Myriam Soumaré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soumaré.
Myriam Soumaré Portail athlétisme
Myriam Soumare by Augustas Didzgalvis.jpg
Myriam Soumaré lors des championnats du monde à Moscou
Informations
Disciplines 60 m, 100 m, 200 m
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance 29 octobre 1986 (27 ans)
Lieu Paris
Taille 1,67 m (5 6)
Surnom Soumsoum
Club AA Pays de France Athlé 95
Entraîneur Olivier Darnal/ Hubert Rochard
Palmarès
Championnats d'Europe 1 3 3
Champ. d'Europe en salle - 1 -
Championnats de France d'athlétisme (salle et stades) 12 2 2

Myriam Soumaré (née le 29 octobre 1986 à Paris) est une athlète française de parents d'origine mauritanienne[1] spécialiste du sprint. Son club est l'AA Pays de France Athlé 95. Elle a été révélée lors des Championnats d'Europe 2010 de Barcelone, où elle remporte trois médailles ; l'or sur 200 mètres, l'argent au titre du relais 4 × 100 mètres, et le bronze sur 100 mètres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa famille, d'origine mauritanienne[2], habite Sarcelles, Myriam a grandi, dans la cité de Derrière-les-Murs-de-Monseigneur à Villiers-le-Bel (ZAC)[3]. Myriam Soumaré exerce le métier d'assistante puéricultrice[4].

Débuts[modifier | modifier le code]

Elle n'a débuté l'athlétisme qu'à l'âge de 18 ans. « Avant, elle n'avait absolument rien fait. Lors du premier test, sans pointes, elle m'a fait un chrono de folie, plus rapide que toutes les filles que j'avais entraînées jusque-là, dont sa sœur aînée (...) [Elle est] victime de son don parce qu'absolument pas passionnée par l'athlétisme. La première année, elle a accepté de s'entraîner une fois par semaine. La seconde, deux fois. Six ans après, elle accepte quatre fois par semaine, c'est tout. Quand elle sort du stade, elle débranche totalement de l'athlétisme » selon son entraîneur Olivier Darnal[5].

En 2009, elle devient championne de France du 100 m en 11 s 55[6].

Lors des Championnats du monde en salle à Doha en 2010, Myriam se qualifie pour la finale du 60 m, après avoir remporté sa série en 7 s 22 et en terminant 3e de sa demi-finale en 7 s 21, à 2 centièmes de son record personnel. Elle est repêchée au temps et accédera à la finale où elle prendra la 8e et dernière place en 7 s 29[6].

2010 : La révélation[modifier | modifier le code]

Myriam Soumaré après sa victoire sur 200 m lors des Championnats d'Europe 2010.

Le 29 juillet 2010, à l'occasion des championnats d'Europe d'athlétisme 2010, elle prend la troisième place du 100 m féminin, derrière l’Allemande Verena Sailer et sa compatriote Véronique Mang. Les trois jeunes femmes établissent chacune leur meilleure performance personnelle lors de cette course, Myriam Soumaré portant la sienne à 11 s 18 (soit 16 centièmes de mieux que son précédent record)[7].

Deux jours plus tard, à la surprise générale, elle remporte le titre européen sur le 200 m, améliorant son record personnel de 69 centièmes de seconde avec un temps de 22 s 32. Á l'arrivée de la course, les trois russes qui avaient pris part à la finale, dont la favorite Aleksandra Fedoriva qui mettra plusieurs minutes à se relever, sont extrêmement étonnées. Cette dernière prendra finalement une assez décevante troisième place alors que le titre lui était promis[8]. Myriam Soumaré établit par ailleurs la meilleure performance européenne[9] ainsi que la troisième performance mondiale de l'année 2010[10]. Enfin, le jour suivant elle remporte une médaille d'argent avec le relais 4 × 100 m. (Soumaré/Mang/Jacques-Sébastien/Arron)[11].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Elle égale son record personnel en salle sur 60 mètres (7 s 19) à Aubière lors des Championnats de France en salle en février 2011. Elle conserve ainsi son titre national acquis l'année dernière, Véronique Mang étant sa dauphine. Arrivée avec la 4e performance européenne sur 60 m lors des championnats d'Europe en salle de Paris, Myriam termine 2de de sa série (7 s 23) et de sa demi-finale (7 s 18, record personnel). Cependant, en finale, elle ne s'empare que de la 7e place en 7 s 24, derrière Véronique Mang dans une course remportée par Olesya Povh[12]. À la suite de sa dernière place, Myriam, en larmes, s'avoue « très, très déçue », se reprochant de ne pas avoir « vécu la course » et d'être « passée à côté de sa finale comme l'an dernier à Doha » [13].
Le 15 mai 2011, elle boucle en 23 s 35 (+ 2,6 m/s) le 200 mètres des « Great City Games » à Manchester. Elle est devancée par Allyson Felix (22 s 12)[14]. Elle remporte le titre de vice-championne de France sur 100 m le 29 juillet 2011 à Albi en 11 s 17 (nouveau record personnel), réalisant ainsi les minimas pour les Championnats du monde à Daegu (fixé à 11 s 18) [15].
Lors des Mondiaux de Daegu, elle est éliminée en demi-finale du 100 m avec un temps de 11 s 47[16]. Au 200 m, elle se qualifie avec un temps de 22 s 71 pour la demi-finale[17]. Mais elle est éliminée en demi-finale après avoir pris la 5e place de sa course en 23 s 02[18].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Elle fait sa rentrée le 16 février à Eaubonne, sur 60 mètres en salle lors de la première édition du meeting Femina du Val d'Oise, dont elle est aussi marraine[19]. Elle remporte par la suite le 60 m des championnats de France en salle à Aubière le 25 en 7 s 29 après avoir réalisé un temps de 7 s 27 en séries[20]. Elle remporte aussi le titre sur 200 mètres en 23 s 11 devant Lina Jacques-Sébastien (23 s 15) et Johanna Danois (23 s 75). Lors des Championnats d'Europe d'athlétisme organisés à Helsinki, elle s'illustre particulièrement le 30 juin en remportant le bronze sur 200 mètres.

Lors des Jeux Olympiques à Londres, elle se qualifie pour une finale d'anthologie sur 200 mètres. Elle termine à la 7e place, en 22 s 63[21].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Myriam Soumaré réussit la meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m à l'occasion du meeting Féminin du Val d'Oise à Eaubonne. La Française survole la course en 22 s 87, battant au passage le record du meeting (22 s 88)[22].

Le 18 août lors des championnats du monde à Moscou, le relais français 4 x 100 mètres dont elle fait partie finit la course en deuxième position en 42 s 73 mais est disqualifié pour passage de témoin hors zone. Fait rare, cette disqualification est décidée après la cérémonie de remise des médailles[23].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Myriam Soumaré (à droite) lors des championnats d'Europe 2014.

Myriam Soumaré fait sa rentrée 2014 lors d'un 200m en Guadeloupe qu'elle remporte en 22 s 94. Elle participe le 11 juin au meeting d'Oslo, comptant pour la ligue de diamant, en s'alignant sur 100 m et 200 m. Elle court et remporte son 100m en 11 s 18, égalant la meilleure performance européenne de l'année et obtenant les minimas pour Zürich. Plus tard dans la soirée, elle finit 3ème du 200m en 22 s 98 derrière l'Américaine Allyson Felix (22 s 73) et la Britannique Jodie Williams (22 s 97). Cette performance est synonyme de minimas pour les Europe de Zürich. Myriam Soumaré fait sensation lors du Meeting Areva de Paris où elle termine à la quatrième place d'un 200 m en 22 s 60. Devancée par la Nigériane Blessing Okagbare, l'Américaine Allyson Felix et la Bahaméenne Anthonique Strachan, Soumaré confirme son statut de favorite (avec Dafne Schippers) pour les Championnats d'Europe de Zurich en août prochain. La semaine suivante, elle remporte les championnats de France à Reims sur 100 m, dans un excellent temps de 11 s 08, avec un vent légèrement trop favorable (+2.1 m/s).

Lors des Championnats d'Europe à Zurich le 13 août, elle remporte la médaille d’argent sur 100 mètres, en 11,16 s, derrière la néerlandaise Dafne Schippers (11,12 s) et devant la britannique Ashleigh Nelson (11,22 s). Le 15 août, elle remporte la medaille de bronze en 22.58 s derriere Dafne Schippers (Pays Bas) 22.03 s et Jodie Williams (Grande Bretagne) 22.46 s .

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
2007 Championnats d'Europe espoirs Debrecen 3e 100 m
2009 Jeux méditerranéens Pescara 2e 100 m
1re 4 × 100 m
2010 Championnats d'Europe Barcelone 3e 100 m
1re 200 m
2e 4 × 100 m[11]
2012 Championnats d'Europe Helsinki 3e 200 m
Jeux olympiques d'été Londres 7e 200 m
Ligue de diamant 2e 200 m
2013 Championnats d'Europe en salle Göteborg 3e 60 m
2014 Championnats d'Europe par équipes Brunswick 1re 100 m
Championnats d'Europe Zurich 2e 100 m
3e 200 m
2e 4 x 100 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
60 m (en salle) 7 s 07 Göteborg 3 mars 2013
100 m 11 s 03 Monaco
Zurich
18 juillet 2014
12 août 2014
200 m 22 s 32 Barcelone 31 juillet 2010
200 m (en salle) 22 s 87 Eaubonne 7 février 2013
400 m 52 s 83 Saint-Denis de la Réunion 19 avril 2014

Progression aux 100 et 200 mètres[modifier | modifier le code]

Saison Discipline Performance Vent Lieu Date
2004 200 m 24 s 66[6]
2005 100 m 12 s 07[6] 0,6
200 m 24 s 05[6] 0,0
2006 100 m 11 s 68[6] 0,5
200 m 23 s 78[24] 0,4 Montgeron 2 juillet 2006
2007 100 m 11 s 50[24] 1,8 Debrecen 12 juillet 2007
200 m 23 s 44[24] 1,1 Paris 17 juin 2007
2008 100 m 11 s 43[24] 0,4 Paris Saint-Denis 18 juillet 2008
200 m 23 s 64[6] 1,3
2009 100 m 11 s 34[24] 1,0 Angers 24 juillet 2009
200 m 23 s 34[24] 0,0 Nantes 24 juin 2009
2010 100 m 11 s 35[24] 2,0 La Chaux-de-Fonds 4 juillet 2010
100 m 11s 18 Barcelone 29 juillet 2010
200 m 23 s 01[24] 1,8 Valence 9 juillet 2010
200 m 22 s 32[8] Barcelone 31 juillet 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvel Obs.com « Athlétisme: Myriam Soumaré, le turbo en dilettante »
  2. « Rencontre de l’OCVIDH avec Myriam SOUMARE », sur avomm.com
  3. « Le retour triomphal de Myriam Soumaré », Le Parisien,‎ 3 août 010 (consulté le 3 août 2010)
  4. « Championnats d'Europe d'athlétisme : Lavillenie et Soumaré irrésistibles », Agence France-Presse (Google News),‎ 31 juillet 2010 (consulté le 31 juillet 2010)
  5. « Athlétisme: Myriam Soumaré, le turbo en dilettante », Nouvel Observateur.com,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 31 juillet 2010)
  6. a, b, c, d, e, f et g « Myriam Soumaré », Fédération Française d'Athlétisme (consulté le 31 juillet 2010)
  7. « Mang 2e et Soumaré 3e sur 100 m », RMC Info,‎ 29 juillet 2010 (consulté le 31 juillet 2010)
  8. a et b « Soumaré, c'est très fort ! », Eurosport,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 31 juillet 2010)
  9. « Athlétisme : Myriam Soumaré championne d'Europe du 200 m », Metro France,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 31 juillet 2010)
  10. « Soumaré : «Sur un nuage» », L'Equipe,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 31 juillet 2010)
  11. a et b « La France en argent », L'Equipe,‎ 1er août 2010 (consulté le 1er août 2010)
  12. « Mang et Soumaré sont loin », sur sport24.com,‎ 6 février 2011 (consulté le 6 février 2011)
  13. « Les larmes de Soumaré », sur sports.de,‎ 6 février 2011 (consulté le 6 février 2011)
  14. (en) ELITE ATHLETES, www.greatcitygames.org, 15 mai 2011
  15. « Mang et Soumaré en seront », sur eurosport.com,‎ 29 juillet 2011 (consulté le 030 juillet 2011)
  16. « Myriam Soumaré éliminée en demi-finales », sur opl.fr, 29 août 2011.
  17. « Myriam Soumaré qualifiée pour les demi-finales du 200 m », sur opl.fr, 1er septembre 2011.
  18. « Soumaré éliminée en demi-finales du 200 m », sur opl.fr, 1er septembre 2011.
  19. (fr) Soumaré est de retour, L'Equipe, le 09/02/2012
  20. « Ch. France-60m (D): Soumaré titrée », sur www.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 février 2012)
  21. http://www.olympic.org/fr/resultats-olympiques/londres-2012/athletisme/200m-w
  22. (fr) MPM pour Soumaré sur 200m, L'Equipe, 7 février 2013
  23. Mondiaux 2013: Les Françaises, déclassées, perdent leur médaille d'argent du 4x100m, Eurosport, 18 août 2013.
  24. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées IAAF.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :