49ers de San Francisco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 49ers.

49ers de San Francisco

Casque de l'équipe
Logo de l'équipe
Fondé en 1946
Couleurs Or, rouge et noir
Stade Candlestick Park de 1971 à 2014. Levi's Stadium depuis 2014
Ville San Francisco,
Californie Californie,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Ligue National Football League
Conférence National Football Conference
Division Ouest

Super Bowl XVI - XIX - XXIII - XXIV - XXIX


Description de l'image  MonsterPark SF 2005-08-26.jpg.

Les 49ers de San Francisco (San Francisco 49ers en anglais) sont une franchise de football américain fondée en 1946 et affiliée depuis 1949 à la National Football League (NFL) basée à San Francisco, Californie. Elle évolue dans la Division Ouest de la National Football Conference (NFC) et jouait ses matchs à domicile au Candlestick Park que les Niners partageaient avec les Giants de SF et les Raiders d'Oakland entre 1971 et 2014. La saison 2014 débutera l'ère du Levi's Stadium pour les 49ers.

Les 49ers ont remporté cinq Super Bowls (XVI, XIX, XXIII, XXIV, XXIX) notamment grâce au quarterback Joe Montana, pour une seule défaite à ce niveau (XLVII), ce qui en fait avec leurs rivaux les Cowboys de Dallas la deuxième équipe au palmarès du Super Bowl (derrière les 6 remportés par les Steelers de Pittsburgh).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis 1946[modifier | modifier le code]

La franchise fut fondée en 1946 par Tony Morabito dans le cadre de la All-America Conference, ligue de football rivale de la NFL. Le nom de l'équipe, qui est la toute première équipe sportive professionnelle de la Côte Pacifique, rappelle la ruée vers l'or de Californie de 1849 qui a donné son essor à San Francisco et à toute la Californie. La couleur or du casque souligne aussi ce souvenir. En 1950, la AAFC est dissoute et les 49ers sont invités à joindre la NFL en compagnie des Browns de Cleveland et des Colts de Baltimore.

Les années 1950 et 1960 sont marquées par des vedettes telles Y. A. Tittle, Joe Perry, John Henry Johnson, Hugh McElhenny et la magie de John Brodie. En 1971, les 49ers élisent domicile au Candlestick Park.

En 1977, Ed Debartolo Jr. achète la franchise et y amène un vent nouveau en embauchant comme entraîneur Bill Walsh. Ce dernier va rapidement développer la « West Coast Offense » qui reposera sur les épaules d'un jeune quarterback très prometteur, Joe Montana.

Ce système d'attaque complexe et innovant est fondamentalement basé sur les principes suivants : utilisation des passes courtes sur la plupart des jeux notamment les 1ères tentatives, variation des schémas, alternance systématique entre les 5 receveurs éligibles pour maintenir un effet de surprise permanent. L'objectif est d'étirer la défense pour permettre de la « disséquer » en jouant ensuite à la course au centre du terrain puis en tentant des passes plus longues en profondeur. Ce style de jeu nécessite une parfaite exécution des schémas tactiques et un passeur capable de prendre très rapidement la bonne décision. Joe Montana, avec son sang-froid et la précision au laser de ses passes, en sera longtemps le dépositaire.

L'âge d'or des années 1980 à 90[modifier | modifier le code]

De 1981 à 1997, l'équipe remporte treize championnats de division. Elle remporte aussi le Super Bowl XVI, son premier, en 1981 contre les Bengals de Cincinnati. De 1983 à 1998, les 49ers deviennent la première équipe de la NFL à remporter au moins 10 parties durant 16 années consécutives. En 1984, la franchise conquiert le Super Bowl XIX contre les Dolphins de Miami de Dan Marino.

Avec la complicité de jeunes loups (tels les coureurs Roger Craig et Tom Rathman, les receveurs Brent Jones et John Taylor, les défenseurs Charles Haley et Ronnie Lott, mais surtout celle du flamboyant receveur Jerry Rice), Joe Montana parvient à triompher contre Cincinnati et Denver lors des Super Bowl XXIII et XXIV en 1988 et 1989. En 1990, les 49ers visent ce qu'ils appellent le "Three-Peat", un exploit jamais réalisé, à savoir gagner le Super Bowl trois fois de suite. Mais les Giants de New York les en empêchent en Finale de Conférence, après que Montana fut blessé sur un plaquage.

Fragilisé par les blessures, Montana est remplacé de brillante façon par Steve Young à partir de la saison 1991, et il réussit à faire gagner aux 49ers leur cinquième Super Bowl en 1994. Young, éternel remplaçant dévoué, s'affirme alors comme un grand quarterback avec un style plus physique et la capacité rare à l'époque de courir avec le ballon. Il permet ainsi aux 49ers de participer à sept play-offs consécutives.

Après la retraite de Young en 1999, la franchise connaît un passage à vide. Malgré le recrutement du prometteur Alex Smith au premier tour de la Draft de 2005, l'équipe connaît une série de saisons négatives et d'absences en play-offs, entre 2003 et 2010.

Le Grand retour (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2011, et le recrutement du coach Jim Harbaugh, la franchise retrouve une nouvelle jeunesse, signant une saison impressionnante, en échouant de peu en Finale de Conférence contre les futurs champions, les Giants de New York.

Les Niners répètent cela en 2012, où ils terminent une excellente saison sur le bilan de 11-4-1, qui leur permet de remporter le titre de champion de Division NFC Ouest pour la deuxième fois consécutive et de se classer 2e de la Conférence NFC. L'équipe a pourtant été sujette en cours de saison à une polémique en ce qui concerne le poste de quarterback titulaire : Alex Smith, auteur d'un très bon début de saison avec un rating supérieur à 104, est remplacé par le jeune Colin Kaepernick après une une commotion lors de la 10e journée. Néanmoins, après son rétablissement la semaine suivante, Jim Harbaugh conserve à la surprise générale Kaepernick au poste de titulaire, et ce jusqu'à la fin de la saison, au cours de laquelle le jeune quarterback fait une bonne démonstration de son talent. Renouant cette saison encore avec les play-offs, les 49ers parviennent cette année-là à remporter la Finale de Conférence NFC en battant les Falcons d'Atlanta sur le score de 28-24. Pour la première fois depuis 18 ans, ils retournent au Super Bowl, le XLVII contre les Ravens de Baltimore. Le coach Jim Harbaugh affronte donc son frère, le coach John Harbaugh des Ravens, au cours d'une finale que les médias ont déjà surnommée le "HarBowl". Après un mauvais départ (et un retard de 28-6 dès le début du 3e quart-temps), les Niners parviennent à remonter leur déficit au cours d'une rencontre de haute volée, mais finissent par s'incliner pour la première fois à ce niveau, sur le score de 34-31.

Après ce Super Bowl perdu, les Niners figurent parmi les favoris de la saison 2013. S'ils tiennent leur rang, en terminant avec un bilan encore meilleur que la saison précédente de 12-4, ils ne parviennent pas à remporter leur Division et sont dépassés par les Seahawks de Seattle au bilan de 13-3. En play-offs, ils font ainsi face à leur premier match de Wild-Card depuis 2001, qu'ils remportent contre les Packers de Green Bay, avant de battre ensuite les Panthers de la Caroline en match de Division. Les 49ers se qualifient ainsi pour la quinzième Finale de Conférence de leur histoire, et leur troisième consécutive. Faisant face à leurs rivaux et meilleure équipe de la NFC, les Seahawks, ils finissent battus en fin de match sur le score de 23-17 et échouent ainsi aux portes du Super Bowl XLVIII. À noter aussi que cette saison signe la dernière de l'équipe au Candlestick Park, qui déménagent au Levi's Stadium à partir de 2014.

Joueurs actuels[modifier | modifier le code]

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

* Cours de la saison 2006-2007, le quarterback nouvellement recruté, Trent Dilfer, portait le #12, alors qu'il avait été retiré jusque là, à la mémoire du quaterback John Brodie. Ami de longue date de Brodie, Dilfer portait le #12 en hommage à cette ancienne gloire des 49ers.

Grands joueurs du passé[modifier | modifier le code]

Historique des Saisons (à partir de 1966)[modifier | modifier le code]

Saison Vic. Déf. Nuls classement en play-offs
1966 6 6 2 4e --
1967 7 7 0 3e WC Coastal Division --
1968 7 6 1 3e WC Coastal Division --
1969 4 8 2 4e WC Coastal Division --
1970 10 3 1 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Dallas Cowboys) 17-10
1971 9 5 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Dallas Cowboys) 14-3
1972 8 5 1 1er NFC West Défaite en play-offs (division) (Dallas Cowboys) 30-28
1973 5 9 0 3e NFC West --
1974 6 8 0 2e NFC West --
1975 5 9 0 2e NFC West --
1976 8 6 0 2e NFC West --
1977 5 9 0 3e NFC West --
1978 2 14 0 4e NFC West --
1979 2 14 0 4e NFC West --
1980 6 10 0 3e NFC West --
1981 13 3 0 1er NFC West Victoire au Super Bowl XVI (Cincinnati Bengals) 26-21
1982 3 6 0 11e Conférence NFC --
1983 10 6 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Washington Redskins) 24-21
1984 15 1 0 1er NFC West Victoire au Super Bowl XIX (Miami Dolphins) 38-16
1985 10 6 0 2e NFC West Défaite en play-offs (Wild-Card) (New York Giants) 17-3
1986 10 5 1 1er NFC West Défaite en play-offs (Division) (New York Giants) 49-3 (OT)
1987 13 2 0 1er NFC West Défaite en play-offs (Division) (Minnesota Vikings) 36-24
1988 10 6 0 1er NFC West Victoire au Super Bowl XXIII (Cincinnati Bengals) 20-16
1989 14 2 0 1er NFC West Victoire au Super Bowl XXIV (Denver Broncos) 55-10
1990 14 2 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (New York Giants) 15-13
1991 10 6 0 3e NFC West --
1992 14 2 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Dallas Cowboys) 30-20
1993 10 6 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Dallas Cowboys) 38-21
1994 13 3 0 1er NFC West Victoire au Super Bowl XXIX (San Diego Chargers) 49-26
1995 11 5 0 1er NFC West Défaite en play-offs (Division) (Green Bay Packers) 27-17
1996 12 4 0 2e NFC West Défaite en play-offs (Division) (Green Bay Packers) 35-14
1997 13 3 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Green Bay Packers) 23-10
1998 12 4 0 2e NFC West Défaite en play-offs (Division) (Atlanta Falcons) 20-18
1999 4 12 0 4e NFC West --
2000 6 10 0 4e NFC West --
2001 12 4 0 2e NFC West Défaite en play-offs (Wild-Card) (Green Bay Packers) 25-15
2002 10 6 0 1er NFC West Défaite en play-offs (Division) (Tampa Bay Buccaneers) 31-6
2003 7 9 0 3e NFC West --
2004 2 14 0 4e NFC West --
2005 4 12 0 4e NFC West --
2006 7 9 0 3e NFC West --
2007 5 11 0 3e NFC West --
2008 7 9 0 2e NFC West --
2009 8 8 0 2e NFC West --
2010 6 10 0 3e NFC West --
2011 13 3 0 1er NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (New York Giants) 20-17 OT
2012 11 4 1 1er NFC West Défaite au Super Bowl XLVII (Baltimore Ravens) 34-31
2013 12 4 0 2e NFC West Défaite en Finale de Conférence NFC (Seahawks de Seattle) 23-17

Liens externes[modifier | modifier le code]