Radio 21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Radio 21

alt=Description de l'image Logo Radio 21 RTBF.png.
Présentation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Siège social 52, boulevard Reyers
Bruxelles
Propriétaire RTBF
Slogan « Restez branchés »
Langue Français
Statut Public Music and News
Site Web www.radio21.be
Historique
Ancien nom Canal 21 (concept)
Bruxelles 21 (1981-1983)
Création 28 septembre 1981
Disparition 1er avril 2004
Diffusion
AM Non Non
FM Non Non
RDS Non Non (c'était : _RADIO 21_)
Numérique Non Non
Numérique terrestre Non Non
Satellite Non Non
Câble Non Non
ADSL Non Non
Streaming Non Non
Podcasting Non Non

Radio 21, fut une radio belge de service public orientée rock-pop. Au fil du temps, elle s'est imposée comme la quatrième chaîne radio de la RTBF. Elle a cédé sa place le 1er avril 2004 à deux nouvelles stations : Pure FM et Classic 21.

Le « 21 » contenu dans sa dénomination provient du Canal 21 de la bande FM sur lequel elle était diffusée (fréquence 93.2 MHz en FM).

Historique[modifier | modifier le code]

Canal 21 (& Bruxelles 21)[modifier | modifier le code]

Canal 21 était, au début des années 1970, un concept radiophonique inspiré par FIP (Radio France) : un fond musical entrecoupé d'informations routières. Cette ébauche de station FM devait accueillir Radio Cité le week-end dès le 21 octobre 1978, première radio musicale pop-rock diffusée en Belgique. Radio 21 devait combler « le vide » de Canal 21 en semaine.

Le 28 septembre 1981, Claude Delacroix, lassé par Formule J, réintègre la RTBF Bruxelles. Du lundi au vendredi de 07h à 19h celle qui ne s'appelait pas encore Radio 21 mais bien « Bruxelles 21 » sera diffusée sur les ondes du 93.2 MHz.

Bruxelles 21 comptait à cette époque 3 grandes tranches-horaires et à chacune d'entre elles était associé un animateur-producteur et un journaliste. Dès 7 heures, ce fut Jean-Paul Andret et Claude Derasse (journaliste) pour Bruxelles matin. Dès 11 heures et jusqu'à 15 heures ce fut le tandem Francine Arnaud et Pierre Delhasse. À partir de 15 heures et jusqu'à 19 heures ce fut le duo Claude Delacroix et Christine Goor pour la programmation musicale.

Radio 21[modifier | modifier le code]

En 1983, l'évolution de la chaîne et la volonté de toucher toute la Communauté française de Belgique l'ont conduit à changer de nom, Bruxelles 21 est donc devenue « Radio 21 ». Sa formule était basée sur le concept Music and News (c'est-à-dire « musique et actualités »). Les infos étaient données immédiatement, les flashes étaient inclus dans le programme musical sans attendre l'heure fixe (10h, 11h, 14h, ...). Les éditions du journal parlé classique étaient néanmoins respectées (à 6h, 7h, 8h, 9h, 13h, 18h). En plus des informations générales, Radio 21 diffusait également des flashes de radio-trafic en Belgique francophone, un rôle qui a été repris par son héritière, Classic 21.

Radio 21 fut la première radio de service public en Belgique a avoir introduit le parrainage que ce soit en matière musicale (concerts et festivals rock en Belgique) que dans le sport automobile.

Aujourd'hui, beaucoup de personnes se sentent « orphelines » de Radio 21, qui a été la chaîne phare de la radio belge pendant plus de quinze ans. Marc Ysaye, dernier directeur de Radio 21 et directeur de Classic 21 aujourd'hui a justifié la fin de Radio 21 par le trop grand écart qui existait entre les différents publics de cette chaîne : les adultes d'une part et les jeunes d'autre part. Classic 21 s'adresse aux adultes et Pure FM touche davantage le public jeune.

La scission de Radio 21 est cependant aussi dénoncée comme une mesure visant à augmenter les recettes publicitaires par fractionnement des cibles[1].

Émissions[modifier | modifier le code]

Certaines émissions de Radio 21 sont encore mises en onde aujourd'hui, comme « Les Classiques » de Marc Ysaye, qui a débuté le 3 janvier 1988, et continue sur Classic 21, ou « Les 5 Heures » sur Pure FM.

Parmi les émissions aujourd'hui disparues, on peut citer :

  1. L'Heure exquise
  2. Les 100 Minutes
  3. Rock à Gogo
  4. Sacré français
  5. Les vieux machins
  6. Cadence
  7. Week-end 21
  8. Système 21
  9. French Kiss

Etc.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Témoignage d’un employé de la RTBF radio - Respire asbl

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]