Joe Montana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montana (homonymie).

Joe Montana

Description de l'image  Joe Montana ESPN cropped2.jpg.
Nom complet Joseph Clifford Montana, Jr.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 11 juin 1956
Lieu de naissance New Eagle, Pennsylvanie
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 88 kg (194 lb)
Surnom Joe Cool, The Comeback Kid
Numéro 16 (49ers)
19 (Chiefs)
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
1977-1978 Notre Dame Fighting Irish
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 82e au total en 1979 par les
San Francisco 49ers
1979-1992
1993-1994
49ers de San Francisco
Chiefs de Kansas City
Super Bowl XVI, XIX, XXIII, XXIV
Pro Bowl 1981, 1983, 1984, 1985, 1987, 1989, 1990, 1993
MVP (AP) 1989, 1990
Carrière pro. 1979 – 1994

Pro Football Hall of Fame 2000

(en) Statistiques sur NFL.com

Joseph Clifford Montana Jr, né le 11 juin 1956 à New Eagle dans la banlieue de Pittsburgh) en Pennsylvanie aux États-Unis est un joueur de football américain ayant évolué au poste de quarterback dans la National Football League (NFL).

Il possède l'un des meilleurs palmarès d'un quarterback en NFL, ayant remporté à quatre reprises le Super Bowl (XVI, XIX, XXIII, XXIV), et ayant été nommé deux fois par l'Associated Press Most Valuable Player des saisons 1989 et 1990. Il a également été sélectionné 8 fois au Pro Bowl, 6 fois au All Pro et a été introduit en 2000 au Pro Football Hall of Fame.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Dès sa carrière universitaire, sa capacité à faire revenir son équipe au score pour l'emporter en fin de match impressionne. Il remporte d'ailleurs deux titres universitaires avec Notre-Dame : le Cotton Bowl en 1978 et en 1979. Malgré cela, il ne fut choisi qu'au troisième tour de la draft de la NFL 1979 par les San Francisco 49ers, étant plus un leader qu'un joueur exceptionnel par ses statistiques. Il fut surnommé magic montana à la NFL.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme l'un des meilleurs quarterbacks de tous les temps[1],[2],[3], réputation acquise notamment par les quatre titres de champion qu'il permet aux 49ers de San Francisco de gagner entre 1981 et 1989. Montana (16) remporte le titre de MVP lors de trois de ses Super Bowl (record toujours inégalé). Cependant, le match qui marque le plus les esprits est celui où il ne remporta pas cette distinction : le Super Bowl XXIII de janvier 1989 contre les Bengals de Cincinnati. Avec 3 minutes 10 secondes de temps de jeu restant au chronomètre et mené 16-13, Joe orchestre un drive (série de jeux) parfait, remontant petit à petit quasiment tout le terrain (il effectue sa première passe à 1 yard de sa ligne de down) et grignotant lentement le chronomètre, en s'appuyant entre autre sur Jerry Rice (80), son receveur favori. La dernière action est une passe dans la zone d'en-but. Engageant cette phase décisive sur la ligne des 10 yard, Montana recul jusqu'au 17 yard avant de shooter en direction de John Taylor (82) qui reçoit le touchdown de la victoire. Les 34 secondes de temps à jouer après cette action ne laissent en effet pas le temps aux Bengals de réussir une remontée (score final 16-20). L'année suivante, Joe brille encore en concluant la saison par une victoire écrasante au super bowl XXIV, 55 à 10, contre les Broncos de Denver et leur quarterback John Elway. Après ce match, toute l'Amérique pense que les 49ers vont réaliser l'exploit du Three peat, un troisième titre d'affilée, ce qui n'a encore jamais été fait dans l'histoire de la NFL. Montana ne déçoit pas la saison suivante, finissant avec les niners la saison régulière avec un record de 14 victoires contre 2 défaites, soit le meilleur palmarès de la ligue. San Francisco reçoit les Giants de NY en finale de conférence. Le match est serré mais les 49ers mènent au score en fin de match. Sur une situation de passe, Montana évite le linebacker Lawrence Taylor mais ne voit pas arriver le défensive-end Léonard Marshall dans son dos. Le sack est violent et Montana ne se relève pas, allongé sur le dos. Il finit par se relever aidé par des assistants et entraîneurs mais il ne revient plus dans la partie. Complètement sonné, il voit son équipe perdre le match sur un coup de pied à 3 points. La blessure subie ce jour-là l'éloigne des terrains pendant 2 saisons.

Vieillissant, lorsqu'il peut à nouveau jouer, il a été dépossédé du poste de quarterback titulaire de San Francisco par l'éclosion de Steve Young en 1993. Il ne joue qu'une seconde mi-temps contre Détroit au dernier match de la saison régulière et inscrit 2 passes de touchdown. Menés par Young, les 49ers perdent plus tard en finale de conférence face à Dallas. À l'intersaison la question se pose : qui doit diriger l'équipe ? Après bien des annonces et des rumeurs, la direction des 49ers laissa partir Montana, misant sur le talent de son nouveau leader. Deux clubs sollicitent alors les services du vétéran, alors âgé de 36 ans : les Phoenix Cardinals et les Kansas City Chiefs . Le premier club lui offre même de signer ce qui eut été le plus gros contrat de l'histoire de la ligue, mais Montana préfère Kansas City.

Montana fait alors la couverture du fameux magazine Sports Illustrated avec en légende Hail to the chief et une photo de lui arborant le numéro 19. En effet, chez les Chiefs, le numéro 16 avait été retiré en l'honneur du quarterback Len Dawson, ancienne idole de Montana. Sur ce point, on a dit que Joe avait additionné 3, son numéro universitaire et 16, son numéro chez les Niners ; on a dit aussi qu'il avait renversé le 6 du numéro 16, mais il faut se souvenir qu'à l'âge de dix ans, Joe portait déjà le 19 quand il était le quarterback junior de sa petite ville.

Il rejoint donc les Chiefs de Kansas City sous l'uniforme desquels il prend sa retraite en 1994. À Kansas City, où il joua deux saisons, Montana connaît encore quelques succès. Le duel qu'il y remporte contre les Broncos de Denver de son rival John Elway est demeuré fameux. Montana emmène les Chiefs jusqu'à la finale de conférence dans sa première saison avec eux. Lors de sa seconde et dernière saison dans ce club, il affronte notamment les 49ers menés par Steve Young (qui remportent le titre cette année-là) et obtient une victoire face à l'équipe dont il avait fait la gloire. Montana finit alors d'asseoir sa réputation de grand joueur, étant capable d'être performant dans différents clubs, ce que souligne notamment John Madden, le célèbre entraîneur des Raiders reconverti en commentateur.

Durant sa deuxième saison avec les Chiefs, Montana ne fait pas de miracle après une saison régulière où il ne joue presque que la moitié du temps à cause d'une blessure. La saison s'arrête au premier tour des séries éliminatoires contre les Miami Dolphins de Dan Marino, autre légende. Joe est toutefois loin d'être ridicule, lançant trois passes de touché et pour plus de 300 yards. Mais malheureusement pour lui, la dernière passe qu'il lance en match professionnel est une interception. Autre ironie du sort, ce match se déroule au Joe Robbie Stadium de Miami, le stade où il gagna le Super Bowl XXIII en 1989 et où il mena la remontée victorieuse de fin de match.

La question récurrente à son propos est de savoir si l'on peut le considérer comme le meilleur quart de tous les temps. Fort de ses quatre titres obtenus, Joe Montana a intégré le Pro Football Hall of Fame en 2000.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière NFL[4]
Année Équipe Passes Courses
Réussies Tentées Yards  TD Interceptions Évaluation Tentées Yards Moyenne  TD
1979 49ers de San Francisco 13 23 96 1 0 81,1 3 22 7,3 0
1980 49ers de San Francisco 176 273 1 795 15 9 87,8 32 77 2,4 2
1981 49ers de San Francisco 311 488 3 565 19 12 88,4 25 95 3,8 2
1982 49ers de San Francisco 213 346 2 613 17 11 88,0 30 118 3,9 1
1983 49ers de San Francisco 332 515 3 910 26 12 94,6 61 284 4,7 2
1984 49ers de San Francisco 279 432 3 630 28 10 102,9 39 118 3,0 2
1985 49ers de San Francisco 303 494 3 653 27 13 91,3 42 153 3,6 3
1986 49ers de San Francisco 191 307 2 236 8 9 80,7 17 38 2,2 0
1987 49ers de San Francisco 266 398 3 054 31 13 102,1 35 141 4,0 1
1988 49ers de San Francisco 238 397 2 981 18 10 87,9 38 132 3,5 3
1989 49ers de San Francisco 271 386 3 521 26 8 112,4 49 227 4,6 3
1990 49ers de San Francisco 321 520 3 944 26 16 89,0 40 162 4,1 1
1991 49ers de San Francisco -- -- -- -- -- -- -- -- -- --
1992 49ers de San Francisco 15 21 126 2 0 118,4 3 28 9,3 0
1993 Chiefs de Kansas City 181 298 2 144 13 7 87,4 25 64 2,6 0
1994 Chiefs de Kansas City 299 493 3 283 16 9 83,6 18 17 0,9 0
Totaux 3 409 5 391 40 551 273 139 92,3 457 1 676 3,7 20

Palmarès[modifier | modifier le code]

Universitaire[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du Cotton Bowl à deux reprises : 1978 et 1979

NFL[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Best quarterback of all time? Peyton's Manning place still behind Joe Montana, others », sur nydailynews.com (consulté le 28 décembre 2010)
  2. « The 10 greatest QBs of all-time », sur msn.foxsports.com (consulté le 28 décembre 2010)
  3. « Top Ten Best Quarterbacks in NFL History », sur the-top-tens.com (consulté le 28 décembre 2010)
  4. « Joe Montana, Quarterback at NFL.com », sur nfl.com (consulté le 27 décembre 2010)