Kim Gevaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kim Gevaert Portail athlétisme
Kim Gevaert 28.JPG
Kim Gevaert en 2008
Informations
Discipline(s) 100 m, 200 m, 4 × 100 m
Période d'activité 1999 - 2008
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (35 ans)
Lieu Louvain
Taille 170 cm
Poids 62 kg
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 0 0 1
Championnats du monde en salle 0 1 1
Championnats d'Europe 2 2 0
Championnats d'Europe en salle 3 0 0

Kim Gevaert est une athlète belge spécialiste du sprint née le 5 août 1978 à Louvain. Sa distance de prédilection est le 200 mètres. Elle fait partie du club de Vilvorde et est entraînée par Rudi Diels. C'est son frère Marlon, aujourd'hui entraineur en Nouvelle-Zélande, qui l'a amenée à l'athlétisme vers l'âge de 15 ans. Elle cohabite avec Djeke Mambo. Résidant à Kampenhout (dont elle est citoyenne d'honneur), passionnée de musique (elle jouait de la flûte et du piano), elle est licenciée en logopédie (orthophonie), obtenant son diplôme avec une grande distinction. Maintenant elle est entraîneuse d'athlétisme à l'Atletiek Vlaanderen et athlète professionnelle. Comme annoncé juste avant les JO de Pékin, elle met un terme à sa carrière le 5 septembre 2008 lors du Mémorial Van Damme, emportant sa dernière victoire au 100 m.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

1999[modifier | modifier le code]

Kim n'effectue pas de saison hivernale et attaque la saison tambour battant par un titre de championne du monde universitaire à Majorque en Espagne sur le 200 m en 23 s 10, elle finira aussi quatrième de la finale du 100 m. La saison est à peine commencée et la voilà médaillée de bronze aux championnats d'Europe espoir sur 100 m en 11 s 39 à Göteborg le tout accompagné d'une 5e place en finale du 200 m. Cette année-là, Kim participe à ses premiers championnats du monde en plein air à Séville, mais là, elle finit dernière de ces deux quarts de finale, rongée par la pression. Alors qu'elle battait 3 fois son record de Belgique du 100 m jusqu'à 11 s 17, elle ne réussit en Espagne qu'un modeste 11 s 54.

2000[modifier | modifier le code]

En 2000 un nouveau coup dur s'abat sur Kim : elle n'ira pas aux JO de Sydney. Mais des pépins musculaires et le stress, induit par l'approche de la compétition, font de la préparation olympique de Kim un vrai calvaire. La saison avait pourtant merveilleusement commencé avec 5 nouveaux records de Belgique sur le 60 m désormais à 7 s 22 et un titre de championne nationale. Mais les doutes arrivèrent lors des championnats d'Europe en salle où elle ne finit que sixième dans une course ultra rapide. Kim gagnera cette année le titre de championne de Belgique sur le 100 m avec un modeste chrono de 11 s 61.

2001[modifier | modifier le code]

Fidèle à ses habitudes, Kim commence la saison par les titres nationaux (60 m en salle et un nouveau record de Belgique en 7 s 21, 100 et 200 m). Puis elle devient à Pékin vice-championne du monde universitaire du 200 m en 22 s 94 (et encore 2 nouveaux records de Belgique). À Edmonton, les schémas du passé refont surface et Kim est éliminée en quart de finale du 100 m et demi-finale du 200 m dans des temps peu rassurants et loin de ses habitudes. Malgré cela, la jeune athlète a su se reprendre pour offrir à la Belgique une magnifique 5e place en série du relais 4 × 100 m, le tout agrémenté d'un nouveau record de 44 s 19.

2002[modifier | modifier le code]

2002 est l'année de tous les records et de toutes les consécrations pour Kim Gevaert. Après son traditionnel titre de championne de Belgique sur 60 m, Kim va battre au cours de cette saison hivernale 3 fois le record de Belgique pour l'amener à 7 s 16 au cours d'une finale des championnats d'Europe en salle où elle obtient la médaille d'or. Mais l'année vient juste de commencer et Kim ne compte pas s'arrêter là : au cours de l'été, elle va battre 8 records de Belgique. Aux championnat d'Europe, elle obtiendra deux médailles d'argent au 100 et 200 m finissant 4e avec le relais en 43 s 22 (nouveau record de Belgique). L'année se finit pour Kim avec d'excellentes statistiques : 43 s 22 au relais, 22 s 53 au 200 m (7e meilleure performance mondiale de l'année) et 11 s 15 au 100 m. Elle court aussi pour la première fois le 400 m, distance sur laquelle elle réalise un chrono intéressant de 52 s 33.

2003[modifier | modifier le code]

L'année 2003 sera en demi-teinte pour Kim. Championne de Belgique du 60 m et du 100 m, elle peine à trouver ses marques et ne parvient pas à atteindre les finales des championnats du monde à Paris, éliminée à chaque fois de justesse lors des demis. Elle réussira à atteindre la finale du relais avec l'équipe belge pour une jolie 5e place. Une année comme celle-là aurait pu laisser des traces au niveau mental mais il n'en sera rien.

2004[modifier | modifier le code]

Kim Gevaert inaugure l'année sous les meilleurs auspices en courant 3 fois en 7 s 13 durant l'hiver avant la finale des championnats du monde en salle. Arrivée en finale, Kim n'a pas d'autre objectif que de battre son record personnel, ce qu'elle fait en 7 s 12 et décroche ainsi une médaille d'argent. Impressionnante de constance, Kim va battre et égaler son record de Belgique du 100 m de 11 s 14 à trois reprises. Le 11 juillet, Kim égale le record de Belgique lors des championnats de Belgique et son record de Belgique sur 100 m en réalisant un chrono de 11 s 14. Après cette compétition, Kim prendra part au meeting de la Golden League de Zurich le 6 août et aussi à la Nuit de l'Athlétisme à Heusden. Le 31 juillet, elle égale à nouveau son record de Belgique du 100 m (à 11 s 14). À moins de 3 semaines des JO c'est une Kim détendue qu'on a pu apercevoir à la Nuit de l'Athlétisme, comme le confirme sa première place sur 100 m et 200 m devant Muriel Hurtis en s'imposant en 22 s 69.

C'est le 20 août 2004 que commence le parcours olympique de Kim Gevaert. Partant parmi les favorites pour les qualifications des quarts de finale du 100 m, elle se qualifie aisément en terminant 3e de sa série en réalisant un temps de 11 s 18. (8e meilleur temps de huitième de finale). En quart de finale, Kim arrive deuxième de sa série, juste derrière Nesterenko grâce à un temps de 11 s 17. Elle rejoint donc la demi-finale. Le lendemain, Kim a autour d'elle deux Américaines, deux Jamaïcaines et aussi Merlene Ottey, rendant la mission de Kim ardue. Effectivement, Kim arrivera septième de sa série avec un temps de 11 s 40, insuffisant pour se hisser en finale. Après une journée de repos, Kim s'élance dans la sixième série sur sa distance de prédilection (le 200 m). Arrivant juste après Aleen Bailey, elle se qualifie facilement pour le tour suivant. La vitesse du vent étant de -0,2 m/s, elle signe un chrono de 22 s 76. Le 23 août, Kim se place en troisième position et se qualifie pour la demi-finale. Le jour suivant, Kim se qualifie pour la finale et établit un nouveau record de Belgique : 22 s 48. Kim Gevaert finira sixième de la course avec un chrono de 22 s 84.

Remise de ses émotions olympiques et de la fatigue accumulée durant l'évènement, Kim recommence à s'entrainer le 2 septembre en vue du Mémorial Van Damme où ne s'alignera que sur 200 m. Le surlendemain, ce sont plus de 47 000 personnes qui l'ont ovationnée suite à sa victoire du 200 m en 22 s 58. Vient ensuite la dernière manche de la Golden League se déroulant à Berlin où Kim termine cinquième sur le 100 m en 11 s 31 s.

2005[modifier | modifier le code]

Après une préparation optimale pour les championnats d'Europe en salle à Madrid, Kim se qualifie pour les demi-finales et la finale du 60 m. Kim franchit la ligne d'arrivée en première position et devient ainsi double championne d'Europe du 60 m. Le 8 mai, Kim bat un nouveau record de Belgique battu sur 400 m plat : 51 s 47.

2006[modifier | modifier le code]

Kim Gevaert en 2007

Le 18 février, Kim termine deuxième sur 60 mètres au meeting d'athlétisme indoor de Birmingham avec un temps de 7 s 20, n'ayant été devancée que par Christine Arron (7 s 16) pour sa première course de la saison. Douze jours plus tard, elle remporte le 60 m grâce à un temps de 7 s 14. La Louvaniste, sortie des séries avec un chrono de 7 s 19, s'est révélée la plus rapide devant la Camerounaise Sylvie Mballa (7 s 27) et la Britannique Joice Maduaka (7 s 29).

Le 10 mars, Kim se qualifie pour la finale du 60 m lors des championnats du monde indoor de Moscou en approchant d'un centième son record de Belgique. Après deux faux-départs, Kim conserve sa lucidité et termine la course à la seconde place de sa demi-finale, derrière Lauryn Williams, avec un temps de 7 s 13, soit sa meilleure performance de la saison, à un petit centième de son record de Belgique. Kim terminera troisième de la finale du 60 mètres des championnats du monde en salle de Moscou, améliorant au passage le record de Belgique, bouclant la distance en 7 s 11, soit un centième de mieux que le précédent record de Belgique (7 s 12).

Le 17 juin, Kim remporte son premier 100 m de la saison en 11 s 17 lors de la Coupe d'Europe Premier League à Prague mais avec un vent favorable de +2.2 cette performance ne pourra lui servir de référence. La semaine suivante, lors du meeting d'athlétisme de Vilvorde, Kim court le 100 mètres en 11 s 18, soit à six centièmes de son record de Belgique et se qualifie donc officiellement pour Göteborg où se déroulera l'Euro du 7 au 13 août.

Le 8 juillet, Kim se contente de la 5e place du 100 m au stade St-Denis. Placée tout à l'extrémité dans le couloir 9, elle a signé un temps de 11 s 17, à 5 centièmes de son record de Belgique (11 s 12). De retour en Belgique pour participer aux Championnats de Belgique d'athlétisme à Bruxelles, Kim signe un chrono de 11 s 04 au stade Roi Baudouin. Elle améliore ainsi de 8 centièmes son précédent record, établi le 23 juillet 2005 lors de la Nuit de l'Athlétisme. C'est la 12e fois que Kim améliore son record sur 100 mètres. Sur 200 mètres, la Louvaniste boucle ensuite la distance en 22 s 20, soit 28 centièmes de mieux (!) que son précédent temps de référence (22 s 48) réalisé le 24 août 2004 à Athènes.

Le 19 juillet, Kim termine deuxième sur 100 mètres au Meeting International d'athlétisme de la Province de Liège en 11 s 26., précédée par Stephanie Durst.

Lors de sa dernière sortie avant les Championnats d'Europe de Goteborg Kim s'aligne à Heusden sur 100 et 200 m et termine 3e sur 100 m avec un chrono de 11 s 10. Sur 200 m, elle termine deuxième à 0,07 s de Debbie Ferguson qui s'impose en 22 s 56.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde en salle[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe en salle[modifier | modifier le code]

Universiades[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]