Roberto Luongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roberto Luongo

Photographie de Luongo avec le maillot bleu des Canucks de Vancouver

Luongo avec les Canucks de Vancouver en 2009

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 4 avril 1979,
Montréal (Canada)
Joueur
Position Gardien de but
Attrape de la gauche
Équipe LNH Panthers de la Floride
Ancienne(s) équipe(s) Canucks de Vancouver
Islanders de New York
A joué pour LAH
Panthers de Louisville
Lock Monsters de Lowell
Repêc. LNH 4e choix au total, 1997
Islanders de New York
Carrière pro. Depuis 1997

Roberto Luongo (né le 4 avril 1979 à Montréal, au Québec, Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel de la Ligue nationale de hockey canadien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Roberto Luongo est né le 4 avril 1979 dans la ville de Montréal au Québec. Il est le fils de Pasqualina et Antonio Luongo[2], ce dernier immigrant depuis Santa Paolina en Italie à la fin des années 1970[3] alors que sa mère ayant la double nationalité Irlando-Canadienne[4]

Roberto Luongo grandit au sein du quartier italien de Montréal, Saint-Léonard et parle alors couramment anglais, français et italien. Il a deux frères cadets, Leo et Fabio et les trois garçons grandissent en jouant au hockey sur glace. Roberto pratique également le football +jusqu'à l'âge de 14 ans[2]. L'aîné de la famille obtient un diplôme de l'école Antoine de St-Exupéry en 1990 alors qu'il évolue depuis trois ans en tant qu'attaquant au hockey sur glace. Même si depuis toujours, il veut jouer en tant que gardien de but, ses parents insistent pour qu'il patine bien et joue attaquant[4]. Il remplace tout de même un des ses camarades au cours d'un match et réalise un blanchissage[Note 1]. En août 2009, l'aréna Hebert où il fait ses débuts est renommé et prend le nom d'aréna Roberto-Luongo[5]. À l'âge de 15 ans, Roberto Luongo évolue avec la formation de Montéal-Bourassa, une équipe qui a accueilli par le passé Martin Brodeur ou encore Félix Potvin. Il cite alors Grant Fuhr comme son joueur préféré en raison des ses arrêts de la mitaine[4].

Ses années junior[modifier | modifier le code]

Après avoir joué la saison 1994-1995 avec l'équipe de Montréal, Luongo participe au repêchage[Note 2] de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il est sélectionné par les Foreurs de Val-d'Or lors du premier tour et est le deuxième joueur choisi après Pierre Dagenais[6]. Il fait ses débuts avec les Foreurs pour la saison 1995-1996 en jouant 23 rencontres pour six victoires puis participe à trois parties lors des séries éliminatoires[7].

Photographie d'un joueur de hockey avec un maillot gris
Jean-Pierre Dumont remporte la Coupe du Président de la LHJMQ avec Luongo en 1996-1997.

Luongo est le gardien titulaire des Foreurs lors de la saison suivante en jouant 60 rencontres pour un record d'équipes de 32 victoires[8]. Il est mis en avant par la LHJMQ en recevant le Trophée Michael Bossy du meilleur espoir professionnel de la saison[9]. Son équipe se classe troisième de la division Lebel mais perd en finale de division contre les Olympiques de Hull, futurs vainqueurs des séries[10]. En juin 1997, Luongo est sélectionné lors du repêchage d'entrée de la Ligue nationale de hockey ; il est appelé par les Islanders de New York en tant que quatrième joueur. Il est le premier gardien à avoir été repêché aussi rapidement depuis le repêchage amateur de 1968[11].

Malgré cette sélection, la carrière de Luongo ne fait que démarrer et il reste jouer dans la LHJMQ pour la saison 1997-1998. Il enregistre alors 27 victoires en 54 rencontres dont sept blanchissages, un record pour la ligue junior, record toujours d'actualité au début de la saison 2013-2014[12]. Au cours de la saison, il participe avec l'équipe du Canada au championnat du monde junior en décembre 1997-janvier 1998 ; il est un des deux gardiens de l'équipe avec Mathieu Garon et participe à trois des rencontres de son équipe alors que cette dernière se classe huitième de la compétition[7],[13]. L'équipe de Val-d'Or se classe quatrième de la saison régulière mais parvient à la finale des séries contre l'Océanic de Rimouski. Quatre matchs suffisent à l'équipe menée offensivement par Jean-Pierre Dumont, le meilleur compteur des séries, pour remporter la Coupe du Président[10].

Au mois de septembre, il participe au camp d'entraînement des Islanders et participe même à des matchs amicaux mais les dirigeants de l'équipe jugent qu'il n'est pas encore prêt et qu'il doit encore améliorer certains aspects de son jeu. Âgé de moins de 20 ans, il est également trop jeune pour avoir l'opportunité de rejoindre l'équipe affiliée dans la Ligue américaine de hockey aux Islanders, les Lock Monsters de Lowell[4]. Luongo débute donc la saison 1998-1999 avec les Foreurs puis, en décembre, rejoint l'équipe du Canada pour le championnat du monde junior. Les résultats de l'équipe du Canada a des meilleures résultats que la saison précédente puisqu'elle accède à la finale du championnat devant son public. La finale oppose le Canada à l'équipe de Russie qui s'impose sur le score de 3-2 en prolongation sur un but d'Artiom Tchoubarov[14]. Luongo est tout de même mis en avant par les journalistes et la Fédération internationale de hockey sur glace puisqu'il reçoit le titre de meilleur gardien du tournoi et est élu dans l'équipe type du tournoi[15].

Au cours du championnat du monde, il est échangé et quitte les Foreurs pour rejoindre le Titan d'Acadie-Bathurst au cours d'un échange impliquant six joueurs[16]. Quelques jours plus tard, le 8 janvier, il signe son premier contrat professionnel pour trois saisons et un montant de 2,5 millions de dollars[4]. Le Titan finit la saison à la troisième place de la division Frank-Dilio puis se hisse en finale des séries. Luongo aide son équipe à remporter la Coupe du Président avec quatre victoires et trois défaites contre l'équipe de Hull[17]. L'équipe joue par la suite la Coupe Memorial mais encore une fois l'équipe de Luongo ne passe pas le premier tour et perd en trois rencontres. En août 2012, l'équipe du Titan lui rend hommage en « retirant son numéro »[Note 3],[18].

Ses débuts professionnels avec les Islanders de New York[modifier | modifier le code]

Luongo débute la saison 1999-2000 avec les Lock Monsters de Lowell dans la LAH mais en novembre il rejoint l'équipe de la LNH, le gardien remplaçant de l'équipe, Wade Flaherty, s'étant blessé à l'épaule[2]. Il joue son premier match dans la grande ligue le 28 novembre contre les Bruins de Boston, une victoire 2-1 et réalise 43 arrêts[19]. Au cours des rencontres ses performances sont telles qu'en décembre, l'équipe des Islanders n'hésite pas à échanger Potvin, leur gardien titulaire, aux Canucks de Vancouver en retour de Kevin Weekes[2]. Le 27 décembre, il réalise le premier blanchissage de sa carrière au cours d'une victoire 3-0 contre Boston[20]. Il joue 26 rencontres dans la LAH et 24 parties dans la LNH[7]. Sur l'ensemble de la saison, Luongo joue 24 rencontres de la saison de la LNH et 27 dans celle de la LAH. L'équipe des Islanders n'est pas qualifiée pour les séries de la Coupe Stanley mais celles des Lock Monsters. Luongo participe ainsi aux séries de la LAH qui s'arrêtent au deuxième tour après avoir été battu en quatre rencontres par les Bruins de Providence[21].

Avec les Panthers, des saisons sans séries[modifier | modifier le code]

Luongo avec le maillot blanc des Panthers de la Floride
Luongo avec le Panthers de la Floride en 2005

Lors du repêchage d'entrée de 2000, les Islanders sélectionnent Rick DiPietro en tant que tout premier choix de la séance. Ils décident d'en faire leur gardien titulaire et échangent Luongo avec Olli Jokinen en retour d'Oleg Kvasha et de Mark Parrish aux Panthers de la Floride[22],[23]. Avant cet échange, l'équipe des Islanders s'était déjà séparée de Weekes et alors que Luongo, se voyant déjà le gardien n°1 de l'équipe pour la saison suivante, est surpris de cette décision soudaine[24].

Luongo rejoint sa nouvelle équipe pour la saison 2000-2001 et il joue en tant que doublure de Trevor Kidd, plus expérimenté que Luongo dans la LNH. Il joue trois rencontres dans la LAH sur l'ensemble de la saison avec les Panthers de Louisville, passant le plus clair de son temps dans la LNH. Ainsi, à la fin de la saison régulière, il a derrière lui 47 matchs joués contre 42 pour Kidd[25]. Avec cinq blanchissages au cours de la saison, il bat le record détenu jusque là par John Vanbiesbrouck[26],[27]. L'équipe de Luongo ne se qualifie pas pour les séries mais il est convié à jouer le championnat du monde 2001 avec le Canada. Luongo et Fred Brathwaite se partagent les rencontres et Luongo gagne son premier match du tournoi contre l'Italie 3-1[28]. Il joue son deuxième match contre la Suisse lors du deuxième tour mais au début du deuxième tiers-temps sur un arrêt de la mitaine, il se casse l'index et quitte alors le match et la compétition[29].

Début septembre 2001, il signe une prolongation de contrat avec les Panthers pour quatre saisons[30]. Lors de la saison 2001-2002, la LNH met en place un nouvel événement lors de son traditionnel Match des étoiles de la LNH : un match entre les recrues[Note 4] de la ligue. Kristian Huselius et Luongo sont les deux représentants de l'équipe au sein de l'équipe « Melrose » qui s'impose avec 37 arrêts de Luongo et deux buts de son coéquipier[31]. L'équipe de la Floride se classe quatrième de sa division[32] alors que Luongo ne finit pas la saison suite à une blessure récoltée fin mars contre les Canadiens de Montréal[33].

Luongo est de retour dans les rangs des Panthers pour la saison 2002-2003 et le 6 février 2003, il réalise un blanchissage, le 14e de sa carrière avec l'équipe de Floride et dépasse alors le record de Vanbiesbrouck[34]. Une douzaine de jours plus tard, il compte son sixième blanchissage de la saison et dépasse alors son propre record établit lors de sa première saison[34]. Son équipe se classant quatrième de la division Sud-Est, elle est éliminée une nouvelle fois des séries[35]. Il prend part au championnat du monde 2003 qui se joue en Finlande. Il rentre en jeu pour le deuxième match de l'équipe contre la Lettonie et aide le Canada à l'emporter sur le score de 6-1[36]. Luongo remporte sa deuxième victoire lors d'un blanchissage 2-0 contre la Suisse[37]. Sean Burke joue dans les buts pour le Canada lors de la victoire en quarts-de-finale contre l'Allemagne mais Luongo rentre en jeu lors de la demi-finale quand Burke sort au bout d'une demi-heure de jeu contre la République Tchèque ; le Canada s'impose 8-4[38]. La finale du tournoi oppose donc le Canada à la Suède. Le Canada s'impose au terme d'une prolongation 3-2 avec Anson Carter dans le rôle du buteur décisif pour son pays[39].

En février 2004, il joue le 54e Match des étoiles de la LNH. Un mois plus tard, le 2 mars, il décroche son septième jeu blanc de la saison pour un nouveau record d'équipe[40] mais cette dernière se classe une nouvelle quatrième de sa division à la fin de la saison 2003-2004[41]. Luongo reçoit un nombre record pour la LNH de 2 745 lancers au cours de la saison régulière et il est un des joueurs nominé pour revoir le Trophée Vézina du meilleur gardien de la saison. Il est cependant devancé par un autre gardien natif de Montréal, Martin Brodeur[42]. Comme la saison précédente, Luongo rejoint la sélection nationale pour le championnat du monde mais cette fois en tant que gardien numéro un de l'équipe[43]. La finale du tournoi oppose une nouvelle fois le Canada et la Suède et Luongo remporte une nouvelle médaille d'or alors que son équipe s'impose sur le score de 5-3[44].

Il participe aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 avec cinq autres joueurs de son équipe[40] alors que le Canada finit le tournoi olympique à la septième place. Le 13 avril 2006, il décroche sa 107e victoire dans la LNH avec l'équipe de la Floride battant le record de victoires détenu par Vanbiesbrouck[40]. Avant la fin de la saison, il aide son équipe à remporter encore une victoire mais cela sera la dernière avant longtemps. En effet, le 23 juin 2006, il est échangé aux Canucks de Vancouver avec le défenseur Lukas Krajicek en retour de l'attaquant Todd Bertuzzi, de l'arrière Bryan Allen et du gardien Alex Auld[40]. En cinq saisons, il a décroché de nombreux records pour les Panthers : le plus grand nombre de matchs, 317, le plus grand nombre de victoires, 107, et également le plus grand nombre de blanchissages, 26[45].

Suite de sa carrière[modifier | modifier le code]

Le jour natif de Montréal signe un contrat de quatre saisons avec les Canucks le 28 juin pour le salaire moyen de 6,8 millions $ par année. Suite à ce transfert, Luongo a conclu sa première saison avec les Canucks avec un dossier de 47 victoires en 75 parties jouées. Ce dossier lui a permis de participer pour la première fois aux séries. Lors de son premier match en séries éliminatoires (le 11 avril 2007), il réussit à bloquer 72 des 76 tirs dirigés contre lui (un record dans la LNH) des Stars de Dallas après 138 minutes et 6 secondes de jeu. Les Canucks de Vancouver ont gagné ce match cinq à quatre, à la quatrième période de prolongation. En 2007, il a participé aux 55e Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey.

Roberto Luongo sous le maillot des Canucks de Vancouver.

Également sélectionné pour le 56e match, il déclare finalement qu'il ne préfère <pas jouer. En effet, sa femme, Gina, étant enceinte, il préfère manquer le match ainsi que le match de son équipe le 29 janvier contre les Stars de Dallas pour aller la rejoindre en Floride.

Il est le dix-septième gardien de l'histoire de la LNH ayant le statut de capitaine de son équipe des Canucks de Vancouver suite au transfert de Markus Naslund chez les Rangers de New York, le premier depuis Bill Durnan des Canadiens de Montréal en 1947-1948.

En 2011, avec une fiche de 38 victoires, 15 défaites et 7 défaites en prolongation en 60 parties, il est candidat pour le trophée Vézina qui est gagné par Tim Thomas. Les Canucks gagnent le trophée des présidents avec 117 points. Accédant aux séries, les Canucks et Luongo éliminent successivement les Blackhawks de Chicago, champions en titre en 7 parties, les Predators de Nashville en 6 matches et les Sharks de San José en 5 parties pour accéder à la troisième finale de la Coupe Stanley des Canucks et la première de Luongo. En finale, ils affrontent les Bruins de Boston de Tim Thomas. Dans la série, malgré des matchs difficiles de 4-0 et 8-1 Luongo et Vancouver poussent la série jusqu'au septième match. Luongo et Vancouver perdent cependant à domicile sur le score de 4-0.

En mars 2014, il quitte les Canucks et retourne jouer avec les Panthers.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Médaillé d'or aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver, faisant partie de l'Équipe du Canada. Il a pris part à tous les matchs sauf un États-Unis - Canada où Martin Brodeur a joué (Tour Préliminaire)

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[7],[46],[47]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  V   D   N   Pr Min  BC Moy % Arr  Bl Pun PJ  V   D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1994-1995 Montréal-Bourassa QAAA 25 10 14 0 - 1 465 94 3,85 - 0 - - - - - - - - - -
1995-1996 Foreurs de Val-d'Or LHJMQ 23 6 11 4 - 1 201 74 3,70 87,8 0 0 3 0 1 68 5 4,41 - 0 0
1996-1997 Foreurs de Val-d'Or LHJMQ 60 32 21 2 - 3 305 171 3,10 90,2 2 4 13 8 5 777 44 3,40 - 0 0
1997-1998 Foreurs de Val-d'Or LHJMQ 54 27 20 5 - 3 046 157 3,09 89,9 7 2 17 14 3 1 019 37 2,18 - 2 16
1998 Foreurs de Val-d'Or Coupe Memorial - - - - - - - - - - - 3 0 3 180 19 6,33 - 0 -
1998-1999 Foreurs de Val-d'Or LHJMQ 21 6 10 2 - 1 176 77 3,93 90,2 1 - - - - - - - - - -
1998-1999 Titan d'Acadie-Bathurst LHJMQ 22 14 7 1 - 1 340 74 3,31 91,4 0 2 23 16 6 1 400 64 2,74 91,5 0 0
1999 Titan d'Acadie-Bathurst Coupe Memorial - - - - - - - - - - - 3 0 3 180 11 3,67 - 0 -
1999-2000 Lock Monsters de Lowell LAH 26 10 12 4 - 1 517 74 2,93 90,8 1 0 6 3 3 359 18 3,01 91,9 0 0
1999-2000 Islanders de New York LNH 24 7 14 1 - 1 292 70 3,25 90,4 1 0 - - - - - - - - -
2000-2001 Panthers de Louisville LAH 3 1 2 0 - 178 10 3,38 91,7 0 0 - - - - - - - - -
2000-2001 Panthers de la Floride LNH 47 12 24 7 - 2 628 107 2,44 92,0 5 2 - - - - - - - - -
2001-2002 Panthers de la Floride LNH 58 16 33 4 - 3 030 140 2,77 91,5 4 2 - - - - - - - - -
2002-2003 Panthers de la Floride LNH 65 20 34 7 - 3 627 164 2,71 91,8 6 4 - - - - - - - - -
2003-2004 Panthers de la Floride LNH 72 25 33 14 - 4 252 172 2,43 93,1 7 2 - - - - - - - - -
2005-2006 Panthers de la Floride LNH 75 35 30 - 9 4 305 213 2,97 91,4 4 2 - - - - - - - - -
2006-2007 Canucks de Vancouver LNH 76 47 22 - 6 4 490 171 2,29 92,1 5 10 12 5 7 847 25 1,77 94,1 0 0
2007-2008 Canucks de Vancouver LNH 73 35 29 - 9 4 233 168 2,38 91,7 6 4 - - - - - - - - -
2008-2009 Canucks de Vancouver LNH 54 33 13 - 7 3 181 124 2,34 92,0 9 4 10 6 4 618 26 2,52 91,4 1 0
2009-2010 Canucks de Vancouver LNH 68 40 22 - 4 3 899 167 2,57 91,3 4 0 12 6 6 707 38 3,22 89,5 0 0
2010-2011 Canucks de Vancouver LNH 60 38 15 - 7 3 590 126 2,11 92,8 4 2 25 15 10 1 427 61 2,56 91,4 4 0
2011-2012 Canucks de Vancouver LNH 55 31 14 - 8 3 162 127 2,41 91,9 5 4 2 0 2 117 7 3,59 89,1 0 0
2012-2013 Canucks de Vancouver LNH 20 9 6 - 3 1 197 51 2,56 90,7 2 0 3 0 2 140 6 2,57 91,5 0 0
Totaux LNH 747 348 289 33 71 42 887 1 800 2,52 91,9 62 36 64 32 31 3 856 163 2,54 91,6 5 0

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Transactions[modifier | modifier le code]

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 1996-1997 : Trophée Mike Bossy du meilleur espoir professionnel de la LHJMQ
  • 1997-1998 : Coupe du Président de la LHJMQ
  • 1998-1999 :
    • Médaille d'argent au championnat du monde junior
    • Meilleur gardien du championnat du monde junior
    • Élu dans l'équipe type selon les journalistes du championnat du monde junior
    • Coupe du Président de la LHJMQ
  • 2001-2002 : joue le match des recrues lors du 52e match des étoiles
  • 2002-2003 : médaille d'or au championnat du Monde
  • 2003-2004 :
    • joue le 54e match des étoiles[31]
    • médaille d'or au championnat du Monde
  • 2010-2011 : récipiendaire avec Cory Schneider du Trophée William M. Jennings de la LNH

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  2. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voire d'une autre équipe.
  3. Une équipe peut rendre un hommage à un joueur en décidant de « retirer un maillot ». Ainsi, une réplique du chandail est accrochée dans l'aréna de l'équipe et nul autre joueur ne pourra jamais jouer un match de l'équipe avec le numéro en question dans le dos.
  4. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Roberto Luongo, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 23 juin 2011)
  2. a, b, c et d (en) Anthony McCarron, « Luongo has reached goal: Fuhr inspired Isles' rookie to pursue career in the net »,‎ 26 décembre 1999 (consulté le 2 mars 2014)
  3. (it) « Hockey su ghiaccio - A Santa Paolina arriva Roberto Luongo », sur www.irpinianews.it,‎ 21 juin 2010 (consulté le 2 mars 2014)
  4. a, b, c, d et e (en) Tarik El-Bashir, « HOCKEY; A Goalie Is in the Islanders' Future », The New York Times,‎ 10 janvier 1999 (lire en ligne)
  5. « Bienvenue à l'aréna Robert-Luongo », sur www.rds.ca,‎ 22 août 2009
  6. (en) David Fleming, « The First To Go Fourth », sur sportsillustrated.cnn.com,‎ 30 juin 1997 (consulté le 2 mars 2014), p. 2
  7. a, b, c et d « Roberto Luongo - Statistiques », sur www.nhl.com
  8. Guide 2013-14 de la LHJMQ, p. 156
  9. Guide 2013-14 de la LHJMQ, p. 228
  10. a et b Guide 2013-14 de la LHJMQ, p. 211
  11. (en) Ryan Hunt, « Goalies a rare breed in first round of NHL Draft », sur sportsillustrated.cnn.com,‎ 28 juin 1999 (consulté le 2 mars 2014)
  12. Guide 2013-14 de la LHJMQ, p. 258
  13. « Championnat mondial junior 1998 de l'IIHF Alignement/Canada/Finale/Statistiques », sur www.hockeycanada.ca (consulté le 3 mars 2014)
  14. Greg Alexis, « Temps Supplémentaire, Pression Supplémentaire », sur www.hockeycanada.ca,‎ 5 janvier 2006 (consulté le 3 mars 2014)
  15. Marc Branchu, « Championnat du monde des moins de 20 ans 1998/99 », sur www.passionhockey.com (consulté le 3 mars 2014)
  16. (en) Neil Hodge, « Titan, Sagueneens make blockbuster swap », Journal Bathurst,‎ 1999
  17. Guide 2013-14 de la LHJMQ, p. 212
  18. « Le Titan d'Acadie-Bathurst rend hommage à Roberto Luongo », sur www.radio-canada.ca,‎ 20 août 2012 (consulté le 4 mars 2014)
  19. (en) « Isles Rookie Stifles Bruins », sur www.cbsnews.com,‎ 28 novembre 1999 (consulté le 4 mars 2014)
  20. (en) Jenny Kellner, « HOCKEY; Isles Get on Winning Track With Luongo's First Shutout », The New York Times,‎ 28 décembre 1999 (lire en ligne)
  21. (en) « 1999-00 AHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 5 mars 2014)
  22. (en) « Goalie goes first in NHL draft », sur www.cbc.ca,‎ 25 juin 2000 (consulté le 5 mars 2014)
  23. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 232
  24. (en) David Amber, « Q&A with Panthers goalie Roberto Luongo », sur sports.espn.go.com,‎ 24 mars 2006 (consulté le 5 mars 2014)
  25. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 207
  26. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 172
  27. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 233
  28. Marc Branchu, « Compte rendu du match Canada - Italie (30 avril 2001) », sur www.passionhockey.com (consulté le 5 mars 2014)
  29. Marc Branchu, « Compte rendu du match Canada - Suisse (4 mai 2001) », sur www.passionhockey.com (consulté le 5 mars 2014)
  30. (en) « HOCKEY; PANTHERS », sur www.nytimes.com,‎ 14 septembre 2001 (consulté le 9 mars 2014)
  31. a et b 2013-14 Panthers Media Guide, p. 189
  32. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 208
  33. (en) « Luongo, Valeri Bure out for season », sur www.cbc.ca,‎ 21 mars 2002 (consulté le 9 mars 2014)
  34. a et b 2013-14 Panthers Media Guide, p. 234
  35. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 209
  36. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Lettonie (27 avril 2003) », sur www.passionhockey.com,‎ 27 avril 2003 (consulté le 9 mars 2014)
  37. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Suisse (4 mai 2003) », sur www.passionhockey.com,‎ 4 mai 2003 (consulté le 9 mars 2014)
  38. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - République Tchèque (9 mai 2003) », sur www.passionhockey.com,‎ 9 mai 2003 (consulté le 9 mars 2014)
  39. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Suède (11 mai 2003) », sur www.passionhockey.com,‎ 11 mai 2003 (consulté le 9 mars 2014)
  40. a, b, c et d 2013-14 Panthers Media Guide, p. 235
  41. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 210
  42. (en) Ken Campbell, « Brodeur Shuts Out Luongo In Vezina », sur articles.sun-sentinel.com,‎ 11 juin 2004 (consulté le 9 mars 2014)
  43. Marc Branchu, « Présentation des championnats du monde », sur www.passionhockey.com,‎ avril 2004 (consulté le 9 mars 2014)
  44. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Suède - Canada (9 mai 2004) », sur www.passionhockey.com,‎ 9 mai 2004 (consulté le 9 mars 2014)
  45. 2013-14 Panthers Media Guide, p. 185
  46. (en) « Roberto Luongo hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  47. (en) « Roberto Luongo profile », sur Eurohockey.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • LHJMQ, Guide 2013-14 de la LHJMQ,‎ 2013, 354 p.
  • (en) Panthers de la Floride, 2013-14 Panthers Media Guide,‎ 2013, 272 p.