Doug Gilmour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilmour.

Doug Gilmour

Photo couleur de Gilmour sur la glace avec le maillot des Blackhawks de Chicago.

Doug Gilmour, capitaine des Blackhawks de Chicago en 1999-2000.

Surnom(s) Killer
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 25 juin 1963,
Kingston (Canada)
Joueur retraité
Position Attaquant
Tirait de la gauche
A joué pour Blues de Saint-Louis (LNH)
Flames de Calgary (LNH)
Maple Leafs de Toronto (LNH)
SC Rapperswil-Jona (LNA)
Devils du New Jersey (LNH)
Blackhawks de Chicago (LNH)
Sabres de Buffalo (LNH)
Canadiens de Montréal (LNH)
Repêc. LNH 134e choix au total, 1982
Blues de Saint-Louis
Carrière pro. 1983 – 2003

Temple de la renommée : 2011

Douglas Robert Gilmour (né le 25 juin 1963 à Kingston, Ontario au Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel ayant évolué dans la ligue nationale de hockey.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après une brillante carrière junior avec les Royals de Cornwall de la ligue de hockey de l'Ontario, Gilmour commence sa carrière professionnelle avec les Blues de Saint-Louis en 1983. Il est repêché lors de la 7e ronde, en 134e position du repêchage d'entrée dans la LNH 1982. Au cours des séries éliminatoires de la saison 1985-86, il mène la ligue au chapitre des buts en série éliminatoire bien que son équipe ne dispute pas la finale. Il est un des 4 joueurs à avoir réussi ce fait marquant, les autres étant Phil Esposito en 1969, Peter Forsberg en 1999 et Michael Cammalleri en 2010

Gilmour est précipitamment échangé aux Flames de Calgary à l'issue de la saison 1987-88, après des allégations d'inconvenance avec la baby sitter de ses enfants qui avait 14 ans. Avec Calgary, Gilmour gagne la coupe Stanley en 1989. Avant le match décisif numéro 6, il serre les mains et embrasse le commentateur de Hockey Night in Canada Don Cherry (hockey sur glace) pour avoir de la chance, Cherry appelait affectueusement son joueur préféré « Dougie »[réf. nécessaire]. Gilmour mena les Flames en séries éliminatoires au chapitre des buts et inscrit le but de la victoire finale contre les Canadiens de Montréal.

En février 1992, « Killer » (comme l'avait surnommé Brian Sutter, alors son coéquipier à Saint-Louis, en raison de sa quasi-homonymie avec le meurtrier Gary Gilmore[réf. nécessaire]) est échangé aux Maple Leafs de Toronto où l'on désire faire revivre une franchise moribonde.

Les fans de Toronto n'attendent pas longtemps pour bénéficier de l'acquisition de Gilmour, il inscrit un nouveau record de franchise avec 127 points au cours de la saison 1992-93. En séries éliminatoires, il joue un rôle clé au sein des Maple Leafs lors des victoires sur les Red Wings de Détroit et des Blues de Saint-Louis, toutes deux en 7 matchs. Gilmour finit les séries avec 35 points, devancé uniquement par Wayne Gretzky. Gilmour est nommé pour l'obtention du trophée Hart et gagna le trophée Frank J. Selke, le plus grand trophée gagné par un joueur des Maple Leafs depuis 1967.

Un des buts les plus mémorables de Gilmour est marqué lors du de la deuxième ronde des séries éliminatoires de 1993 contre les Blues de Saint-Louis, dans la deuxième prolongation : il patine de long en large devant le filet adverse de nombreuses fois avant de finir par glisser la rondelle derrière Curtis Joseph. Les Maple Leafs pensent continuer loin dans les séries mais sont finalement éliminés au tour suivant par Wayne Gretzky et les Kings de Los Angeles alors que Toronto menait la finale de conférence Prince de Galles contre Los Angeles 3-2. Pourtant, pendant les prolongations du 6e match de la série, Gretzky n'est pas sanctionné pour un bâton élevé et marqua le but évitant l'élimination de son équipe. Pendant le match 7 au Maple Leaf Gardens, les Leafs sont menés 5-3 après que Gretzky a accompli un tour du chapeau. L'équipe de Gilmour marque un autre but mais ne réussit pas à égaliser et est éliminée.

Gilmour finit la saison 1993-94 au 4e rang des pointeurs, un point derrière Adam Oates. Il participe à son deuxième Match des étoiles consécutif et est finaliste pour le trophée Frank J.Selke. Pendant les séries éliminatoires, il mène les Maple Leafs à la finale de conférence est (anciennement conférence Prince de Galles) mais ils sont battus par les Canucks de Vancouver en cinq matchs.

Quand les Maple Leafs échangent leur capitaine et joueur préféré des supporters Wendel Clark aux Nordiques de Québec en 1994, Gilmour est nommée capitaine. Durant les six années passées à Toronto, il est l'un des joueurs les plus populaires dans l'équipe et dans la ligue.[réf. nécessaire]

Fletcher échange Gilmour aux Devils du New Jersey en 1997. À l'été 1998 Gilmour signe comme agent libre avec les Blackhawks de Chicago. Chicago est la dernière équipe à affronter Toronto au Maple Leaf Gardens. Gilmour réussit à marquer pendant ce match et, au cours de la cérémonie de clôture, il reçoit une ovation debout des fans de Toronto.

Au printemps 2000, Gilmour est échangé aux Sabres de Buffalo. Il a immédiatement un impact positif dans l'équipe, finaliste de la coupe Stanley les saisons précédentes, les aidant à accéder aux séries éliminatoires. Mais, à cause d'une gastro-entérite, il ne peut prendre part aux matchs des séries éliminatoires. Au cours de la saison 2000-01 les blessures limitent Gilmour pendant la saison régulière mais il connait des séries éliminatoires fortes quand les Sabres battent les Flyers de Philadelphie en première ronde avant d'être éliminés en 2e ronde par les Penguins de Pittsburgh.

Gilmour, un grand voyageur de la LNH, signe un contrat en 2001 avec les Canadiens de Montréal, où il occupe le rôle d'un leader. Il connaît de bonnes séries éliminatoires mais les Canadiens sont éliminés par les Hurricanes de la Caroline au deuxième tour. Il se fait remarquer en adressant un message aux fans des Habs en leur disant de ne pas huer l'hymne américain.

Au cours de la saison 2002-03, les rumeurs à propos de la retraite de Gilmour enflant considérablement, la date limite des transferts de la LNH connaît une bonne nouvelle pour les fans de Toronto : les Canadiens l'échangent pour qu'il puisse finir sa carrière à Toronto. Mais, blessé au genou lors de son premier match le 13 mars contre les Flames de Calgary, il ne revint jamais au jeu. Il annonce officiellement sa retraite le 8 septembre 2003 après que John Ferguson Jr. refuse de lui signer un nouveau contrat.

Gilmour termine sa carrière avec 450 buts et 964 aides en 1474 parties en LNH.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[1]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1978-1979 Légionnaires de Kingston Ontario
1979-1980 Voyageurs de Kingston OHA-B 15 2 5 7 26
1979-1980 Bobcats de Belleville OHA-B 25 9 14 23 18
1980-1981 Royals de Cornwall LHJMQ 51 12 23 35 35 19 8 13 21 6
1981-1982 Royals de Cornwall OHL 67 46 73 119 42 5 6 9 15 2
1982-1983 Royals de Cornwall OHL 68 70 107 177 62 8 8 10 18 16
1983-1984 Blues de Saint-Louis LNH 80 25 28 53 57 11 2 9 11 10
1984-1985 Blues de Saint-Louis LNH 78 21 36 57 49 3 1 1 2 2
1985-1986 Blues de Saint-Louis LNH 74 25 28 53 41 19 9 12 21 25
1986-1987 Blues de Saint-Louis LNH 80 42 63 105 58 6 2 2 4 16
1987-1988 Blues de Saint-Louis LNH 72 36 50 86 59 10 3 14 17 18
1988-1989 Flames de Calgary LNH 72 26 59 85 44 22 11 11 22 20
1989-1990 Flames de Calgary LNH 78 24 67 91 54 6 3 1 4 8
1990-1991 Flames de Calgary LNH 78 20 61 81 144 7 1 1 2 0
1991-1992 Flames de Calgary LNH 38 11 27 38 46
Maple Leafs de Toronto LNH 40 15 34 49 32
1992-1993 Maple Leafs de Toronto LNH 83 32 95 127 100 21 10 25 35 30
1993-1994 Maple Leafs de Toronto LNH 83 27 84 111 105 18 6 22 28 42
1994-1995 SC Rapperswil-Jona LNA 9 2 13 15 16
1994-1995 Maple Leafs de Toronto LNH 44 10 23 33 26 7 0 6 6 6
1995-1996 Maple Leafs de Toronto LNH 81 32 40 72 77 6 1 7 8 12
1996-1997 Maple Leafs de Toronto LNH 61 15 45 60 46
1996-1997 Devils du New Jersey LNH 20 7 15 22 22 10 0 4 4 14
1997-1998 Devils du New Jersey LNH 63 13 40 53 68 6 5 2 7 4
1998-1999 Blackhawks de Chicago LNH 72 16 40 56 56
1999-2000 Blackhawks de Chicago LNH 63 22 34 56 51
Sabres de Buffalo LNH 11 3 14 17 12 5 0 1 1 0
2000-2001 Sabres de Buffalo LNH 71 7 31 38 70 13 2 4 6 12
2001-2002 Canadiens de Montréal LNH 70 10 31 41 48 12 4 6 10 16
2002-2003 Canadiens de Montréal LNH 61 11 19 30 36
Maple Leafs de Toronto LNH 1 0 0 0 0
Totaux LNH 1 474 450 964 1 414 1 301 182 60 128 188 235

Récompenses[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

  • 1992-1993: NHL - Plus grand nombre de point en une saison (127), record de Toronto
  • 1992-1993: NHL - Plus grand nombre d'aides en une saison (95), record de Toronto
  • 1992-1993: NHL - Plus grand nombre d'aides en un match (6), record de Toronto
  • 1988-1989: NHL - Deux plus rapides buts en infériorité numérique (marqués en 4 secondes), record LNH

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Doug Robert Gilmour , hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 28 mai 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :