Le Drennec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Drennec
L'église du Drennec.
L'église du Drennec.
Blason de Le Drennec
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Brest
Canton Plabennec
Intercommunalité Communauté de communes de Plabennec et des Abers
Maire
Mandat
Laurent Chardon
2014-2020
Code postal 29860
Code commune 29047
Démographie
Gentilé Drennécois, Drennécoise
Population
municipale
1 793 hab. (2011)
Densité 189 hab./km2
Population
aire urbaine
37 226 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 09″ N 4° 22′ 11″ O / 48.535833, -4.36972248° 32′ 09″ Nord 4° 22′ 11″ Ouest / 48.535833, -4.369722  
Superficie 9,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Le Drennec

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Le Drennec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Drennec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Drennec
Liens
Site web site de la commune

Le Drennec [lə dʁɛnɛk] (en breton : An Dreneg) est une commune française du département du Finistère, en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa superficie de 950 ha s'étend majoritairement entre Plabennec et Ploudaniel. Le Drennec bénéficie d'une situation géographique intéressante, proche des principaux centres urbains : à 5 km de Lesneven, à 15 km de Landerneau, à 5 km de Plabennec, à 18 km de Brest.

La commune se voit traversée par l'axe de communication principal du secteur, la RD 788 qui relie Lesneven à Brest.

Le relief général de la commune est peu varié, l'altitude maximale atteint 82 m dans le secteur de Lestanet et décline légèrement vers l'Aber-Wrach au Nord et l'Aber-Benoît à l'Est. Le niveau le plus bas se situe dans le secteur du Mingant (28m).

Les rives boisées des deux Abers permettent d’agréables promenades à pied, particulièrement le vallon du Coat et le sentier de randonnée dans la vallée de l’Aber-Wrach, le site de Lok Mazé et le bois du Leuhan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Le Drennec
Loc Brevalaire Lanarvily
Plabennec Le Drennec Ploudaniel
Kersaint-Plabennec

Histoire[modifier | modifier le code]

Située entre deux abers, l’Aber-Wrac'h et l’Aber-Benoît, la commune du Drennec témoigne d’une occupation humaine dès le Néolithique. Sous l'occupation romaine, une voie de circulation dans l’axe nord-sud fut tracée pour rejoindre Landerneau au port de l’Aber-Wrac'h. Sous l’ancien régime, la paroisse du Drennec se compose de deux paroisses et d’une trève : la trève de Landouzan, la paroisse de Bréventec, ancien prieuré de l’abbaye Saint-Mathieu, et celle du Drennec. Les seigneurs du Drennec habitaient le Coat. Ils disparurent à la Révolution.

La paroisse de Le Drennec possédait quatre familles nobles comme l’indiquent les armoiries figurant sur le Blason.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle de Landouzan - Construite en 1526, elle fut remise en état et le clocher terminé vers 1780. Du calvaire de Landouzan daté de 1597, ne restent que la porte monumentale et le fût. Il a été transféré au bourg du Drennec lors de la mission de 1884. La cuve baptismale très curieuse correspond peut-être à la réutilisation d’une cuve gallo-romaine. À l’extérieur de la chapelle, on note plusieurs pierres antiques dont une stèle hexagonale profondément entaillée. Sous l’impulsion des « Mignoned Landouzan », la chapelle qui tombait en ruine et était fermée au culte depuis 1952, reprenait vie en 1969.

La paroisse de Bréventec possédait une très petite église disparue depuis longtemps, sur l’emplacement de la place publique (cadastre de 1830). L’ancien missel de Bréventec, livre manuscrit réalisé par les moines de l’abbaye de « San Vazé de Fine de Terre » au XIe ou XIIe siècle se trouve à la bibliothèque Mazarine à Paris.

Chapelle de Lok Mazé - La chapelle de Lok Mazé est un prieuré construit au XVIIe siècle sur un promontoire rocheux au bord de l'Aber Benoit, sur la paroisse de Bréventec. Elle dépendait de l'abbaye de « San Vazé de Fine de Terre ». Tombée en ruine, la chapelle a été restaurée à partir de 1979, par les jeunes de la MLC de Plabennec puis par l'association "Buhez Ha Plijadur e Lok Maze".

Monument aux morts de 14/18

Événements[modifier | modifier le code]

Gouel Lok Mazé. Une fête se déroule à la chapelle de Lok Mazé (Paroisse de Bréventec) tous les étés, l'avant dernier dimanche du mois d'août, organisé par "Buhez Ha Plijadur e Lok Maze". Des jeux bretons dont un tournoi de rugby strobet y sont pratiqués.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Le poisson représente les Seigneurs du Drennec qui habitaient le Coat ; la famille disparut après la révolution, le château et le moulin furent acquis par les familles Jestin et Huguen.

La tête de lièvre avec les quintefeuilles représente la famille Le Ny de Coatéles. Après la révolution, le château fut la propriété de la famille Bigot d’Engente.

L’arbre représente la famille de Coatéozen ou de Boisyvon, qui s’est fondue dans la famille de Kerouartz de Lannilis. En 1783, Jacques Louis de Kerouartz et son épouse Charlotte furent parrain et marraine de la grande cloche de Landouzen.

Les deux faces et le lambel sont des Barbier de Landouzen, branche cadette des Barbier de Kerjean et des Barbier de Lescoat.

Terre d'Hortensias[modifier | modifier le code]

L'un des 7 jardins de "Terre d'Hortensias" se situe sur la commune du Drennec à l'aire de jeux de Kerfeunteun.

Devenu une des plantes emblématiques de la Bretagne, l'hortensia ou hydrangea, originaire d'Asie, ne fleurit dans notre pays que depuis le XVIIIe siècle, époque des grandes expéditions maritimes scientifiques à la découverte de terres inconnues. Le premier hortensia est introduit en France par le botaniste Philibert de Commerson qui embarque avec Bougainville pour un tour du monde à bord de "La Bouseuse", partie de Brest en 1766.

Omniprésent dans les jardins des particuliers et les bourgs de nos communes, l'hydrangea a été privilégié pour valoriser notre patrimoine architectural et paysager du pays des Abers-Côte des Légendes dans le projet "Terre d'Hortensias".

Plus que de simples fleurissements, "Terre d'Hortensias" présente en 7 jardins une découverte thématique de 50 variétés d'hortensias.

Les autres jardins de "Terre d'Hortensias" : la chapelle de Guicquelleau au Folgoët, la chapelle Notre-Dame de la Clarté à Kernouës, la salle des fêtes à Lanarvily, le sémaphore à Landéda, le dolmen de Lilia à Plouguerneau, la salle multifonctions à Saint-Méen. L'entrée dans les jardins est libre.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
893 763 647 503 575 614 593 591 633
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
686 678 652 635 666 638 639 674 690
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
691 692 701 652 667 623 606 679 769
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
880 974 1 206 1 529 1 599 1 527 1 707 1 759 1 793
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :