VTM (chaîne de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image illustrative de l'article VTM (chaîne de télévision)

Création 1er février 1989
Propriétaire Medialaan
Slogan Je beleeft het hier (« Tu fais l'expérience ici »)
Langue Néerlandais
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Statut Généraliste nationale privée
Siège social 1, avenue des Médias
1800 Vilvorde
Tél.: (32) (0)2/255.32.11
Site web www.vtm.be
Diffusion
Analogique oui Oui
Numérique oui Oui
Satellite TV Vlaanderen : chaîne no 3
Câble VOO
VOO numérique : chaîne n° 72 (HD n° 572)
Integan : chaîne no 3
UPC : canal E31
Numericable Belgique
Telelux
ADSL Belgacom TV : chaîne n° 3 en Flandre, chaîne n° 52 à Bruxelles, chaîne n° 222 en Wallonie (32 en HD)
Telenet : chaîne no 3
Web Non Non
Aire Drapeau de la Belgique Belgique

VTM (stylisée « vtm », initialement un sigle de Vlaamse Televisie Maatschappij, « Société de télévision flamande  » en néerlandais), est une chaîne de télévision généraliste commerciale privée de la Communauté flamande de Belgique. VTM appartient au groupe Medialaan.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

Comme le prévoit le décret "câble" (kabeldecreet) de la Communauté flamande, la chaîne VTM est exclusivement disponible via les réseaux câblés, et ne peut être reçue par fréquence hertzienne. Depuis mars 2006, la chaîne est également disponible sur le satellite, via un abonnement à TV Vlaanderen. Le "décret câble" de 1987 fut adopté à l'initiative de Patrick Dewael, alors Ministre de la Culture au sein de l'Exécutif flamand. En autorisant l'émission de chaînes de télévision commerciales en Flandre, ce décret permit la création de VTM, en 1989.

Mike Verdrengh et Guido Depraetere, qui firent leurs armes à la BRTN respectivement en tant que présentateur et producteur, développèrent une grille de programme se voulant proche du téléspectateur flamand. VTM engagea ainsi de nombreuses personnalités populaires et qui exerçaient sur la BRTN/VRT, comme Walter Capiau, Carry Goossens (1993), Luc Appermont, Gaston Berghmans & Leo Martin, Bart Peeters (1995 à 1999), Jacques Vermeire (1995 à 2009) Stef Wauters et Rob Vanoudenhoven. De plus, VTM adopta une grille de programme volontairement concurrentielle. C'est ainsi que le journal télévisé de la chaîne fut programmé à 19h, alors que le bulletin d'information de la chaîne publique démarrait une demi-heure plus tard. Autre exemple : VTM lança en 1991 la série Familie, le premier soap flamand. La VRT ne suivra qu'en 1995, avec la série Thuis.

Malgré les conditions fixées lors de l'octroi de sa licence par les autorités flamandes, VTM a souvent été accusée de chercher à infantiliser son audience. Ont été pointés du doigt des programmes tels que Rad van Fortuin (La roue de la fortune), Blind Date, Wedden, dat..?, Walters Verjaardagsshow, les séries Bompa et Nonkel Jef, etc. Cependant, VTM obtint également des critiques plus élogieuses pour certaines de ses séries, comme Moeder, waarom leven wij?, Ons geluk et De Raf en Ronny Show.

A la fin des années 1990, la part de marché de VTM était en baisse, passant de 35% à 20-25%, et ce principalement en raison de la modernisation de VRT-TV1 (actuellement baptisée "Één").

En août 2003, VTM engagea deux nouveaux directeurs de programme, le réalisateur Jan Verheyen et Bert Geenen, avec pour mission de rénover l'image de la chaîne, vers plus de modernité et de fraîcheur. C'est ainsi que l'ancien logo aux trois bandes fut remplacé par un logo arborant les lettres "vtm" (désormais en minuscules) blanches sur fond orange. Dès janvier 2005, Verheyen présenta sa démission car, selon ses dires, "son travail était terminé".

En juin 2005, le poste de Directeur général de la programmation de l'ensemble du groupe VMMa (aujourd'hui dénommé "Medialaan") fut créé. Jan Segers, jusqu'alors Directeur de la création au sein de la société de production Eyeworks, le principal fournisseur de programmes de VTM, fut le premier à l'occuper. De son côté, Bert Geenen devint Directeur d'antenne de VTM. De part sa fonction, Segers était responsable de l'ensemble des programmes, à l'exception des émissions d'information, lesquelles relevaient d'Eric Goens, le Directeur de l'information.

En août 2006, Bert Geenen devint directeur des programmes de Talpa Service III, la holding dont dépendait notamment 4FM. La même année, VTM lança un projet pilote de télévision numérique : VTMzomer ("VTM de l'été") fut disponible sur Belgacom TV du 20 juin au 22 septembre. L'expérience fut renouvelée durant les fêtes de fin d'année avec VTMkerst ("VTM de Noël"), diffusée quant à elle sur la plateforme Telenet. VTMkerst proposa également une primeur : la diffusion de la série De Kavijaks, une des séries les plus chères de l'histoire de la télévision flamande, avec Jan Decleir et deux de ses enfants dans les rôles principaux.

En outre, VTM développa un projet de chaîne numérique entièrement consacrée aux informations. Prévue pour l'automne 2007, elle avait pour nom de travail 24/7. Toutefois, le projet fut maintes fois reporté, et n'a finalement jamais vu le jour. En septembre 2007, VTM lança un journal télévisé à l'attention de la jeunesse baptisé Zoom, pour lequel elle obtint des subsides de la Communauté flamande. Fin décembre 2007, VTM se sépara de plusieurs présentatrices, considérant qu'elles ne correspondaient plus à l'image de la chaîne. Si Elke Vanelderen et Tess Goossens restèrent à VTM, Anne de Baetzelier et Erika Van Tielen poursuivirent leurs carrières sur d'autres chaînes.

Le 29 février 2008, VTM bénéficia d'un important changement d'image, avec un nouveau logo. Il en fut de même pour Het Nieuws, la coupole qui regroupe l'ensemble des programmes d'information de la chaîne depuis 2004. Des programmes tels que Sara et Mijn Restaurant obtinrent de belles audiences. Entretemps, il fut reproché à VTM de produire trop de programmes de télé-réalité au détriment de la fiction. La chaîne réagit en lançant cinq nouvelles séries : Jes, De Rodenburgs, Code 37, Dag & Nacht: Hotel Eburon en Dope. Si les quatre premières furent lancées durant la saison 2009/2010, seul l'épisode pilote de Dope fut diffusé.

En 2012, l'antenne de VTM fut une fois de plus renouvelée. Un nouveau logo fut dévoilé, ainsi qu'un nouveau slogan : Je beleeft het hier (littéralement : tu le vois ici). La chaîne se dota en outre d'un jingle, qui peut être régulièrement entendu à l'antenne. Enfin, le 18 février 2013, Het Nieuws fut à son retour relooké, avec un nouveau nom (VTM Nieuws), un nouveau logo et un nouveau studio.

Organisation[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

VTM appartient à 100 % au groupe Vlaamse Media Maatschappij[1]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]