BeTV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Be TV

Description de l'image  Betv.jpg.
Création 2004
Personnages clés Daniel Weekers
Forme juridique Société anonyme
0435.115.967
Slogan Déchaînez-vous
Siège social Be TV
Chaussée de Louvain, 656
1030 Schaerbeek, Belgique
Actionnaires Application Câble Multimédia, Socofe, NewIco, Tecteo
Activité Audiovisuel
Produits Be 1, Be 1 +1h, Be Séries, Be Ciné, Be Sport 1, Be Sport 2, Be Sport 3
Société mère VOO (Groupe Tecteo - Brutélé)
Site web www.betv.be
Chiffre d’affaires 49 718 225 € (2012)[1]
en diminution 142 400 €

Be TV, anciennement Canal+ Belgique, est un groupe de télévision privé belge créé en 2004 par Daniel Weekers.

Historique[modifier | modifier le code]

En décembre 2003, Vivendi Universal vend sa filiale Canal+ Benelux à un consortium composé des cablo-opérateurs wallons, de Deficom et de SOCOFE intéressés par l’aile francophone, associés à Telenet intéressé par l’aile néerlandophone[2]. Ce consortium est dirigé par Daniel Weekers qui fut le dirigeant de Canal+ Belgique pendant dix ans.

La marque Canal+ Belgique devant être abandonnée pour mars 2005, le nom Be TV fut choisi pour la nouvelle structure[3].

Le démarrage officiel de la nouvelle offre sous le nom Be TV eut lieu le 29 octobre 2004. Cette offre est composée de plusieurs « univers » :

  • Be Premium, remplaçant l’ancienne offre à trois chaînes de Canal+ Belgique (Canal+, Canal+ Bleu et Canal+ Jaune) par neuf chaînes « thématisées » (Be 1, Be 1 +1h[4], Be HD, Be 3D, Be Séries, Be Ciné, Be Sport 1, Be Sport 2, Be Sport 3)
  • Be Bouquets, reprenant les chaînes anciennement diffusées sous le nom « Le Bouquet » (association Canal+ Belgique - Câblodistributeurs). Cette offre se compose de plus d’une cinquantaine de chaînes reprises principalement des bouquets satellites français[5].
  • Be À la séance, premier pas dans les services interactifs, lancés en décembre 2004 (et qui va disparaître, lors de la mise en place de la télévision de rattrapage de Be TV au cours du premier semestre 2010). À la séance, c'est le cinéma à la carte sur 8 canaux et deux tarifs: cinéma à 3,50 € et adulte à 5,50 €. La commande qui s'effectue par téléphone nécessite un identifiant utilisateur et un code PIN personnel. L'offre est valable à Bruxelles et en Wallonie sur le réseau VOO mais n'est disponible que via l' ancien terminal, à l'exception du VOOcorder. Le terminal doit rester allumé afin de recevoir le signal endéans le quart d'heure, mais un film peut être commandé une semaine avant sa première diffusion. Be à la séance n'est plus disponible depuis le 27 Août 2012.

La télévision de rattrapage est disponible, dans un premier temps pour les détenteurs du VOOcorder, depuis le premier semestre 2010 (Les abonnés peuvent regarder gratuitement pendant un mois et juste après la première diffusion d’un film, d’une série ou d’un documentaire et le sport en fera aussi partie).

La haute définition apparaît au second semestre 2010. Be 1 HD est la première chaîne du Premium à passer à ce nouveau format.

Be Sport 1 HD est la seconde chaîne à passer en haute définition et à partir du 29 Août 2012 Be Séries HD et Be Ciné HD.

Réception[modifier | modifier le code]

En sus de l’abonnement à Be TV un abonnement payant à un cablo-distributeur belge ou luxembourgeois est obligatoire.

Étant donné qu’en Belgique chaque commune accorde une concession à un seul cablo-distributeur[6], les habitants sont donc face à une situation de monopole au niveau de leur commune et ne peuvent réceptionner Be TV que si le cablo-distributeur de leur commune le propose. Les abonnés Belgacom TV, les habitants non câblés ou encore les utilisateurs d’antennes paraboliques n’ont donc pas la possibilité de recevoir les chaînes Be TV.

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Administrateur délégué :

Directeur général :

  • Frédéric Vandeschoor

Capital[modifier | modifier le code]

Le capital est détenu par[7] :

  • Applications Câble Multimedia (ACM) : 50,10 %
  • NewIco : 33 %
  • Tecteo : 13,80 %
  • Socofe : 3,10

Activités[modifier | modifier le code]

Be TV diffuse huit chaînes propres dans son bouquet Be Premium dont quatre en Haute Définition et une en 3D :

Son offre inclut également, en standard ou en option, différentes chaînes appartenant à Canalsat et AB Groupe. Diffusion de l'intégralité de la Jupiler Pro League (gratuité pour les abonnés "historiques" de Be) :

  • VOOfoot HD
  • VOOfoot 2
  • VOOfoot 3
  • VOOfoot 4
  • VOOfoot 5

Journalistes[modifier | modifier le code]

  • Christine Schréder
  • Jean-François Remy
  • Renaud Detrixhe
  • Frédéric Waseige
  • Serge Radermacher
  • Bruno Taverne
  • Julien Courtois
  • Philippe Daman
  • Pierre Vandersmissen
  • Stéphane Druart
  • Benoît Goeders
  • Patrick Stein
  • Philippe Danloy
  • Pierre Van Vliet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Compte annuel de BeTV (2012) », sur Conseil supérieur de l'audiovisuel (consulté le 10 mai 2014)
  2. Vivendi Universal vend Canal+ Belgique francophone - Lesinfos.com, publié le 22 décembre 2003.
  3. De Canal+ à Be TV - BMMA Actualités, publié le 18 février 2005.
  4. Be 1 +1h : Be 1 décalée d’une heure.
  5. Be TV : la future offre - Tuner.be, publié le 5 octobre 2004.
  6. Arrêté Royal du 24 décembre 1966 relatif aux réseaux de distribution d’émission de radiodiffusion aux habitations de tiers.
  7. « Forme, dénomination, siège social », sur betv.be (consulté le 10 mai 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]