers du Wisconsin NCAA 39 24 33 57 74 - - - - -
2001-2002 Thrashers d'Atlanta LNH 82 26 41 67 56 - - - - -
2002-2003 Thrashers d'Atlanta LNH 77 41 48 89 58 - - - - -
2003-2004 Thrashers d'Atlanta LNH 31 13 12 25 18 - - - - -
2004-2005 CP Berne LNA 16 14 10 24 58 - - - - -
2004-2005 Ak Bars Kazan Superliga 11 3 1 4 22 4 2 1 3 4
2005-2006 Sénateurs d'Ottawa LNH 82 50 53 103 86 10 3 9 12 11
2006-2007 Sénateurs d'Ottawa LNH 82 50 55 105 74 20 7 15 22 14
2007-2008 Sénateurs d'Ottawa LNH 71 41 41 82 76 4 0 1 1 6
2008-2009 Sénateurs d'Ottawa LNH 82 39 33 72 88 - - - - -
2009-2010 Sharks de San José LNH 82 39 43 82 54 14 2 11 13 16
2010-2011 Sharks de San José LNH 80 26 38 64 56 18 3 6 9 12
2011-2012 Wild du Minnesota LNH 82 24 29 53 28 - - - - -
2012-2013 Wild du Minnesota LNH 36 11 10 21 8 - - - - -
2013-2014 Wild du Minnesota LNH
Totaux LNH 787 360 403 763 602 66 15 42 57 59

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2000 Drapeau du Canada Canada junior Championnat du monde junior 7 2 2 4 4 -1 médaille de bronze Médaille de bronze
2001 Drapeau du Canada Canada junior Championnat du monde junior 7 3 2 5 10 +2 médaille de bronze Médaille de bronze
2002 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 7 2 2 4 2 -1 Sixième place
2003 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 9 7 3 10 10 +9 médaille d'or Médaille d'or
2004 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 9 8 3 11 4 +3 médaille d'or Médaille d'or
2004 Drapeau du Canada Canada Coupe du Monde 6 0 2 2 2 0 médaille d'or Médaille d'or
2005 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 9 3 4 7 16 +1 médaille d'argent Médaille d'argent
2006 Drapeau du Canada Canada Jeux olympiques 6 2 1 3 8 +1 Septième place
2008 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 9 12 8 20 4 +13 médaille d'argent Médaille d'argent
2009 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 9 6 4 10 8 médaille d'argent Médaille d'argent
2010 Drapeau du Canada Canada Jeux olympiques 7 4 3 7 4 +1 médaille d'or Médaille d'or

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Ligue de hockey junior de l'Alberta[modifier | modifier le code]

  • 1998-1999 : nommé dans la première équipe des étoiles.
  • 1998-1999 : élu joueur de l'année.
  • 1998-1999 : élu junior A canadien de la saison.

Championnat NCAA de hockey sur glace[modifier | modifier le code]

  • 1999-2000 : nommé dans l'équipe des joueurs débutants de la WCHA.
  • 1999-2000 : nommé dans l'équipe des étoiles de la WCHA.
  • 1999-2000 : élu meilleur joueur débutant de la WCHA.
  • 1999-2000 : nommé dans la seconde équipe des américains de la NCAA ouest.
  • 2000-2001 : nommé dans l'équipe des étoiles de la WCHA.
  • 2000-2001 : nommé dans la première équipe des américains de la NCAA ouest.

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Le trophée Calder que Heatley remporte en 2002.

Championnat du monde de hockey sur glace[modifier | modifier le code]

  • 2003 : élu dans l'équipe type.
  • 2004 : élu meilleur joueur.
  • 2004 : élu meilleur attaquant.
  • 2004 : élu dans l'équipe type.
  • 2008 : élu meilleur joueur.
  • 2008 : élu meilleur attaquant.
  • 2008 : élu dans l'équipe type des medias.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.
  2. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  3. Tre kronor signifie en français « trois couronnes » et est le surnom officiel de l'équipe nationale suédoise.
  4. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  2. (en) « Murray Heatley hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  3. (en) « JockBio: Dany Heatley Biography », sur JockBio.com (consulté le 1er janvier 2012).
  4. (en) « Harry Allen Memorial Trophy - Top Scorer », sur Alberta Midget Hockey League (consulté le 3 janvier 2012).
  5. (en) « Calgary Canucks - Drafted Players », sur le site officiel des Canucks de Calgary (consulté le 27 février 2011).
  6. « RBC Cup - Guide et livre des records 2011 », p. 93.
  7. (en) « U. of Wisconsin 1999-00 roster and scoring statistics », sur The Internet Hockey Databse (consulté le 27 novembre 2012)
  8. a et b (en) « WCHA 1999-00 League Leaders », sur The Internet Hockey Databse (consulté le 27 novembre 2012)
  9. 2011-12 Wisconsin Men's Hockey Fact Book, p. 63
  10. a et b 2011-12 Wisconsin Men's Hockey Fact Book, p. 143
  11. a, b et c (en) « Dany Heatley, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 24 novembre 2012)
  12. NHL records 2010, p. 226
  13. (en) « U. of Wisconsin 2000-01 roster and scoring statistics », sur The Internet Hockey Databse (consulté le 27 novembre 2012)
  14. 2011-12 Wisconsin Men's Hockey Fact Book, p. 138
  15. (en) « Past Winners », sur Hobey Baker Memorial Award Foundation (consulté le 28 novembre 2012)
  16. Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 39
  17. Winnipeg Jets 2011-12 Media Guide, p. 223
  18. (en) « Player Stats - 2001-2002 - Regular Season - Rookie - All Skaters - Summary - Total Points », sur NHL.com (consulté le 21 mai 2011).
  19. Winnipeg Jets 2011-12 Media Guide, p. 214
  20. (en) « Two Thrashers nominated for Rookie of the Year », sur www.accessnorthga.com,‎ 2 mai 2002 (consulté le 21 mai 2011).
  21. NHL records 2010, p. 216
  22. (en) « Legends of Hockey -- Silverware -- 2001-02 Calder Memorial Trophy Winner », sur Legends of Hockey (consulté le 21 mai 2011).
  23. a et b NHL records 2010, p. 235
  24. a, b et c NHL records 2010, p. 25
  25. (en) « All-Star Most valuable players year-by-year », sur NHL.com (consulté le 21 mai 2011).
  26. Winnipeg Jets 2011-12 Media Guide, p. 194
  27. (en) Stephen Canella, « Dan Snyder's tragic death casts a long shadow over the Thrashers' season », sur Sports Illustrated,‎ 13 octobre 2003 (consulté le 21 mai 2011).
  28. (en) Ray Glier, « Heatley Sentenced to 3 Years' Probation », sur The New York Times,‎ 5 février 2005 (consulté le 21 mai 2011).
  29. « Probation de 3 ans pour Dany Heatley », sur le Réseau des sports,‎ 4 février 2005 (consulté le 24 novembre 2012)
  30. Winnipeg Jets 2011-12 Media Guide, p. 195
  31. a et b (en) « Thrashers deal Heatley to Senators for Hossa », sur Accessnorthga.com,‎ 24 août 2005 (consulté le 23 mai 2011).
  32. Winnipeg Jets 2011-12 Media Guide, p. 219
  33. a, b, c et d Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 38
  34. (en) « Ottawa trims Toronto as NHL inaugurates the shootout », sur USA Today,‎ 5 octobre 2005 (consulté le 25 novembre 2012)
  35. (en) CBC Sports, « Alfredsson, Heatley, Spezza on fire in Senators' win », sur CBC Sports,‎ 26 novembre 2005 (consulté le 25 novembre 2012)
  36. (en) Dave Molinari, « Heatley-Spezza-Alfredsson unit capable of dominating a series », sur Pittsburgh Post-Gazette,‎ 11 avril 2007 (consulté le 25 novembre 2012)
  37. (en) Bruce Garrioch, « Thrasher fans blast 'jerk' Heatley », sur Canoe.ca, Ottawa Sun,‎ 4 janvier 2006 (consulté le 25 novembre 2012)
  38. a et b Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 162
  39. (en) « Player Stats - 2005-2006 - Regular Season - All Skaters - Summary - Points », sur NHL.com (consulté le 25 novembre 2012).
  40. a et b Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 111
  41. (en) « Player Stats - 2006-2007 - Regular Season - All Skaters - Summary - Goals », sur NHL.com (consulté le 30 novembre 2012).
  42. (en) « Player Stats - 2006-2007 - Regular Season - All Skaters - Summary - Points », sur NHL.com (consulté le 30 novembre 2012).
  43. Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 163
  44. (en) « Pahlsson figures out Emery for sole goal of game », sur ESPN,‎ 30 mai 2007 (consulté le 9 juillet 2011)
  45. (en) « McDonald's two goals put Ducks one win away from first Stanley Cup », sur ESPN,‎ 4 juin 2007 (consulté le 9 juillet 2011)
  46. (en) « Ducks win first Stanley Cup in franchise history », sur ESPN,‎ 6 juin 2007 (consulté le 9 juillet 2011)
  47. (en) « Player Stats - 2006-2007 - Playoffs - All Skaters - Summary - Points », sur NHL.com (consulté le 30 novembre 2012).
  48. La Presse Canadienne, « Dany Heatley rapporte déjà », sur Réseau des sports,‎ 3 octobre 2007 (consulté le 30 novembre 2012)
  49. (en) « Bruins' Savard chosen to replace injured Heatley in All-Star Game », sur ESPN,‎ 23 janvier 2008 (consulté le 30 novembre 2012)
  50. Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 93
  51. Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa, p. 106 et 109
  52. « Un autre coup d'éclat », sur www.rds.ca (consulté le 3 juillet 2011)
  53. (en) « Dany Heatley hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Site Hockeyarchives.com[modifier | modifier le code]

  1. Marc Branchu, « Championnat du monde des moins de 20 ans 1999/2000 »
  2. Marc Branchu, « Championnat du monde des moins de 20 ans 2000/01 »
  3. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2002 »
  4. Stéphane Rault, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Suisse - Canada (3 mai 2002) »
  5. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Slovaquie (7 mai 2002) »
  6. Compte-rendu du match de hockey sur glace Suisse - Belarus (26 avril 2003), Lettonie - Canada (27 avril 2003) et Suède - Canada (29 avril 2003)
  7. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - République tchèque (9 mai 2003) »
  8. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Suède (11 mai 2003) »
  9. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2003 »
  10. Christophe Laparra, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Autriche - Canada (25 avril 2004) »
  11. Christophe Laparra, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Suisse (28 avril 2004) »
  12. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Finlande (6 mai 2004) »
  13. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Suède - Canada (9 mai 2004) »
  14. Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 2004 »
  15. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Slovaquie (8 septembre 2004) »
  16. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - République Tchèque (11 septembre 2004) »
  17. Benoît Mantel, « Canada - Finlande (14 septembre 2004) ».
  18. Marc Branchu, « Bilan du championnat de Russie de hockey sur glace 2004/05 »
  19. Marc Branchu, « Championnat de Russie de hockey sur glace 2004/05 »
  20. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Russie - Canada (14 mai 2005) ».
  21. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace République tchèque - Canada (15 mai 2005) ».
  22. Compte-rendu du match de hockey sur glace Italie - Canada (15 février 2006) et Canada - Allemagne (16 février 2006)
  23. Marc Branchu, « Jeux Olympiques de Turin 2006 - Hockey sur glace ».
  24. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Russie - Canada (22 février 2006) ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hockey Canada, RBC Cup - Guide et livre des records 2011,‎ 2011, 124 p.
  • (en) Wisconsin Badgers, 2011-12 Wisconsin Men's Hockey Fact Book,‎ 2011, 150 p. (lire en ligne)
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ 2010, 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Winnipeg Jets, 2011-12 Winnipeg Jets Media Guide,‎ 2011, 246 p.
  • (en) San Jose Sharks, 2011-2012 Sharks Media Guide,‎ 2011, 398 p.
  • (fr+en) Sénateurs d'Ottawa, Guide de presse 2008-2009 des Sénateurs d'Ottawa,‎ 2008, 216 p.
  • (fr+en) Sénateurs d'Ottawa, Guide de presse 2011-2012 des Sénateurs d'Ottawa,‎ 2011, 240 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]